Skip to main content

Les Flyers trouveront-ils leur inspiration chez leurs chauds partisans?

LNH.com @NHL

PHILADELPHIE - Les Flyers accusent un déficit de 0-2 pour la première fois des séries. Faute d'avoir de nouvelles ressources, ils devront miser sur un élément extérieur afin d'éviter de se retrouver dans une situation désespérée.

"Jouer devant nos partisans devrait nous aider grandement", a fait valoir Martin Biron à la veille du troisième match de la finale de l'Est, qui sera disputé mardi soir au Wachovia Center. On a vu dans d'autres séries comment certaines équipes ont pu être inspirées par leurs partisans.

"Jouer à domicile permet aussi d'opposer les trios de notre choix, ajoute le gardien des Flyers. En ayant le dernier changement, on va pouvoir envoyer différentes combinaisons sur la patinoire. C'est pourquoi on parle tant de l'avantage de la glace. On va se retrouver chez nous, dans notre environnement.

"C'est très important, surtout en séries, de poursuivre l'athlète de Lac St-Charles. Si les Penguins ont bien entrepris les deux matchs joués à Pittsburgh, c'est qu'ils ont pu profiter de l'appui de la foule. C'est maintenant à notre tour."

Si la foule pourra inspirer les Flyers, elle ne pourra en revanche intimider les Penguins. C'est pourquoi les joueurs de John Stevens devront élever leur jeu d'un cran.

"On va devoir jouer en étant animés d'un sentiment d'urgence, dit Biron. Dans le deuxième match, on a joué à cinq défenseurs durant presque toute la rencontre. Les gars ont fait du très bon travail en l'absence de Braydon Coburn.

"On veut continuer à jouer de façon robuste. On veut afficher beaucoup d'intensité. Sauf qu'on ne peut leur concéder six jeux de puissance, prévient-il. Les Penguins ont bénéficié de deux supériorités numériques coup sur coup. Ils ont même joué brièvemernt à cinq contre trois. Ils ont évidemment marqué et, à la fin, deux de leurs buts ont été enregistrés avec l'avantage d'un joueur. Le match s'est joué là. Pour l'emporter, on va devoir jouer de façon robuste mais disciplinée."

De la frustration

Les Flyers ne cachent éprouver une certaine frustration dans l'interprétation des règlements. L'exemple de Derian Hatcher vient à l'esprit, le défenseur des Flyers ayant été chassé pour obstruction envers Evgeni Malkin. Les Penguins n'ont pas tardé à marquer.

"On ressent une certaine frustration à chaque rencontre, admet Biron. On travaille fort et les choses ne tournent pas toujours comme on le voudrait. Parfois c'est mérité, d'autres fois un peu moins. Mais c'est ce que nous vivons depuis le début de la saison. Nous sommes les Flyers et nous devons l'accepter. On doit pouvoir demeurer concentrés sur notre objectif qui est de rester disciplinés tout en jouant avec intensité."

Avec l'appui du public!

En voir plus