Skip to main content

Les Golden Knights misent sur l'expérience de Fleury et Neal

Les deux vétérans sont les seuls joueurs de l'équipe à avoir participé en Finale de la Coupe Stanley

par Danny Webster / Correspondant LNH.com

LAS VEGAS -- Les Golden Knights de Vegas ne compte que 19 matchs d'expérience en Finale dans leur formation.

Toute cette expérience est le produit de deux joueurs: le gardien Marc-André Fleury (13 matchs) et James Neal (six).

Les Golden Knights se sont tournés vers Fleury et Neal pendant toutes les séries éliminatoires de la Coupe Stanley et ils continueront de le faire à l'aube du match no 1 de la Finale de la Coupe Stanley lundi face aux Capitals de Washington au T-Mobile Arena (20h H.E.; TVAS, CBC, SN, NBC), et ce sont eux qui offrent des conseils aux jeunes joueurs en vue du plus grand moment dans l'histoire de l'équipe d'expansion.

« Les jeunes joueurs sont bons pour écouter », a affirmé Neal, 30 ans, après l'entraînement samedi. « Nous pouvons leur dire des choses afin de les aider d'une certaine façon. Nous devons donner l'exemple avec notre comportement, notre éthique de travail et la manière dont nous gérons les hauts et les bas d'un match et d'une série. Je pense que nous avons fait un bon travail à cet égard jusqu'ici. »

Video: WPG@VGK, #3: Neal complète la belle passe de Haula

Les six matchs que Neal a disputés en Finale de la Coupe Stanley ont eu lieu la saison dernière alors qu'il jouait pour les Predators de Nashville. Les Predators se sont inclinés en six matchs face à Fleury et aux Penguins de Pittsburgh.

Cependant, Fleury, 33 ans, n'a toutefois pas entamé un match de la Finale depuis le 12 juin 2009, soit le match no 7 face aux Red Wings de Detroit, qui lui donnait le premier de ses trois championnats grâce à une victoire de 2-1. Il a aussi disputé tous les six matchs alors que Pittsburgh a perdu face aux Red Wings en Finale de la Coupe Stanley 2008, mais il a agit comme réserviste à Matt Murray lorsque les Penguins ont soulevé la Coupe en 2016 et 2017.

Même s'il y a longtemps que le Sorelois se retrouve dans cette situation, il a indiqué qu'il sera prêt à offrir des conseils à tous ceux qui lui en demandent, surtout parce que des moments comme ceux-ci n'arrivent que rarement.

« C'est plaisant de raconter des histoires, a lancé Fleury. C'est la raison pour laquelle nous jouons. »

Ce sera également la première participation en Finale de la Coupe Stanley pour l'entraîneur des Golden Knights Gerard Gallant, comme joueur ou entraîneur.

« Il est assurément meilleur d'avoir plus d'expérience », a admis Gallant, qui a joué le rôle d'attaquant dans la LNH entre 1984-95 et qui en est à sa septième saison dans la LNH comme entraîneur. « [Fleury et Neal] y ont joué, ils ont vécu l'expérience. C'est important pour notre groupe. Ils aident nos jeunes joueurs. À ce stade de la saison, l'équipe est tout ce qui importe et c'est vraiment important que nos joueurs le sachent. »

De son côté, l'attaquant des Golden Knights William Karlsson ne misera pas sur les conseils de Fleury et de Neal dans des matchs importants. Il va plutôt compter sur le calme que les deux vétérans montreront au moment où la pression semble atteindre son maximum.

« Avec leur expérience et leur présence, ils demeurent calmes, a dit Karlsson. Je ne leur pose pas beaucoup de questions. Côtoyer ces deux joueurs me calme. Ça suffit pour moi. »

Bien qu'il ait fait partie des deux équipes championnes de la Coupe Stanley lors des deux dernières saisons, Fleury a indiqué qu'avant tout, il veut que ses coéquipiers comprennent l'importance de la situation.

« Je ne veux que gagner. Nous sommes si proches. Je veux l'emporter », a déclaré Fleury, qui présente une fiche de 12-3 dans les séries avec une moyenne de buts alloués de 1,68 et un pourcentage d'arrêts de ,947, le meilleur taux d'efficacité dans l'histoire de la LNH parmi les gardiens ayant joué au moins 12 matchs dans un seul tournoi printanier. « Je veux faire partie de cette équipe alors qu'elle remporte la Coupe. C'est tout ce qui compte pour moi. »

Video: VGK@WPG, #5: Fleury sort la jambière devant Wheeler

Neal a disputé la totalité de la Finale 2017 avec une fracture à la main droite, et il a récolté un but et une aide au cours de la série de six parties. Il a dit qu'il ne savait pas si le résultat aurait été différent s'il ne s'était pas blessé, mais la défaite le motive.

« Tu travailles toute la vie pour avoir cette occasion, tu tentes d'en profiter au maximum, a dit Neal. J'ai déjà vécu l'expérience. D'avoir de l'expérience en Finale et d'être venu si proche de la victoire, ça te motive encore davantage à gagner. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.