Skip to main content

Les Hurricanes ont de gros plans pour Julien Gauthier

À 6 pieds 4 pouces et 225 livres, l'attaquant est « déjà un homme »

par Kurt Dusterberg / Correspondant NHL.com

RALEIGH - L'espoir des Hurricanes de la Caroline Julien Gauthier s'est toujours démarqué de ses coéquipiers sur la patinoire.

C'était le cas dans la LHJMQ, où il utilisait ses 6 pieds 4 pouces et 225 livres pour dominer contre des joueurs plus petits. C'était aussi vrai au début du mois de juillet quand il a affronté des espoirs plus vieux que lui au camp de développement.

 

« Avec Julien, vous voyez un jeune qui est déjà un homme, a déclaré le directeur général Ron Francis. Il est gros fort et puissant. Vous le regardez patiner et il vole sur la patinoire. Il a aussi un très bon tir. »

C'est pourquoi le 21e choix de l'encan 2016 attire tant l'attention, et les Hurricanes sont intrigués de voir comment le joueur de 19 ans pourra utiliser son physique chez les professionnels.

« C'est certainement un avantage, a dit Gauthier. Maintenant que le junior est terminé, je ne jouerai plus contre des enfants. Chaque joueur de la LNH est fort. Même s'ils sont petits, ils sont puissants. C'est un atout d'être fort. »

L'attaquant de puissance muni de bonnes mains a lentement amorcé la saison avec Val-d'Or, marquant sept buts en 23 rencontres. Mais après une transaction à Saint-Jean, il a retrouvé son instinct offensif avec son coéquipier Spencer Smallman, également un espoir des Hurricanes.

« C'était différent, a dit Gauthier à propos de la transaction. Parfois, tu trouves directement ta place avec une nouvelle équipe. J'aime aller au filet. Spencer me refilait la rondelle et je n'avais qu'à tirer, donc je le remercie pour ça.

« Quand ce sont des matchs importants, j'essaie de me présenter. J'ai travaillé fort cette année, j'ai eu des bonnes séries et des bons coéquipiers. »

L'espoir des Hurricanes, le gardien Callum Booth, ne peut échapper au tir de Gauthier. Les deux étaient coéquipiers à Saint-Jean et Booth venait de s'habituer à son tir avant de le retrouver au camp de développement. 

« Je le vois de près, a dit Booth. C'est un gros bonhomme, mais non seulement ça, il est capable d'utiliser son gabarit pour foncer au filet. La puissance qu'il est en mesure de mettre sur son tir, ça m'a fait quelques ecchymoses. »

Non seulement Gauthier a-t-il un gabarit impressionnant, mais il a aussi de bons gènes. Son oncle, Denis Gauthier, a été un défenseur dans la LNH entre 1997 et 2009. Le jeune Gauthier pourrait devoir passer par la Ligue américaine avant de faire le saut dans la LNH. 

« Je pense que ce sera au niveau du système inculqué par les entraîneurs, a dit Francis. Seulement de comprendre que nos systèmes sont probablement différents que ceux qu'il suivait dans le junior, il devra être à l'aise avec ça.

« Plusieurs jeunes joueurs hésitent quand ils apprennent un système. Il doit en venir au point où il sait ce qu'il fait. Mais il y a plusieurs choses qu'on ne peut enseigner et il en possède plusieurs. »

Ce message a déjà été reçu par Gauthier, qui sait que le niveau professionnel demande plus qu'une simple touche offensive.

« Il faut être constant, jouer sur 200 pieds et faire ce que je peux faire de mieux; jouer offensivement et amener du jeu physique, a-t-il lancé. Je pense que j'ai prouvé beaucoup de choses la saison dernière. Je joue de façon plus mature, donc je pense que je suis plus prêt que jamais. »

En voir plus