Skip to main content

Les Golden Knights à l'aise dans les duels à caractère offensif

L'équipe d'expansion a remporté 24 des 25 matchs joués à domicile dans lesquels elle a réussi quatre buts ou plus cette saison

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

LAS VEGAS - Ça n'a pas été joli pour les Golden Knights de Vegas, mais c'est le résultat qui compte. L'équipe d'expansion trouve toujours une façon de remporter les duels à caractère offensif… principalement à la maison.

Les Golden Knights ont signé leur 24e victoire cette saison, en incluant les séries éliminatoires, lundi, avec quatre buts ou plus au tableau indicateur au T-Mobile Arena. Elle n'a subi qu'une seule défaite. C'était le 2 mars contre les Sénateurs d'Ottawa (5-4).

Le match no 1 de la Finale de la Coupe Stanley s'est déroulé comme un tour de manège à fortes sensations.

À LIRE : La première à Vegas grâce à son quatrième trio | Les vedettes des Capitals devront en faire plus | Wilson s'attend à être du match no 2 | Carnet de bord : Pierre-Édouard Bellemare

Les Capitals de Washington se sont retrouvés en recul, avant de prendre l'initiative 2-1 en première période, de retomber en retard 3-2 en deuxième et de reprendre l'avance 4-3 en début de troisième.

C'était avant que les membres du quatrième trio des Golden Knights prennent les choses en main à l'attaque.

Ryan Reaves a créé l'égalité 4-4 et Tomas Nosek a envoyé les siens en avant à 9 :44. Nosek a complété dans le filet abandonné.

Video: WSH@VGK, #1: Theodore aide Nosek à rompre l'égalité

« C'est une victoire à l'image de notre équipe, a souligné l'attaquant Jonathan Marchessault. C'est la raison pour laquelle on est en Finale. C'est soit 'Flower' (Marc-André Fleury) ou notre profondeur qui fait la différence. Notre quatrième trio a réussi de gros buts. »

On a tendance à oublier que les Golden Knights ont présenté la quatrième meilleure attaque de la LNH en saison régulière. Ils ont rempli le filet de 272 buts, comme les Penguins de Pittsburgh.

Ils sont à l'aise dans des duels à caractère offensif, comme celui de lundi. Mais ils savent qu'ils ne gagneront pas la Coupe Stanley en se lançant à corps perdu à l'attaque.

Les Capitals le savent également et on doit s'attendre à un affrontement beaucoup plus resserré en défense.

« Je suis convaincu que Barry [Trotz, l'entraîneur des Capitals] est mécontent du match et je ne le suis pas réellement de mon côté, a déclaré l'entraîneur des Golden Knights Gerard Gallant. L'important c'est que nous ayons gagné. Nous serons donc beaucoup plus heureux qu'eux. Ç'a été un match brouillon. Les deux équipes s'apprivoisaient. Je suis sûr que le prochain match sera meilleur. »

Les joueurs ne s'attendaient pas à une première confrontation débridée de la sorte.

« J'ai été surpris. Nous sommes habituellement bons défensivement, mais nous ne l'avons pas été ce soir. Nous avons donné trop de chances contre une équipe qui est très rapide en zone neutre. Nous les avons trop respectés quand ils étaient en possession de la rondelle. Il faut que nous soyons plus vifs dans notre zone. Notre trio va corriger le tir », a assuré Marchessault en parlant au nom de ses coéquipiers William Karlsson et Reilly Smith.

Le gardien Marc-André Fleury ne se rappelait pas d'avoir été impliqué dans un match débridé semblable en grande finale.

« Je sais toutefois par expérience que les Capitals ne lancent pas inutilement au filet. Ils attendent les bonnes occasions. Ils essaient de créer des chances de qualité au lieu de simplement tirer au but. C'est parfois difficile à gérer. Voyez, ils ont marqué quatre buts à l'aide de quelque chose comme seulement 12 lancers. Ce n'est pas une bonne moyenne pour un gardien. Je dois demeurer vigilant et me concentrer à arrêter le tir suivant. »

Les Golden Knights ont commis des erreurs comme on les a vus en faire rarement ce printemps. L'attaquant Pierre-Édouard Bellemare attribue une partie du mérite aux Capitals.

« Il y a eu plusieurs changements de 'momentum'. Par moments, nous étions en maîtrise de la situation. À d'autres occasions, j'ai eu le sentiment que nous nous tirions dans le pied. Mais hé, c'est la Finale. Les Capitals ne l'ont pas atteint par hasard. C'est une bonne équipe. Ils travaillent d'arrache-pied. Ils ont provoqué nos erreurs. Ce n'est pas que nous qui en sommes responsables, ils les ont provoquées. Il faut leur rendre hommage. Ce sera une série serrée. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.