Skip to main content

Les Golden Knights ont du travail inachevé

L'équipe de deuxième année fait face à de plus grandes attentes après avoir atteint la Finale de la Coupe Stanley

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Journaliste NHL.com

LAS VEGAS - Quand les Golden Knights ont entamé leur camp d'entraînement, il y a un an, l'une des questions posées à l'entraîneur Gerard Gallant a été la suivante : « Quel est le plan pour gagner la Coupe? »

Gallant a éclaté de rire.

« C'est rapide », a-t-il dit. « Une journée à la fois. »

Ça semblait ridicule. La Coupe Stanley? Les Golden Knights n'étaient qu'une équipe d'expansion. Ce n'est pas que leurs attentes étaient basses; ils n'avaient tout simplement pas d'attentes.

« On prend les choses une journée à la fois. Il faut avoir du plaisir et travailler fort pour nous améliorer chaque jour, avait mentionné Gallant. C'est tout ce que nous voulons faire. »

En rétrospective, la question était pertinente. Les Golden Knights ont surpris tout le monde en remportant le titre de la section Pacifique et en terminant la saison au cinquième rang de la LNH avec 109 points avant d'atteindre la Finale de la Coupe Stanley.

À LIRE AUSSI : Les Golden Knights croient que Pacioretty va bien s'intégrer | Pacioretty serein de se retrouver à Vegas | L'échange de Pacioretty confirme les aspirations de Vegas

Sur papier, l'équipe s'est améliorée cette saison. Elle a perdu les services du défenseur Luca Sbisa et des attaquants James Neal et David Perron, et elle a ajouté l'arrière Nick Holden et les attaquants Max Pacioretty et Paul Stastny.

Quand les Golden Knights ont ouvert leur camp d'entraînement, jeudi, la question était sérieuse. Quel est le plan pour soulever la Coupe? Car les attentes sont plus élevées que jamais.

La saison dernière, la motivation des Golden Knights était simple : en tant que « Négligés dorés » (Golden Misfits), un groupe de joueurs délaissé par leur équipe d'origine, ils avaient tous quelque chose à prouver individuellement et collectivement.

Quand on lui a demandé ce qui fouetterait l'équipe cette saison, Gallant a répondu : « Je pense que ce sera la défaite en Finale. Nous avons eu un parcours incroyable et personne ne s'attendait à ce qu'on atteigne la Finale de la Coupe Stanley. Mais quand tu l'as atteint, tu voulais gagner. »

Rappelez-vous que les Golden Knights affichaient un dossier de 13-3 en séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Ils étaient à trois gains d'un championnat avant de s'incliner dans quatre matchs consécutifs contre les Capitals de Washington. Au final, la Coupe leur a glissé entre les doigts.

« Nous avons accompli quelque chose de spécial, la saison dernière, mais nous n'avons pas terminé », a déclaré l'attaquant Jonathan Marchessault. « Nous avons du travail inachevé. »

Video: WPG@VGK, #3: Marchessault feinte et marque du revers

La bonne nouvelle est que les joueurs qui sont de retour ont l'impression de n'être jamais partis. Même s'ils étaient tristes de perdre Neal, Perron et Sbisa, ils étaient emballés d'accueillir Holden, Pacioretty et Stastny en raison de leur talent et du signal que la direction de l'équipe leur envoie.

« Tout le monde est heureux de se revoir, a noté Marchessault. C'est rare que tu arrives à l'aréna et que tu aimes vraiment tous les joueurs de ton équipe. Nous avons un groupe de joueurs tissé serré. »

Ce groupe a maintenant une bien meilleure idée de ce qu'il peut accomplir.

« Ce qui sera différent cette année est que nous arrivons avec beaucoup plus de confiance, a expliqué Gallant. Nous arrivons en sachant que nous sommes une bonne équipe et que nous pouvons vaincre n'importe quelle formation en pratiquant notre style de jeu. L'année dernière, nous ne savions pas comment les choses allaient tourner. »

Mais combien de fois avons-nous vu des équipes être victimes d'un excès de confiance ou avoir des difficultés en raison d'attentes trop élevées ou perdre ce qui faisait leur force et régresser?

Après avoir raté les séries pendant 10 saisons de suite, les Oilers d'Edmonton ont amassé 108 points en 2016-17 et ils sont venus à une victoire d'atteindre la finale de l'Association de l'Ouest, s'inclinant contre les Ducks d'Anaheim en sept matchs en deuxième ronde. Ils ont raté les séries à nouveau la saison dernière.

Les Golden Knights ont connu du succès pour plusieurs raisons, au-delà du fait qu'ils avaient un groupe de joueurs plus talentueux que ce que les gens pensaient. Beaucoup de leurs joueurs étaient sur des contrats à court terme et étaient affamés. Ils n'avaient pas peur de l'échec. Ils ont surpris leurs adversaires en travaillant plus fort qu'eux.

Maintenant, plusieurs joueurs ont de nouveaux contrats, les rôles sont connus et rien d'autre que la conquête de la Coupe Stanley ne sera considéré comme un succès. Leurs adversaires ne seront plus surpris. Les autres équipes se sont améliorées également.

Jeudi, Gallant a effectué un changement mineur. Contrairement à la saison dernière, alors qu'il refusait de parler des séries avant que son équipe ne se qualifie officiellement, Gallant a déclaré que l'objectif était d'être du tournoi printanier. Il ne voulait toujours pas parler de gagner le titre de la section, encore moins de gagner la Coupe, car il veut que ses joueurs continuent de ne ressentir aucune pression le plus longtemps possible.

« On ne peut pas dire que nous sommes une bonne équipe maintenant et que c'est une raison de ne pas donner notre meilleur chaque soir, a dit Gallant. Nous avons besoin que tous les gars soient à leur mieux. Je crois vraiment à ça. Tu peux compter sur plusieurs joueurs talentueux, mais si personne ne travaille fort pour toi, tu n'atteindras pas les séries. Il y a beaucoup d'équipes avec de bons joueurs qui ne font pas les séries. »

De retour au travail.

Video: WSH@VGK, #3: Tuch aide Smith à rompre l'égalité

« Nous avons dépassé les attentes la saison dernière, et elles sont bien différentes cette année, a déclaré l'attaquant Reilly Smith. Quand tu ajoutes des joueurs comme Pacioretty et Stastny, c'est normal que les attentes augmentent.

« La meilleure chose pour nous est de continuer de faire comme l'an dernier, c'est-à-dire de se concentrer sur nous-mêmes et sur ce que nous pouvons accomplir. Il n'y a aucune raison de regarder trop loin en avant, car n'importe quelle équipe dans cette ligue peut s'effondrer après une mauvaise saison. L'important est d'avoir un bon état d'esprit en arrivant au camp d'entraînement afin que la chimie d'équipe se crée. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.