Skip to main content

Les Golden Knights acculent les Jets au mur

Vegas se propulse en avant 3-1 dans la finale de l'Ouest grâce à une deuxième victoire à domicile

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

LAS VEGAS -- Les Golden Knights de Vegas ont poussé les Jets de Winnipeg dans leurs derniers retranchements en remportant le match no 4 de la finale de l'Association de l'Ouest 3-2, vendredi.

Les Jets, qui ont encaissé une troisième défaite d'affilée, feront donc face à l'élimination devant leurs partisans au Bell MTS Place, dimanche.

« Nous n'avons pas à gagner trois matchs, uniquement que le prochain », a affirmé l'entraîneur des Jets Paul Maurice. « Ce n'est qu'un match et je sais que nous pouvons le gagner. » 

Conséquemment, les increvables Golden Knights ne sont plus qu'à un gain de la Finale de la Coupe Stanley.

« Nous ne pouvons pas partir en peur avec ça », a affirmé l'attaquant Jonathan Marchessault quand on lui a demandé s'il devait se pincer pour y croire. « À chaque année, il y a une équipe qui se rend en Finale et qui perd. En bout de ligne, si tu te satisfaits de victoires en finale d'association, tu relèves le pied sur l'accélérateur et tu te fais rattraper. Tout le monde ici reste humble face aux succès. »

Reilly Smith a semé la frénésie chez la foule record de 18 697 spectateurs au T-Mobile Arena en rompant l'égalité à 6 :58 de la fin du troisième vingt.

L'attaquant a détalé à toutes jambes de la ligne bleue des siens après que le défenseur Dustin Byfuglien des Jets eut fendu l'air sur la rondelle. Le tir des poignets qu'il a décoché était d'une précision chirurgicale.

« Le trou n'était pas gros, mais il l'a trouvé », a souligné Marchessault qui a assisté à la séquence du banc des joueurs. « Tirer en pleine accélération, il y a peu de joueurs dans la Ligue nationale qui peuvent le faire. Qu'il l'ait fait dans un moment crucial du match, ça démontre la qualité de joueur qu'il est. »

Modeste, Smith a attribué beaucoup à la chance son exploit.

« J'ai simplement voulu me détacher le plus possible du défenseur qui était à mes trousses, a-t-il relaté. L'objectif était d'atteindre la cible. Connor Hellebuyck est un excellent gardien. C'est dur de le déjouer du côté rapproché. »

William Karlsson et Tomas Nosek ont été les autres contributeurs des Golden Knights, qui mènent la série 3-1.

Patrik Laine et Tyler Myers ont offert la réplique des Jets.

Marc-André Fleury a continué son excellent travail devant le filet en remportant son duel contre Hellebuyck. Fleury a bloqué 36 lancers, comparativement à 26 pour son opposant.

Video: Les Golden Knights acculent les Jets au mur

Copier-coller

On a assisté au cours des 40 premières minutes d'action à un scénario très semblable à celui du premier match disputé à Las Vegas mercredi.

Les Golden Knights ont encore pris l'avance tôt. Karlsson a complété la stratégie de Jonathan Marchessault en supériorité numérique, à 2 :25. Il n'a pas fouetté la rondelle sur réception comme il l'aurait souhaité, mais ç'a été suffisant.

Pour le reste, les élans ont été partagés au cours du premier tiers.

Comme mercredi, les Jets ont été plus énergiques à compter de la deuxième période.

Ils ont pu déployer trois attaques massives. Laine a fait mouche pendant la deuxième à 9 :29.

Comme mercredi, les Golden Knights ont rappliqué aussitôt à 10 :12 en profitant des largesses de Hellebuyck.

Le gardien n'a pas maîtrisé le tir anodin de Pierre-Édouard Bellemare, qui a récupéré la rondelle et contourné le but pour faire une courte passe du revers à Nosek. Encerclé de toutes parts, le Tchèque n'a pas raté sa chance. 

Contrairement à il y a deux jours, les Jets ont pu vite créer l'égalité en troisième période, à 5 :36.

La courte frappe de Myers a mystifié tout le monde dans l'amphithéâtre, incluant l'arbitre situé derrière le but. La rondelle est passée entre les jambières de Fleury avant de s'enfoncer dans le filet.

Les Jets ont par la suite pris d'assaut le territoire des hôtes qui paraissaient à bout de souffle. Le but de Smith les a ragaillardis. Ils allaient tenir le coup in extremis.

« Ils ont exercé une forte pression comme dans le match no 3, mais nous n'avons pas arrêté de jouer comme nous l'avions fait l'autre soir, a argué Marchessault. Nous avons poussé fort dans les 10 dernières minutes. Nous avons marqué et nous avons pu conserver l'avance. »

But du match

Le premier du match qui a conféré un net avantage à l'équipe qui l'obtient depuis le début de la série.

Video: WPG@VGK, #4: Karlsson complète Marchessault en A.N.

Arrêt du match

Fleury qui frustre Bryan Little à l'aide d'un déplacement latéral désespéré pendant un jeu de puissance des Jets au début du deuxième vingt.

Video: WPG@VGK, #4: Fleury réalise un arrêt spectaculaire

Jeu du match

Le but de Smith. Hellebuyck se demande sans doute encore par où la rondelle est rentrée.

Video: WPG@VGK, #4: Smith fait 3-2 d'un tir parfait

Ce qu'ils ont dit

« Il y a plusieurs aspects à apprécier de notre performance. Le niveau d'effort et de combativité a été impeccable du début jusqu'à la fin. C'est ce que nous souhaitons voir. Il y a toujours des choses à améliorer, mais nous avons eu au total 85 tentatives de lancer. Nous jouons du bon côté de la patinoire. »  -- L'entraîneur des Jets Paul Maurice

« Nous avons recommencé à être actifs à partir de la mi-chemin de la troisième période. Nous avions insisté pendant la pause télé sur l'importance d'être rapide dans les trois zones. En ne l'étant pas dans notre territoire, les Jets avaient davantage la rondelle et ils exerçaient une forte pression. Nous semblions fatigués. Nous passions trop de temps à défendre. Les quatre pénalités d'affilée que nous avons écopées en deuxième et en troisième périodes ont affecté notre rythme. » -- L'entraîneur des Golden Knights Gerard Gallant

Ce qu'il faut savoir

Le jeune ailier droit Patrik Laine a été très impliqué dans l'action. Il a marqué à l'aide d'un des sept tirs cadrés qu'il a obtenus, sans compter ses six autres tentatives de lancer.

La suite

La série s'en retourne à Winnipeg pour le match no 5, dimanche (15h HE; TVA Sports, CBC, SN, NBC).

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.