Skip to main content

Les Golden Knights ont modifié leur formation en pensant à leur avenir

Les décisions d'échanger Pickard et d'envoyer Shipachyov dans la LAH font partie d'une stratégie à long terme

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur NHL.com

LAS VEGAS - S'il y avait une position qui semblait à l'abri de l'incertitude, c'était celle de gardien de but, avec Calvin Pickard dans le rôle de réserviste derrière Marc-André Fleury. Et Vadim Shipachyov était censé être le joueur de centre no 1 après avoir signé un contrat de deux ans d'une valeur de 9 millions $, au mois de mai dernier, à titre de joueur autonome.

Quant à eux, l'attaquant Alex Tuch et le défenseur Shea Theodore ont été assez bons durant le camp d'entraînement pour être retenus au sein de la formation.

Alors pourquoi les Golden Knights de Vegas ont-ils réclamé le gardien Malcom Subban des Bruins de Boston au ballottage et échangé Pickard au Maple Leafs de Toronto, la semaine dernière, même si le directeur général George McPhee a reconnu que Subban n'était pas encore prêt à jouer? Pourquoi ont-ils affecté Shipachyov, Tuch et Theodore à l'équipe-école de Chicago dans la Ligue américaine de hockey? Pourquoi gardent-ils encore neuf défenseurs au sein de leur formation?

La raison est simple: pendant que les entraîneurs et les joueurs en place cherchent à gagner des matchs et ne s'attardent qu'aux gestes à poser à court terme, la direction pense en fonction de l'avenir à long terme de l'organisation et de son objectif ultime, qui est de remporter la Coupe Stanley un de ces jours.

Les Golden Knights estiment que Subban affiche plus de potentiel que Pickard. Ils pouvaient envoyer Shipachyov, Tuch et Theodore dans les ligues mineures sans les soumettre au ballottage, ce qui leur permettait de garder neuf défenseurs au sein de la formation de 23 joueurs pendant que la direction continue d'évaluer tout le monde et que McPhee continue d'explorer différentes possibilités de transaction. Autrement dit, ils font preuve de patience et ils essaient de maximiser la valeur des atouts qu'ils ont sous la main.

Le plus beau dans tout ça, c'est que les Golden Knights affichent un dossier de 2-0-0 à quelques heures de disputer leur match d'ouverture de saison à domicile, mardi soir, contre les Coyotes de l'Arizona au T-Mobile Arena (22 h (HE); TVA Sports, SN360, NBCSN, NHL.TV).

« Nous n'avons disputé que deux matchs, a noté McPhee, lundi. Il n'y a pas d'urgence à faire quoi que ce soit. Nous ne sommes pas pressés. Nous bougerons quand nous aurons le sentiment que c'est le bon moment.

« Nous sommes une équipe d'expansion qui doit penser à long terme. Si nous effectuons des changements, il faut essayer d'obtenir quelque chose qui a du sens en fonction des besoins à long terme du club. Il faut aussi être prudent, parce que vous savez ce qui peut arriver au hockey. Tu pourrais échanger quelqu'un demain puis, mercredi, deux joueurs se blessent et tout à coup tu n'as plus de profondeur.

« Ça ne me dérange pas d'avoir une formation complète et des gens qui sont prêts pour un rappel. C'est mieux qu'être à court de personnel. »

Fleury a lancé la saison en disputant deux matchs en deux soirs à l'étranger, même s'il a affronté 46 tirs à sa première sortie. McPhee a fait savoir que Subban aurait besoin d'un peu de temps encore avant d'afficher un niveau de jeu suffisant pour que les Golden Knights se sentent à l'aise de l'envoyer devant le filet.

Mais Fleury aime ça quand il joue beaucoup. Les sept prochaines rencontres des Golden Knights auront lieu à domicile et les matchs seront relativement espacés. Subban jouera lorsque l'entraîneur Gerard Gallant décidera de le lancer dans la mêlée. Et McPhee, lui, pense des années d'avance.

« Tu as un plan de cinq ans, tu as un plan d'un an, tu as un plan qui va de mois en mois, mais ça change chaque jour, a souligné McPhee. Nous pensions que devant le filet, c'était un endroit où tout était correct, mais il y a eu cette opportunité qui s'est présentée. Nous l'avons évaluée. Nous avons été assez alertes et flexibles en tant qu'organisation, j'imagine, pour réagir.

« Nous avons décidé de bouger dans l'espoir que Subban, un jour, s'avère un très bon gardien no 1. Si ça fonctionne, tant mieux pour nous. Si ça ne fonctionne pas, c'était bien essayé. Mais c'est comme ça que ça fonctionne dans le monde du hockey. Tu regardes le fil du ballottage et tu parles aux autres équipes tous les jours dans l'espoir d'améliorer ton club. »

McPhee a déclaré que Shipachyov et son agent étaient mécontents quand ils ont appris la nouvelle, mais ils comprennent maintenant que « c'est un changement à la formation et que ça n'a rien à voir avec le niveau de performance ». Shipachyov s'est présenté à l'équipe de la LAH puis il est revenu à Las Vegas en avion afin d'être auprès de son épouse parce que ni un, ni l'autre parle anglais et qu'elle trouvait ça dur. Il s'entraîne seul à Las Vegas pour le moment et on ne s'attend pas à ce qu'il prenne part aux matchs que Chicago disputera prochainement.

Tuch et Theodore jouent dans la LAH. Ils jouent bien, en fait. Theodore se trouve à égalité en tête chez les marqueurs de la LAH avec une récolte de cinq points (trois buts, deux aides) en deux matchs. Tuch a amassé quatre points (trois buts, une aide).

Dans les trois cas, on s'attend à ce que la situation actuelle ne soit que temporaire, même si McPhee n'a pas voulu avancer d'échéancier.

« Les trois joueurs que nous avons rétrogradés ont tous mérité le droit d'être ici et nous les rappelerons au moment opportun, ou dès que possible », a affirmé McPhee.

La direction continuera d'évaluer. Et McPhee continuera de passer du temps au téléphone.

« Le but, c'est d'essayer d'obtenir un quelconque bénéfice si nous nous départissons d'un joueur, parce que nous allons devoir nous servir du repêchage pour cheminer vers un championnat, a déclaré McPhee. Et nous devrons réaliser des transactions aussi. Est-il possible d'obtenir un espoir plutôt qu'un choix en retour?

« Je le répète, j'aime le fait que nous avons un club qui est déjà très compétitif en ce moment, mais nous voulons bâtir une équipe championne. Nous allons tenter d'y arriver au meilleur de nos connaissances, et c'est ce que nous faisons en ce moment…

« J'ai déjà parlé du fait qu'il faut se concentrer sur ce qu'il y a à accomplir, et pas nécessairement sur le moment où ça va arriver. Je ne saurais vous dire à quel moment nous allons nous qualifier pour les séries, et je ne saurais vous dire à quel moment nous allons aligner une équipe qu'on pourra considérer comme une aspirante à la Coupe Stanley. Nous allons chercher à bâtir tout ça de façon réfléchie, au meilleur de nos connaissances.

« Nous avons étudié les autres équipes d'expansion, j'ai connu une phase de reconstruction avec un autre club et nous allons continuer de travailler afin de rendre ce club meilleur de jour en jour. Et un de ces jours - je ne sais pas si ce sera dans un an, trois ans, cinq ans - nous allons réaliser que nous avons un bon club de hockey sous la main. »

En voir plus