Skip to main content

Les Flyers reviennent dans la série grâce à un gain de 6-3 face aux Penguins

LNH.com @NHL

PHILADELPHIE - Les Flyers de Philadelphie avaient ressorti le chandail orange de l'époque des "Broad Street Bullies" dimanche après-midi, et avec lui cette même ferveur qui soulevait les amateurs et tonifiait leur attaque, au point de signer une convaincante victoire de 6-3 face aux Penguins de Pittsburgh.

Jeff Carter et Mike Richards ont réussi leurs premiers buts de la série tôt en première période, et Claude Giroux et Simon Gagné, avec un doublé, ont assuré la victoire.

La recrue Jared Ross a marqué l'autre filet des Flyers qui tirent maintenant de l'arrière 2-1 dans ce duel entre les deux équipes de l'Etat de la Pennsylvanie. Pour Ross, il s'agissait d'un premier but en carrière dans la LNH.

Evgeni Malkin a dirigé l'attaque des Penguins avec deux buts, l'autre allant au défenseur Rob Scuderi. Sidney Crosby a amassé deux mentions d'aide.

Le quatrième match aura lieu mardi soir à Philadelphie.

"C'était une rencontre d'une importance capitale, et nous ne voulions pas nous retrouver avec un déficit de 0-3 dans la série, car la tâche aurait été imposante", a fait remarquer Daniel Brière. "Apprécions ce moment pendant quelques minutes encore."

Départ canon

Contrairement à la troisième rencontre de la finale d'association entre ces deux mêmes équipes il y a un an, alors que les Flyers avaient failli à la tâche devant leurs partisans, les joueurs de l'entraîneur John Stevens, cette fois-ci, ont amorcé le match avec vigueur.

Carter a marqué son premier filet des présentes séries dès la troisième minute de jeu, et Richards a procuré un deuxième but aux Flyers en autant de tirs à peine deux minutes plus tard.

Après cinq minutes de jeu dimanche, les Flyers avaient déjà marqué un but de plus que lors des deux premières rencontres à Pittsburgh.

"Quand on regarde le premier match de la série, on réalise qu'on leur a permis de dicter le tempo de la rencontre", a précisé Brière. "On ne peut jouer ainsi contre cette équipe car des joueurs comme Crosby et Malkin vont vous le faire payer."

Les Penguins ont créé l'égalité grâce à deux buts, le premier de Malkin et celui de Scuderi, marqués dans un intervalle de 25 secondes à la fin du premier vingt et au début du deuxième engagement.

Mais les Flyers ont réagi, et rapidement.

Giroux, l'attaquant recrue de 21 ans, a joué un rôle crucial en deuxième période pour les Flyers. Daniel Brière s'est emparé du retour d'un lancer et repéré Giroux de l'autre côté du filet de Marc-André Fleury, et les Flyers reprenaient une avance d'un but, à 4:32.

Puis alors que les Flyers se défendaient à court d'un homme, Giroux a contrôlé la rondelle derrière le filet, s'est défait du défenseur Kristopher Letang et a remis le disque à Gagné qui a permis aux Flyers de se donner une priorité de 4-2 quelque quatre minutes plus tard.

"Je n'aurais jamais pensé qu'ils marqueraient deux buts aussi rapidement", a laissé tomber l'entraîneur en chef des Penguins, Dan Bylsma.

Il s'agissait d'un premier but pour les Flyers en désavantage numérique depuis le début des séries, eux qui en ont inscrit 16 en pareilles circonstances en saison régulière.

Martin Biron a repoussé 26 tirs et ressemblait au gardien qui a mené les Flyers à une participation en finale d'association, l'an dernier.

"C'était beaucoup plus qu'un simple match pour nous aujourd'hui (dimanche)", a rappelé Biron. "Tout le monde a pu constater que nous avons joué avec l'énergie du désespoir. Nous avons montré de l'émotion, et c'est une telle attitude qui nous a permis de connaître du succès en saison régulière."

En voir plus