Skip to main content

Les Maple Leafs offrent à Toronto la chance de croire

Les amateurs torontois s'en donnent à coeur joie après la deuxième victoire des leurs face aux Capitals

par Tom Gulitti @TomGulittiNHL / Journaliste LNH.com

TORONTO - La ville avait attendu quatre ans pour fêter l'arrivée des séries éliminatoires de la Coupe Stanley et les Maple Leafs de Toronto ont permis aux amateurs qui regardaient le match à l'intérieur et à l'extérieur du Air Canada Centre, lundi, de rentrer à la maison avec le sourire.

Après avoir tiré de l'arrière deux fois par deux buts, les Maple Leafs sont venus de l'arrière pour battre les Capitals de Washington 4-3 en prolongation lors du troisième match de la série de premier tour dans l'Est. Tyler Bozak a donné la victoire aux siens en avantage numérique à 1:37 de la prolongation, donnant le coup d'envoi à des célébrations assourdissantes.

« C'est malade, a déclaré la recrue Auston Matthews, qui a inscrit un but et une aide, ses deux premiers points en séries en carrière. Vous regardez l'écran géant et vous voyez tous ces gens à l'extérieur, c'est quelque chose que je n'ai jamais vu auparavant. C'est assez incroyable. »

Quatre ans s'étaient écoulés depuis la dernière participation des Maple Leafs aux séries éliminatoires. Ils ont désormais une excitante jeu formation qui n'est clairement pas satisfaite d'une simple participation aux séries.

En signant deux victoires consécutives de 4-3 en prolongation - le match no 2 s'est rendu en deuxième prolongation - ils mènent la série 2-1 alors que le quatrième match aura lieu mercredi (19h (HE); NBCSN, CBC, TVA Sports 2, CSN-DC).

Les Maple Leafs devaient être les jeunes négligés dans cette série contre les gagnants du trophée des Présidents.

« Nous avons toujours été confiants, a dit Bozak. Nous avons toujours cru en nous. Ce n'est jamais mauvais d'être négligés. Il y a un peu moins de pression, mais nous nous en mettons beaucoup sur les épaules. »

Les Capitals, qui ont gagné 3-2 en prolongation lors du premier match, se demandent ce qu'ils doivent faire pour ébranler les Maple Leafs. Ils ont marqué à leurs deux premiers tirs au but pour prendre les devants 2-0 à 4 :49 du début de la rencontre. Ils menaient ensuite 3-1 au deuxième vingt, mais n'ont pu résister aux Leafs.

Les Maple Leafs n'ont pas laissé les Capitals dicter le style de jeu à part lors de quelques séquences. Le jeu s'est déroulé à toute vitesse, ce qui leur profite.

Les Capitals devaient être une équipe plus physique, mais la formation torontoise a eu le dessus 42-31 au chapitre des mises en échec, lundi.

« Je crois que c'est ce qui fait la beauté des séries, a dit Nazem Kadri, qui a récolté un but, une aide et six mises en échec. Il faut augmenter le jeu physique. C'est une grosse équipe. Ils se donnent de la liberté avec nos défenseurs. Chaque fois que vous avez une chance de frapper, il faut le faire. »

Kadri s'est assuré de le faire lors du troisième match. Après avoir vu les Capitals prendre les devants 2-0, il était furieux sur le banc. Son trio a été malmené sur le deuxième but des visiteurs, marqué par Alex Ovechkin, et il a été renversé par le Russe lors de la présence suivante.

« À ce point du match, j'avais de la fumée qui me sortait des oreilles, a lancé Kadri. Je devais faire quelque chose. »

Lors de sa présence suivante, Kadri a renversé le défenseur Brooks Orpik à deux reprises. Entre temps, son compagnon de trio Leo Komarov a écrasé Ovechkin contre la rampe.

Alors que la foule se réveillait, Matthews a remplacé Kadri et a trouvé le fond du filet pour réduire l'écart à 2-1 avec 5 :52 à faire au premier engagement.

« Ils ont fait tourner le vent de côté, a dit Matthews à propos de Kadri et de Komarov. Ces deux-là ont été très bons pour nous depuis le début de la série et non seulement sur la feuille de pointage. Ils entrent dans la tête de l'adversaire. »

Malgré le but de Matthews, les Maple Leafs ont encaissé un autre but quand Evgeny Kuznetsov a fait bouger les cordages en début de deuxième. Les Capitals ont eu une occasion de mettre le match hors de portée avec un double avantage numérique à 6:52 de la deuxième, mais ils n'ont décoché que deux tirs au but.

« Le match était fini s'ils marquaient », a lancé l'entraîneur des Maple Leafs Mike Babcock.

Après que les Torontois eurent écoulé une autre punition à 9 :48 de la deuxième, ils ont pris le dessus. Kadri a marqué avec 4 :47 à faire à la période pour faire 3-2. Puis, la recrue William Nylander a créé l'égalité à 19 :20 après que Zach Hyman eu gagné une bataille derrière le filet.

La troisième période a été à l'avantage des Maple Leafs. Ils ont dominé 9-3 au chapitre des tirs au but et 28-9 dans les tentatives de tirs. Ils ont tout de même dû patienter jusqu'en prolongation pour inscrire le but de la victoire.

C'est Bozak qui a semé l'hystérie en faisant dévier la passe de Kadri en avantage numérique.

« C'était un bon sentiment, a raconté Bozak. J'ai aimé la façon dont nous avons répondu. Tout le monde a bien joué et nous pouvons en profiter ce soir, mais il y a encore du travail à faire. Nous sommes confiants, il faut conserver cette mentalité. »

En voir plus