Skip to main content

Les Kings espèrent accélérer leur reconstruction avec le deuxième choix

Los Angeles a grandement amélioré son sort lors de la Loterie du Repêchage 2020

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

Les Kings de Los Angeles ont fait un saut jusqu'au deuxième rang du Repêchage 2020 de la LNH lors de la loterie, vendredi, ce qui pourrait grandement accélérer leur reconstruction afin d'effectuer un retour parmi l'élite du circuit.

Les Kings (29-36-5) étaient l'équipe qui avait les quatrièmes meilleures probabilités de remporter la loterie (9,5 pour cent), après avoir terminé au 14e rang de l'Association de l'Ouest, devant les Sharks de San Jose. Ils ont ainsi raté les séries éliminatoires pour la deuxième saison de suite et la quatrième fois en six campagnes depuis qu'ils ont remporté la Coupe Stanley en 2014.

« J'espère que ça va accélérer notre reconstruction puisque nous allons obtenir un joueur de calibre qui pourra s'ajuster à la LNH », a mentionné le directeur général Rob Blake. 

« On savait que ce serait entre un et sept. Il y a trois joueurs au sommet, puis un groupe de quatre à huit qui est très similaire; même s'ils évoluent à des positions différentes, ils étaient aussi bien classés. Pour nous, de faire un saut vers le haut pour piger dans ce top-3, c'est très important. »

LOTERIE : Les Sénateurs reculent deux fois plutôt qu'une | Les Red Wings glissent mais Yzerman est philosophe

Puisqu'Alexis Lafrenière ne devrait plus être disponible au deuxième rang - l'attaquant de l'Océanic de Rimouski fait consensus à titre de premier choix - le joueur de centre Quinton Byfield, des Wolves de Sudbury de la Ligue de hockey de l'Ontario, et l'ailier gauche Tim Stuetzle, de Manheim dans la Ligue élite allemande, semblent être les deux meilleures options pour les Kings.

Mais Blake n'a pas voulu exclure la possibilité de repêcher un défenseur. Jamie Drysdale, des Otters d'Erie de la OHL, et Jake Sanderson, du Programme de développement de l'équipe nationale américaine, sont les deux meilleurs joueurs classés à cette position.

« Il y a beaucoup d'attaquants au sommet des classements, mais il y a toujours place à discussion, a indiqué Blake. Je suis vraiment fier du travail de Mark (Yannetti, le directeur du dépistage amateur) et de son personnel. Ils sont capables de trouver un consensus au travers de leurs opinions, des analyses avancées et toute l'information qu'ils détiennent, afin qu'au final, ils soient en mesure de dire quelle est la meilleure option pour notre organisation. »

Peu importe qui les Kings choisiront, ce joueur viendra s'ajouter à la reconstruction au sein d'un noyau où on retrouve les vétérans Anze Kopitar, Drew Doughty et Jonathan Quick.

« Il faut qu'on rebâtisse à tous les postes dans notre formation, a souligné Blake. Avec les vétérans qui seront de retour, et en prenant en compte leur âge et la direction que prend leur carrière, ça offre beaucoup de possibilités, que ce soit chez les attaquants ou les défenseurs. »

Les Kings ont employé 11 recrues cette saison et ils auront d'autres jeunes joueurs qui se battront pour une place dans la formation la saison prochaine après avoir repêché neuf joueurs en 2019, dont l'attaquant Alex Turcotte (5e) et le défenseur Tobias Bjornfot (22e).

Bjornfot a disputé les trois premiers matchs de la saison avec les Kings avant d'être cédé au Reign d'Ontario de la Ligue américaine de hockey, où il a obtenu 19 points en 44 parties. Turcotte - après avoir disputé une première saison dans la NCAA avec l'Université du Wisconsin - a paraphé un contrat de recrue de trois ans avec l'organisation le 11 mars.

« La progression des espoirs et le nombre de joueurs que nous avons repêchés dans les dernières années qui vont devenirs pros et signer avec nous signifie que nous aurons plusieurs joueurs qui vont s'ajouter à notre formation. C'était le scénario que nous avions planifié en vue de cette année en lien avec le nombre de choix que nous avons (11 dans le Repêchage 2020), ce qui ressemble beaucoup à l'an dernier. On savait que ces deux années allaient être clés, non seulement pour la qualité des espoirs disponibles, mais aussi notre quantité de choix. »

Cette situation permet donc à Blake d'avoir le luxe de repêcher un joueur qui ne fera pas nécessairement le saut dans la LNH immédiatement.

« Ce n'est pas obligatoire, a souligné Blake. On sera en mesure de déterminer cela lors des camps et selon nos projections dans l'avenir, quand le repêchage sera effectué. Il y a plusieurs facteurs qui peuvent avoir un impact. »

Il s'agira de la quatrième fois de leur histoire que les Kings repêcheront au deuxième rang, et les deux dernières fois, les choses se sont plutôt bien déroulées. 

« La dernière fois que nous avons repêché deuxième, c'était lorsque nous avons choisi Drew Doughty (2008), et nous avons gagné la Coupe Stanley avec lui, a souligné le président des Kings Luc Robitaille. Et la fois précédente, nous avions sélectionné Jimmy Carson (1986), et nous avons échangé Jimmy pour obtenir Wayne Gretzky. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.