Skip to main content

Les Jets misent sur leurs succès sur la route pour le match no 3

La formation canadienne a remporté quatre de ses six matchs sur les patinoires adverses

par Siniša Šindik / Collaborateur LNH.com

Malgré une défaite de 3-1 subie aux mains des Golden Knights de Vegas dans le match no 2 de la finale de l'Association de l'Est lundi soir, les Jets de Winnipeg se présenteront au T-Mobile Arena gonflés à bloc et confiants en vue du match no 3 mercredi (21 h (HE); TVAS, CBC, SN, NBCSN, NHL.TV).

Jouer loin de ses partisans ne semble pas inquiéter outre mesure la seule équipe canadienne toujours active. Depuis le début des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, les Jets revendiquent un dossier de 4-2 sur la route.

La formation de Paul Maurice a remporté un duel au Xcel Energy Centre lors de la série face au Wild du Minnesota, avant de bonifier sa fiche avec trois victoires au domicile des Predators de Nashville, y compris, bien entendu, le match ultime.

Les trois victoires acquises au Bridgestone Arena ont de quoi donner confiance aux joueurs des Jets pour la suite des choses. Après tout, la série contre Nashville était, elle aussi, égale 1-1, puis 3-3. 

« Cela nous a donné beaucoup de confiance. Nous avons connu beaucoup de succès sur la route depuis le début des séries. Nous aimons la façon dont nous jouons en ce moment et nous sommes excités pour le prochain match à Vegas », a déclaré Mathieu Perreault.

Mais comment expliquer que cette formation soit si redoutable loin de ses partisans? En six rencontres sur les patinoires adverses, les Jets ont inscrit 23 buts - seuls les Capitals de Washington (30) ont fait mieux parmi les équipes toujours en séries. 

« Nous essayons de garder les choses simples. Pour une raison quelconque, nous disputons toujours nos meilleurs matchs sur la route. Nous travaillons fort et nous rendons la vie difficile aux défenseurs adverses. Mercredi, le plan sera le même », a ajouté Perreault. 

En saison régulière, les Jets ont présenté un dossier de 1-1-1 contre les Golden Knights en trois rencontres. Le seul match disputé au T-Mobile Arena a été l'affaire des Knights, qui l'ont emporté 5-2 en novembre. Les Jets ont gagné 7-4 à domicile le mois suivant, avant de perdre 3-2 en prolongation en février.

Tout au long de la saison, les Golden Knights se sont amusés à confondre les sceptiques, repoussant les limites. Ils continuent de le faire et l'équipe a été particulièrement efficace à domicile en séries, avec quatre victoires en cinq matchs. Ils ont marqué 18 buts et en ont concédé seulement huit.

La tâche risque d'être compliquée pour les Jets et l'atmosphère au T-Mobile Arena sera une fois de plus électrisante.

« Nous savons qu'ils comptent sur une bonne foule, une foule bruyante, qui fait partie de leur équipe. C'est difficile de jouer là-bas. Nous nous attendons à un bon match. Ce sera un bon défi pour nous et nous devons nous concentrer sur notre jeu », a mentionné Mark Scheifele.

Video: WPG@VGK: Laine fait mouche en A.N.

Pour connaître un bon match, les Jets devront miser sur leur vitesse et empêcher les Golden Knights de se nourrir de l'énergie de la foule.

« On ne peut pas s'attarder aux choses qu'on ne peut pas contrôler. On ne peut pas contrôler la foule ou l'autre équipe, tout ce qu'on peut faire faire, c'est contrôler ce qu'on fait sur la glace, ce que notre équipe fait, et ce sera notre objectif lors du match no 3 », a précisé Scheifele.

Pour l'entraîneur-chef des Jets, Paul Maurice, peu importe si c'est sur la route ou à domicile, son équipe ne doit pas dévier de son identité première.

« Nous connaissons notre identité, je ne pense pas que ça change beaucoup, qu'on soit à la maison ou sur la route. Nous avons joué dans plusieurs arénas bruyants. Au Minnesota, c'était très bruyant et après avoir joué là-bas, je crois que nous sommes immunisés. Même chose à notre domicile, cela nous prépare adéquatement », a soutenu Maurice. 

Depuis le début du tournoi printanier, les équipes visiteuses semblent connaître beaucoup de succès. L'avantage de la glace ne semble plus avoir la même signification qu'à une certaine époque. En effet, les équipes à domicile ne jouent pas pour ,500 depuis le début du tournoi printanier (33-39).

« C'est peut-être en raison de la parité. C'était un très gros avantage avant. Peut-être que c'est la structure des séries maintenant qui change la donne […] Mais n'oublions pas que les jeunes qui font leur entrée dans la LNH sont rendus habitués de jouer dans de grands amphithéâtres, devant des foules intimidantes. Cela ne les dérange plus », a ajouté Maurice.

Après une défaite de 3-1 lors du dernier match, les Jets tenteront ainsi de rebondir lors du match no 3 et prendre l'avance dans la série. Ils tenteront de poursuivre sur leur lancée sur les patinoires adverses. Le plan de match ne changera pas.

« C'est un match crucial. Nous avons rebondi après chaque défaite jusqu'ici, alors nous devons faire la même chose. C'est un gros match et nous devons être à notre mieux », a conclu Perreault.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.