Skip to main content

Les Maple Leafs à l'honneur au Nouveau-Brunswick

Des agriculteurs ont fait une fresque des jeunes attaquants Auston Matthews et Mitch Marner dans leurs champs de maïs

par Dave Stubbs @Dave_Stubbs / Chroniqueur LNH.com

Des agriculteurs du Nouveau-Brunswick ont trouvé une façon originale de marquer le vent de renouveau qui déferle chez les Maple Leafs de Toronto.

Les frères Chip et Tom Hunter, de Florenceville-Bristol, municipalité située à plus de 200 kilomètres au nord-ouest de Saint-Jean, ont fait une fresque reproduisant deux des vedettes en devenir des Maple Leafs, Auston Matthews et Mitch Marner, à l'aide de leurs champs de maïs d'une superficie de six arpents.

On peut voir les attaquants Matthews et Marner arborant leur casque avec une visière, avec comme décor un immense logo des Maple Leafs et une bannière sur laquelle on peut lire « 100 Seasons » (100 saisons).

Les gens seront invités sous peu à arpenter la fresque entre les 9 septembre et 30 octobre, au moment où les épis de blé d'inde atteindront leur hauteur maximum d'une douzaine de pieds (quatre mètres). Ils pourront tester leurs connaissances sur le hockey en participant à un jeu-questionnaire sur le parcours d'environ quatre kilomètres parsemé d'un quart de millions d'épis.

Video: Labyrinthe de maïs à l'honneur des Maple Leafs

Les frangins Hunter, issus de la quatrième génération de la famille d'agriculteurs qui cultivent les terres depuis 1890, n'en sont pas à leur première création -- l'aîné Chip est un fervent des Canadiens qui a gradué en agriculture à Montréal en 1974.

En 2003, ils avaient rendu hommage à la carrière du gardien Patrick Roy, qui a porté les couleurs des Canadiens et de l'Avalanche du Colorado. Six ans plus tard, ils ont souligné le 100e anniversaire des Canadiens en illustrant une image géante du joueur de centre Jean Béliveau.

« J'ai déjà vu des statues de moi en bronze, en bois et en glace. Mais je n'en ai jamais vu une faite de maïs », avait commenté Béliveau en 2009 quand on lui avait mentionné qu'une mosaïque de lui d'environ 600 par 400 pieds surplomberait des champs au Nouveau-Brunswick.

En voir plus