Skip to main content

Les Golden Knights sont en contrôle à l'approche du repêchage d'expansion

Le directeur général George McPhee a fixé sa propre date limite des transactions à lundi, mais est prêt à écouter les offres de chaque équipe

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur NHL.com

LAS VEGAS - George McPhee est en contrôle. Le directeur général des Golden Knights de Vegas a fixé sa propre date limite des transactions, en annonçant à ses homologues que la journée de lundi représentait leur dernière chance de négocier avant le repêchage d'expansion de la LNH.

Ils doivent donc formuler leur meilleure offre rapidement. De cette manière, McPhee et son équipe auront le temps de tout analyser. De cette manière, ils peuvent choisir leur équipe mardi, parler avec la ligue mardi soir, s'assurer que la formation respecte tous les critères, et éviter une précipitation à la dernière minute, le genre de situation qui pourrait mener à des erreurs et des regrets.

 

« Si tout va bien, je vais dormir là-dessus et envoyer le tout mercredi matin », a expliqué McPhee.

Intelligent. McPhee procède selon ses termes, en dictant l'allure des choses, et en faisant tout ce qu'il peut pour tirer profit de cette opportunité. Il n'a qu'une chance. Il doit réussir son coup.

Ce n'est pas aussi simple que cela peut le sembler.

Chaque équipe avait le droit de protéger sept attaquants, trois défenseurs et un gardien, ou encore huit patineurs et un gardien. La LNH a divulgué les listes des joueurs protégés et disponibles à 10 h 30, heure de l'Est, dimanche. Vegas doit choisir un joueur de chaque équipe, incluant au minimum 14 attaquants, neuf défenseurs et trois gardiens, et doit soumettre ses sélections avant 10 h, heure de l'Est, mercredi.

Les résultats seront dévoilés au cours du Gala de la LNH 2017 et du repêchage d'expansion de la LNH présenté par T-Mobile à Las Vegas mercredi (20 h (HE); NBCSN, SN).

Tout passe par Vegas en ce moment, puisque les équipes ne peuvent transiger avec une autre équipe que les Golden Knights au cours de cette fenêtre. Mais il y a plusieurs règles à respecter et d'options à considérer, et 72 heures peuvent passer très rapidement si vous n'êtes pas préparés.

McPhee et son équipe étaient préparés. Il a affirmé que les listes de joueurs protégés et disponibles correspondaient généralement à ce à quoi il s'attendait. McPhee a fait savoir à ses homologues qu'il était prêt à négocier, en plus de peut-être leur mettre un peu de pression afin d'en arriver à une entente. Vous voulez conserver un joueur que vous n'avez pas protégé? OK. Ouvrons les enchères.

Les appels n'ont pas cessé.

« C'est pourquoi je me sens un peu plus calme ici devant vous que ce à quoi je m'attendais à ce moment-ci », a mentionné McPhee. 

Il s'agit maintenant de prendre les bonnes décisions et de recevoir une valeur maximale. Les Golden Knights doivent trouver un équilibre entre leur désir d'envoyer une équipe compétitive sur la glace pour leur saison inaugurale en 2017-18 afin d'établir leur marque dans leur nouveau marché, et leur intention de collecter un maximum d'actifs afin de bâtir une équipe aspirante à la Coupe Stanley par le biais du repêchage.

« L'équilibre sera ce qui nous semblera juste pour notre équipe », a résumé McPhee.

C'est pourquoi il est important d'avoir le temps de débattre et de ne pas laisser certains dossiers, et encore moins tous les dossiers, se rendre à l'heure limite. Chaque fois que McPhee et son équipe évaluent une transaction, ils doivent non seulement évaluer celle-ci sur une base individuelle, mais aussi son impact sur tous les autres éléments. Il a indiqué que son équipe avait discuté d'un scénario lundi matin : devraient-ils sélectionner un joueur qu'ils aiment beaucoup, ou accepter une offre de transaction qu'ils aiment tout autant? 

« Ce qui est le mieux pour notre équipe, c'est que de garder le joueur que nous réclamons, alors c'est essentiellement ainsi que nous évaluons les choses », a souligné McPhee.

De l'extérieur, il y a une tendance à porter des jugements incisifs et à concocter des plans grandioses. Les gardiens vont rapporter le meilleur retour! Les Golden Knights devraient réclamer beaucoup de gardiens! S'ils réclament beaucoup de gardiens, ils vont créer un marché et le contrôler!

Dans la réalité, ce n'est pas ainsi que les choses se sont déroulées.

Lorsqu'il lui a été demandé s'il y avait une position qui était particulièrement populaire, comme les gardiens ou les défenseurs, McPhee a répondu : « Vous savez, je m'attendais à cette question, et c'est vraiment varié. Les dirigeants ont des besoins différents, et leurs requêtes sont donc différentes. Certaines d'entre elles sont intéressantes, puisqu'elles ne concernent pas un joueur que nous allions réclamer, mais bien un joueur qui répond aux besoins de leur équipe. »

Lorsqu'il lui a été demandé s'il pouvait manipuler le marché des transactions, McPhee a évoqué : « Je ne sais pas si nous sommes assez intelligents pour compliquer les choses davantage, et il s'agit déjà d'un processus compliqué. »

McPhee a écouté ses homologues. Il a obtenu une bonne compréhension du marché et a analysé les choses en fonction de ce qu'elles sont, et non en fonction de ce qu'il voudrait qu'elles soient. Il procède maintenant à une enchère. Si les équipes renchérissent sur un joueur laissé sans protection, ou s'il s'apprête à réclamer un joueur exposé pour lui-même, McPhee est direct avec le directeur général de cette équipe. Veut-il garder ce joueur? Voilà ce que cela va lui coûter.

« Nous leur disons en gros : "Voulez-vous savoir ce qui se trame au sujet de votre équipe, ou allez-vous vous contenter de demeurer en retrait et de nous laisser faire ce que nous voulons faire?", a expliqué McPhee. La plupart d'entre eux veulent en discuter, et nous leur expliquons alors exactement ce qui se passe. "Y a-t-il quelque chose que vous souhaitiez faire ou non?" »

Lorsque McPhee et son équipe vont se réunir mardi, ils auront en main toutes les données dont ils auront besoin pour prendre leurs dernières décisions. Lorsque McPhee ira se coucher mardi soir, il ne devrait pas y avoir d'appel téléphonique laissé en suspens, de détail qui n'aura pas été discuté ou de transaction potentielle qui n'aura pas été explorée.

Et il devrait dormir comme un bébé.

En voir plus