Skip to main content

Les Maple Leafs étirent à cinq leur série de succès

Auston Matthews marque son deuxième but du match en prolongation de la Classique du Centenaire

par Robert Laflamme / Journaliste principal LNH.com

TORONTO - C'est comme si les équipes avaient attendu que la noirceur enveloppe pour de bon le Exhibition Stadium.

Après avoir livré deux périodes plutôt ternes, les Maple Leafs de Toronto et les Red Wings de Detroit ont offert un feu d'artifice aux 40 148 spectateurs à compter du troisième tiers, dimanche, à l'occasion de la Classique du Centenaire Banque Scotia 2017 disputée en plein air.

Les Maple Leafs ont d'abord marqué quatre fois sans réplique au cours du premier 12:05 de jeu de la troisième période afin de se donner une avance de 4-1, avant de voir ensuite les Red Wings créer l'égalité avec 1,1 seconde à jouer.

Auston Matthews a finalement eu le dernier mot afin de procurer un dramatique gain de 5-4 aux Maple Leafs, en prolongation.

Video: Matthews marque en surtemps, donne la victoire à TOR

Le 20e cette saison du premier choix au repêchage de 2016 - son deuxième du match - a permis aux Maple Leafs (17-12-4) de signer une cinquième victoire de suite. C'est une première pour l'équipe depuis la saison 2014-15 (décembre 2014).

Video: DET@TOR: Auston Matthews marque en prolongation

« C'est assurément un de mes plus beaux moments associés au hockey, a reconnu Matthews. Je n'ai jamais vécu des sensations semblables. C'était très particulier. Nous avons tous joué un solide match. C'était une grande tribune. Nous avons réussi à l'emporter et ç'a été un match enlevant. Les amateurs étaient sur le bout de leur siège en troisième période en en prolongation. C'était une expérience le 'fun' à vivre. »

Avant le coup d'éclat de Matthews, l'ailier québécois Anthony Mantha avait joué les trouble-fêtes pour l'équipe-hôte dans un deuxième match d'affilée. Après avoir réussi le but victorieux en prolongation contre les Sénateurs d'Ottawa à l'issue de la soirée du retrait du chandail no 11 de Daniel Alfredsson, jeudi, le Longueuillois âgé de 22 ans a inscrit le but égalisateur vers la toute fin, dimanche.

En présence de plusieurs membres de sa famille, Mantha a connu un premier match de trois points dans la LNH -- deux buts, une passe. Il a étiré à six sa série de matchs avec au moins un point (5-4-9).

« La cohésion avec Henrik Zetterberg est excellente et je veux que ça se poursuive », a noté Mantha.

« Quiconque évolue avec Henrik peut facilement bien paraître, a souligné l'entraîneur Jeff Blashill. Henrik est un athlète tellement intelligent qu'il peut vous aider tant sur la glace qu'à l'extérieur. Il dirige ses coéquipiers comme un entraîneur ne peut pas le faire. L'influence positive qu'il exerce chez ses coéquipiers est énorme. »

Leo Komarov , Mitch Marner, Connor Brown et Matthews avaient fourni les devants 4-1 aux Maple Leafs, tôt en troisième, à l'aide de six lancers seulement.

Outre le doublé de Mantha, ses huitième et neuvième de la campagne, Jonathan Ericsson et Dylan Larkin ont été les autres buteurs des Red Wings (16-16-5).

Frederik Andersen a tant bien que mal remporté son duel contre Jared Coreau , avec 31 arrêts. Le gardien recrue des Red Wings a repoussé 20 tirs.

But du match

Celui de Komarov qui a ouvert les écluses en troisième période. Positionné devant Coreau, l'ailier finlandais a habilement redirigé la passe du défenseur Jake Gardiner en plaçant son bâton entre les jambes du défenseur Nick Jensen.

Video: DET@TOR: Komarov complète le jeu de Gardiner

Arrêt du match

Coreau qui frustre Nazem Kadri en surtemps, en étirant la jambière gauche devant un tir décoché à courte distance.

Video: DET@TOR: Coreau avec un vol en prolongation

Sous le radar

Xavier Ouellet a pris du galon en défense chez les Red Wings. Laissé de côté à plusieurs reprises en début de saison, il en était dimanche à son 16e match de suite dans la formation.

« Je joue pendant une vingtaine de minutes par match, ça fait du bien. Ça m'aide, a commenté Ouellet, âgé de 23 ans. J'ai gagné la confiance des entraîneurs et j'estime avoir prouvé que j'ai ma place dans le groupe des six défenseurs. On m'utilise dans les moments importants et ça me permet d'être plus à mes affaires. »

Ouellet n'en menait pas large lors du dernier passage des Red Wings au Centre Bell, le 12 novembre. Il ne cache pas qu'il se posait beaucoup de questions.

« J'ai continué de travailler fort et j'ai obtenu ma chance. Je l'ai saisie, mais je dois continuer parce que c'est loin d'être acquis. »

Jeu du match

Le but de Marner qui a fait 2-1 à 8:23 du troisième tiers. Marner a récupéré le disque du côté gauche avant de s'amener vers l'enclave, où Mantha n'a pas pu le stopper, et décocher un tir des poignets imparable.

Video: DET@TOR: Marner marque en avantage numérique

Ce qu'ils ont dit

« Auston est un bon joueur, mais on ne doit pas partir en peur. Confronté au trio de Henrik Zetterberg, il a vu Zetterberg et Anthony Mantha amasser trois points chacun. Auston et ses ailiers étaient aussi sur la glace en fin de troisième période quand nous n'avons pas été capables de déblayer notre territoire. Il a encore des choses à apprendre, il le sait. » -- L'entraîneur des Maple Leafs Mike Babcock.

« Cinq ou six mauvaises présences sur la glace en troisième période nous ont coûté le match. Les Maple Leafs nous les ont faits payés chèrement. » -- Le vétéran joueur de centre des Red Wings Henrik Zetterberg.

Ce qu'il faut savoir

Anthony Mantha a connu son match le plus productif dans la LNH en présence de son grand-père André Pronovost, vainqueur de la Coupe Stanley quatre fois dans l'uniforme des Canadiens de Montréal dans les années 1950.

Pronovost, âgé de 80 ans, a eu comme coéquipier 11 des 33 premiers immortels parmi les 100 grands joueurs qui seront honorés dans le cadre du 100e anniversaire d'existence de la LNH.

La suite

Maple Leafs : Se rendent à Washington affronter les Capitals mardi (19h HE; TVA Sports, TSN4, CSN-DC).

Red Wings : Partent pour une tournée de trois matchs en Californie, où ils retrouveront d'abord les Ducks d'Anaheim mercredi (22h30 HE; FS-W, FS-D).

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.