Skip to main content

Les Golden Knights piégés par les Jets

Vegas devra trouver une façon de préconiser le style qui a fait son grand succès cette saison dans le match no 2 de la finale de l'Association de l'Ouest, lundi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

WINNIPEG - Ce n'est pas comme si les Jets de Winnipeg n'avaient pas mis la puce à l'oreille des Golden Knights de Vegas, avant le début de la finale de l'Association de l'Ouest.

L'entraîneur des Jets Paul Maurice avait fait état publiquement de la propension des Golden Knights à tenter des jeux en entrée de territoire adverse.

Ce qu'il n'avait pas précisé, c'est la façon qu'il demanderait à ses troupiers de contrer la stratégie.

Après 65 secondes de jeu du match no 1 samedi, nous avions déjà une bonne idée.

Les Jets ont marqué en contre-attaque d'une action de Jonathan Marchessault qui a avorté dans leur territoire.

Le capitaine Blake Wheeler a intercepté la tentative de passe transversale de Marchessault, avant de relayer le disque au centre à Mark Scheifele.

Quelques secondes plus tard, la retentissante frappe de Dustin Byfuglien mystifiait Marc-André Fleury.

Video: VGK@WPG, #1: Un boulet de Byfuglien, les Jets en tête

C'était déjà un très mauvais de match pour les Golden Knights. Ça n'allait pas s'améliorer.

Les Jets ont fait 3-0 avant la huitième minute de jeu et le tour était joué. Enfin presque.

On s'attend maintenant à ce que les Golden Knights procèdent aux ajustements nécessaires en vue de la deuxième rencontre de la finale de l'Association de l'Ouest, lundi (20h HE; TVA Sports, CBC, SN, NBCSN).

« Nous avions fait de la vidéo et nous étions prêts à faire face à leurs attaques », a fait remarquer l'attaquant Mathieu Perreault des Jets. « J'imagine qu'ils vont faire de la vidéo et que c'est un correctif qu'ils voudront apporter.

« Nous pouvons faire preuve de patience. S'ils veulent forcer le jeu, ça peut se retourner contre eux », a ajouté Perreault.

Le travail des Jets en détection de longues passes a pavé la voie à d'autres relances rapides en surnombre au cours de la première rencontre de la série.

Les Golden Knights l'ont évidemment noté, mais ils soutiennent que ça ne les empêchera pas de continuer de préconiser le style qui leur a permis de connaître énormément de succès à leur première saison. Ils devront simplement le faire de façon plus rusée.

« Les gars connaissent les risques associés à la stratégie et nous ne leur demanderons pas de ne plus tenter des jeux, a élaboré l'entraîneur Gerard Gallant. Je ne peux pas leur dire de ne plus faire ça. C'est une partie importante de notre identité, mais je peux leur demander d'être meilleurs dans leur prise de décisions. »

À LIRE: Un faux départ déjà aux oubliettes | Carnet de bord : Pierre-Édouard Bellemare, match no 1

Les Jets ont pris les Golden Knights à leur propre jeu, soit en les battant de vitesse.

« Ils (les Jets) ont emprunté quelques pages de notre livre en matière de jeu de transition, a repris Gallant. Ils ont imposé le rythme et ils nous ont dominés sur le plan de l'effort. Nous n'avons pas été suffisamment bons. Est-ce que ç'a à voir avec notre longue inactivité? Je ne sais pas. Ce que je sais, c'est que nous ne ferons pas une tonne d'ajustements parce que style que nous préconisons a fait ses preuves. Nous devrons cependant relever le niveau d'intensité et de combativité. Notre niveau de combativité a été insuffisant afin de vaincre les Jets dans leur amphithéâtre samedi. »

Les Golden Knights n'ont pas tenu de séance d'entraînement en bonne et due forme dimanche, comme les Jets d'ailleurs. Les deux équipes se sont présentées au complexe d'entraînement des Jets, situé à une vingtaine de minutes du centre-ville.

Gallant n'a pas voulu dire s'il apportera des changements à la formation, ou si l'attaquant William Carrier pourrait être prêt à renouer avec l'action. Le Québécois s'est blessé dans le match no 5 de la série de deuxième tour contre les Sharks de San Jose.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.