Skip to main content

Les Flyers sont dans le pétrin alors que la série se transporte chez eux

LNH.com @NHL

VOORHEES, New Jersey - Les Flyers se trouvent actuellement dans une situation qui leur est bien familière: tout comme l'an dernier en séries, ils sont en déficit de 0-2 au profit des Penguins de Pittsburgh, alors que la série se transporte à Philadelphie.

L'histoire donne effectivement l'impression de se répéter dans leur cas.

Les Flyers ont perdu le match numéro trois à domicile en finale de l'Est l'an dernier, alors rien ne garantit que le retour devant leurs partisans va se traduire autrement que par le simple fait de jouer devant une foule endiablée aux couleurs orange et noir, dimanche.

"Mentalement nous sommes beaucoup mieux préparés que l'année dernière, a fait valoir le centre Daniel Brière. Nous nous sentons beaucoup mieux. Une victoire, et nous sommes de retour dans la série."

L'histoire ne favorise toutefois pas les Flyers. Ils n'ont prévalu que deux fois après avoir perdu les deux premiers matches d'une série: ils ont éliminé Toronto en six matches, en 1977, puis ont joué le même tour aux Penguins en 2000, en demi-finale de l'Est.

Au cours des deux dernières années, les 17 équipes ayant pris une avance de 2-0 dans leur série ont toutes accédé à la ronde suivante.

Les Flyers ont écopé de 34 minutes de punition, lors du premier match - ce qui n'est pas si surprenant, venant de l'équipe la plus pénalisée dans la LNH, cette saison. Ils ont abaissé ce total à six minutes en temps régulier lors du deuxième match, mais l'indiscipline leur a coûté cher en prolongation, Bill Guerin donnant la victoire aux Penguins lors d'un double surnombre.

Crosby, qui a fourni un but et une passe jusqu'ici, a bien aimé le fait que les Penguins marquent deux fois en avantage numérique, lors de la deuxième rencontre.

"Je ne pense pas qu'il y ait eu des punitions stupides d'un côté ou de l'autre, a dit Crosby. Mais quand vous obtenez des avantages numériques en séries, ce sont des chances très importantes, et il faut en profiter."

Jeff Carter des Flyers, deuxième meilleur marqueur de la ligue en saison régulière, n'a pas encore récolté de point - Brière et Mike Knuble non plus, d'ailleurs.

Un lent départ des Flyers dimanche pourrait amener la foule à huer l'équipe locale, laissant présager un dénouement identique à l'an dernier.

"Leurs partisans sont très bruyants, alors c'est à nous de faire en sorte qu'ils n'aient pas la chance de l'être, a dit le gardien des Penguins, Marc-André Fleury. Nous avons parfois vu la foule se revirer contre eux, lorsqu'on a résisté aux avantages numériques. Si on réussit à faire des choses comme ça, je pense que la foule peut devenir un atout pour nous."

En voir plus