Skip to main content

Les Flyers l'emportent 4-2 et font un pas dans la bonne direction

LNH.com @NHL

PHILADELPHIE - Les Flyers de Philadelphie ne sont pas encore de retour dans la série. Ils ont quand même fait un pas dans la bonne direction en l'emportant 4-2 face aux Penguins de Pittsburgh dans le quatrième match de la finale de l'Association Est, jeudi soir, au Wachovia Center.

Les Flyers se devaient de gagner au risque de subir l'élimination en quatre rencontres. Mais les hommes de John Stevens ont démontré dans ces séries une force de caractère peu commune. On se souviendra qu'ils ont marqué en prolongation dans le septième match pour éliminer les Capitals de Washington. Ils ont aussi comblé un déficit de deux buts face au Canadien dans la cinquième rencontre pour assurer leur participation à la finale de l'Est. Jeudi, c'était au tour des Penguins d'être victimes de l'acharnement des joueurs en orange et noir.

"Nous avons livré une performance courageuse, a commenté Stevens. Nous avions de l'énergie et nous avons patiné, surtout en pourchassant la rondelle".

Joffrey Lupul (3e et 4e), Daniel Brière (9e) et Jeff Carter (6e) ont marqué les buts du Philadelphie. Jordan Staal (4e et 5e) a été le seul à déjouer Martin Biron.

"Marty a disputé un bon match. Il semblait très bien suivre le jeu", a indiqué l'entraîneur des Flyers.

"Ce soir, je n'ai pas accordé autant de retours. C'est important contre une équipe comme Pittsburgh", a fait remarquer Biron.

Le cinquième match aura lieu dimanche à Pittsburgh. Les Penguins auront alors l'occasion d'assurer leur présence en finale pour la première fois depuis 1992.

Des Flyers survoltés

Les Flyers devaient disputer leur meilleure période de la série dans l'espoir d'enrayer l'irrésistible poussée des Penguins. C'est ce qu'ils ont fait au premier vingt, inscrivant trois buts sans riposte à la suite d'un bombardement de 17 lancers. C'était un tir de moins que durant tout le troisième match.

Lupul a donné le ton à 8:27 d'un tir frappé. La rondelle a dévié sur le bâton du défenseur Hal Gill avant de surprendre Marc-André Fleury au-dessus de l'épaule gauche.

Les Flyers ont ajouté deux buts, chaque fois en supériorité numérique. Brière a marqué à 11:48 après avoir bataillé contre Gill devant le filet pour la possession du disque. Sergei Gonchar était au banc des pénalités pour avoir retenu. Carter a suivi à 18:50 durant l'absence de Brooks Orpik, chassé pour rudesse.

"Le premier but nous a donné de l'allant. C'était important de marquer les premiers, a noté Stevens. Nous avons aussi lancé davantage au filet durant les supériorités numériques, ce qu'on ne faisait pas dans les matchs précédents."

Martin Biron a eu son mot à dire en première. Sans ses brillants arrêts devant Evgeni Malkin et Marian Hossa, les Flyers ne se seraient pas retrouvés dans une situation aussi favorable après 20 minutes de jeu.

Les Penguins n'avaient rien à perdre en deuxième. En déficit de trois buts, ils se devaient de prendre des risques. Les Pens ont ainsi dirigé 12 lancers au filet de Biron. Mais le gardien de Lac St-Charles s'est révélé au meilleur de sa forme. Pascal Dupuis et Sidney Crosby en savent quelque chose.

Fleury a également été solide au deuxième vingt. Il a privé Brière d'un but certain en projetant sa jambière gauche dans les airs d'un geste désespéré.

Staal a inscrit son premier but à 3:16 de la troisième. Biron a péché en ne serrant pas suffisamment son poteau droit. Le jeune attaquant de 19 ans a ajouté un deuxième but à 14:11 d'un tir de l'enclave à la suite d'une belle passe de Maxime Talbot.

Les Penguins ont exercé par la suite une forte pression sur la défense des Flyers. Mais sans parvenir à créer l'égalité. Lupul a conclu dans un filet désert.

Le match s'est terminé dans le tumulte. Derian Hatcher a laissé tomber les gants devant Ryan Malone, puis Mike Richards et Crosby ont échangé des coups.

En voir plus