Skip to main content

Les Maple Leafs doivent adhérer aux changements, dit leur DG

Dubas demande aux joueurs « d'accepter d'être un peu moins à l'aise », alors que Keefe remplace Babcock derrière le banc

par Alan Robinson / Correspondant indépendant NHL.com

GLENDALE, Arizona - Les Maple Leafs de Toronto apporteront des changements à leur style, à leur système de jeu et - ils l'espèrent - à leurs performances après avoir remercié l'entraîneur Mike Babcock, a affirmé le directeur général Kyle Dubas jeudi.

Les changements ne se feront pas toujours sans heurts, et les résultats ne seront pas nécessairement immédiats, mais Dubas est convaincu que les Maple Leafs (9-10-4, 22 points) seront une meilleure équipe, maintenant que Sheldon Keefe est leur entraîneur.

À LIRE AUSSI : Keefe, le bon choix pour remplacer Babcock selon les joueurs des MarliesMike Babcock relevé de ses fonctions d'entraîneur des Maple LeafsKeefe est prêt à relever le défi de diriger les Maple Leafs

« Ce n'est pas le moment parfait pour changer d'entraîneur », a déclaré Dubas, jeudi, depuis le Gila River Arena, là où les Maple Leafs rendront visite aux Coyotes de l'Arizona à l'occasion des débuts de Keefe derrière le banc (21 h HE, SNO, FS-A, FS-A PLUS, NHL.TV). « Ce que je leur ai demandé, c'est leur pleine concentration, une bonne éthique de travail, mais également d'accepter d'être un peu moins à l'aise, car il y aura des changements à notre style et à notre système de jeu. Ça ne sera peut-être pas toujours beau.

« Mais à long terme, nous le faisons pour que le groupe joue comme nous le voulions quand nous l'avons mis en place. Notre objectif demeure le même, soit de maximiser le potentiel individuel de chaque joueur. »

Dubas a dit croire que Keefe, qui dirigeait les Marlies de Toronto dans la Ligue américaine de hockey (LAH), sera en mesure de « tirer le meilleur des joueurs. »

« J'ai vu Sheldon à l'œuvre au sein de deux différentes équipes, et il peut absolument maximiser le potentiel de chaque joueur et les aider à être à leur mieux, a dit Dubas. C'est là-dessus que nous avons hâte de travailler à partir de maintenant. »

Dubas et le président de Toronto Brendan Shanahan ont pris la décision de congédier Babcock, qui en était à sa cinquième saison avec Toronto, au cours d'une série de six défaites (0-5-1).

Shanahan, qui a remporté la Coupe Stanley comme joueur avec les Red Wings de Detroit sous les ordres de Babcock en 2008, n'a pas voulu dire que les Maple Leafs avaient abandonné leur entraîneur, mais il manquait quelque chose.

« On pouvait voir la frustration dans leurs yeux, a noté Shanahan. Même lors de notre dernier match (une défaite de 4-2 contre les Golden Knights de Vegas mardi), les joueurs travaillaient très fort, mais il manquait ce petit quelque chose qui fait en sorte que l'équipe a confiance en ses moyens.

« Parfois, les gens veulent simplement nous placer dans la catégorie des équipes rapides et talentueuses, alors que nous ne répondons pas aux critères d'une équipe robuste et rude, mais nous voulons former une équipe robuste et rude. »

Dubas a pris une partie du blâme pour le lent début de saison des Maple Leafs, mentionnant qu'il est « déçu de lui-même » pour avoir été incapable de mieux faire fonctionner les choses entre lui et Babcock. Dubas a été promu au poste de DG il y a 18 mois.

Malgré quelques désaccords avec Keefe dans le passé, Dubas a souligné que sa relation avec le nouvel entraîneur des Maple Leafs est saine.

Video: BOS@TOR: Matthews montre sa coordination oeil-main

« Dans le passé avec Sheldon, j'ai eu certains de mes plus grands désaccords avec quelqu'un, a dit Dubas. Mais au final, nous avons toujours été sur la même longueur d'onde quant à la philosophie et au style de jeu. »

Shanahan a balayé du revers de la main l'argument selon lequel le départ de Babcock met plus de pression sur lui, Dubas et les joueurs des Maple Leafs. Toronto a été éliminé en première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley au cours des trois dernières saisons et l'équipe n'a pas gagné une série depuis la saison 2003-04.

« J'ai parfois entendu que la pression est maintenant sur Kyle et les joueurs, mais la pression est sur eux en tout temps », a lancé Shanahan.

« J'ai de la pression, et il y avait de la pression sur nous l'année dernière. Il y en aura dans les prochaines années. Ça fait partie du travail.

« Je ne vois pas cette décision comme certaines personnes qui avancent que nous avons joué nos dernières cartes. Ce n'est pas ainsi que je vois les choses, et je peux vous dire que les propriétaires sont du même avis. Nous sommes tous ensemble dans le même bateau. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.