Skip to main content

Les Golden Knights doivent se relever pour la première fois

La troupe de Gerard Gallant a subi sa première défaite des séries et fait maintenant face à un test de caractère

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

SUMMERLIN, Nevada - Que ce soit par excès de confiance ou par manque d'efforts, les Golden Knights n'ont pas affiché le visage qu'on leur connaissait depuis le début des séries, samedi.

Ils ont été indisciplinés et n'ont pas été en mesure de générer autant de chances de marquer qu'à l'habitude. Ils en ont payé le prix en encaissant un premier revers en six matchs depuis le début du tournoi printanier, une défaite de 4-3 en deuxième période de prolongation face aux Sharks.

La série est maintenant égale 1-1 et se transporte vers San Jose, où sera disputé le troisième match lundi (22h HE; TVAS, CBC).

« Nous avons mieux joué plus le match avançait, mais c'est la première fois depuis le début des séries que je peux dire que j'ai été déçu par notre équipe, a déclaré l'entraîneur Gerard Gallant, dimanche. L'effort n'était pas là, nous ne gagnions pas nos batailles.

« On dirait bien que notre victoire de 7-0 dans le premier match a affecté notre groupe. Pour une raison ou pour une autre, les gars n'étaient pas à l'affût. »

Les Golden Knights ont quand même failli s'en tirer.

Ils ont pris les devants 2-0 en début de deuxième période et ont touché la cible lors de la première prolongation - un but qui a finalement été refusé puisqu'il y avait eu de l'obstruction sur Martin Jones. Ils ont donc expérimenté l'ivresse de la victoire et la frustration de la défaite en l'espace d'une trentaine de minutes.

Video: SJS@VGK, #2: Karlsson marque son deuxième en battant Jones

Le marchand de sable a certainement mis plus de temps à se pointer le bout du nez, mais lorsqu'ils ont mis les pieds au City National Arena pour leurs dernières rencontres avant de quitter pour San Jose, les joueurs des Golden Knights avaient déjà les yeux rivés sur le troisième match de la série.

« On semblait être si près hier soir, a commenté le gardien Marc-André Fleury. Tu penses avoir gagné et finalement tu perds. Ça fait partie du jeu. Nous avons un bon groupe ici et nous avons traversé plusieurs épreuves cette année. Nous devons simplement effacer et recommencer. C'est ce que nous faisons chaque match. »

Même son de cloche du côté de l'entraîneur. Ses Knights n'ont certes pas été à la hauteur, mais il n'est pas prêt à tout changer parce que ses troupiers en avaient une mauvaise dans le système.

« Nous avions deux buts d'avance et nous les avons laissés revenir dans le match en écopant de mauvaises punitions, a-t-il expliqué. Nous avons été mauvais en première moitié de match, mais nous avons été décents par la suite. C'était un mauvais match, mais aujourd'hui est un nouveau jour. »

Indiscipline

En étant punis à 10 reprises et en offrant sept avantages numériques à l'adversaire, les Golden Knights sont tombés dans le piège tendu par les Sharks, qui en ont profité à deux reprises - dont en prolongation.

À LIRE: La recette secrète des Sharks a fonctionné | Carnet de bord, Pierre-Édouard Bellemare

Non seulement ça, les deux équipes ont dû jouer à quatre contre quatre à quatre occasions à la suite de mêlées après le sifflet. Pour une équipe comme Vegas qui se montre très efficace lorsqu'elle utilise régulièrement ses quatre trios et ses trois paires défensives, il est important d'avoir du rythme.

Ce n'est évidemment pas ce qui s'est produit, samedi.

« Ça te bloque tout un peu, a déclaré l'attaquant Pierre-Édouard Bellemare, un élément fort important de l'unité de désavantage numérique de l'équipe. Tes meilleurs joueurs doivent rester sur le banc, du coup ça casse un peu le rythme. »

Et Dieu sait que les Knights ont été privés de certains de leurs éléments importants pendant de longues minutes. David Perron a été puni trois fois, par exemple, tandis que James Neal et Marchessault l'ont été une fois.

« Je ne veux pas voir mes meilleurs joueurs au banc des punitions, a plaidé Gallant. Si tu joues de manière intense et que tu es puni, c'est correct. Mais ne perds pas ton temps après le sifflet. Nous n'avons pas fait ça de toute la saison, nous n'allons pas commencer maintenant. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.