Skip to main content

Date limite: Les Flyers sont patients dans le dossier Simmonds

Les Ducks évaluent leurs options avec Silfverberg; les Golden Knights tiennent compte des blessures à l'approche du 25 février

par Shawn P. Roarke @sroarke_nhl / Directeur du contenu éditorial NHL.com

Il reste 16 jours avant la date limite des transactions 2019 dans la LNH, qui aura lieu le 25 février à 15 heures (heure de l'Est), et l'effervescence se fait déjà sentir. Les Ducks d'Anaheim offriront-ils un nouveau contrat à l'attaquant Jakob Silfverberg ou sera-t-il impliqué dans une transaction? Les Golden Knights joueront-ils le tout pour le tout comme la saison dernière?

À LIRE AUSSI : Rutherford satisfait de son équipeLe Wild face à des décisions difficiles avant la date limite, dit le DG

Voici un aperçu de ce qui se trame à travers la Ligue et les plus récentes nouvelles relatives à la date limite des transactions :

Flyers de Philadelphie

Prendre une décision dans le dossier Wayne Simmonds demeure une priorité pour les Flyers, alors que la date limite des transactions se profile à l'horizon.

L'attaquant de 30 ans écoule la dernière saison d'un contrat de six ans d'une valeur annuelle moyenne de 3,975 millions $ et pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet.

S'il ne signe pas un nouveau contrat, il pourrait être échangé avant le 25 février.

Le directeur général Chuck Fletcher a déclaré samedi qu'il travaille à déterminer l'avenir de Simmonds.

« Deux semaines, c'est très long avant la date limite des échanges », a dit Fletcher après avoir conclu une transaction avec les Canadiens de Montréal pour mettre la main sur le défenseur David Schlemko et l'attaquant Byron Froese en retour de l'attaquant Dale Weise et du défenseur Christian Folin.

« Wayne travaille fort et il joue très bien récemment. Je ne peux le féliciter assez pour son professionnalisme et son attitude. Tu le regardes aller pendant les célébrations après les matchs, et il est pratiquement toujours le premier à aller féliciter les gardiens Carter Hart ou Anthony Stolarz. Il est un excellent coéquipier et il a accompli beaucoup pour cette organisation. Nous allons tenter de travailler sur un dénouement qui sera le meilleur pour tout le monde. »

Fletcher n'a pas révélé si une offre de contrat avait été soumise à Simmonds, qui a inscrit 16 buts, à égalité au deuxième rang chez les Flyers avec Claude Giroux. Sean Couturier en a 22.

Video: EDM@PHI: Simmonds crée l'impasse en A.N.

Simmonds a obtenu 468 points (242 buts, 226 passes) en 816 parties dans la LNH avec les Kings de Los Angeles et les Flyers, qui l'ont acquis dans une transaction le 23 juin 2011.

Avec les Flyers, Simmonds a marqué 91 buts en avantage numérique, bon pour le deuxième rang chez tous les joueurs depuis la saison 2011-12 derrière l'attaquant des Capitals de Washington Alex Ovechkin (141). Simmonds a marqué 20 filets ou plus à six reprises, incluant un sommet en carrière de 32 en 2015-16.

Fletcher, embauché le 3 décembre pour remplacer Ron Hextall, a également dit que la récente série de huit gains consécutifs, qui a pris fin avec un revers de 3-2 en tirs de barrage contre les Kings de Los Angeles jeudi, n'a pas changé son approche en vue de la date limite des transactions.

Les Flyers (25-23-7, 57 points) ont six points de retard sur les Penguins de Pittsburgh, qui occupent la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Est.

Fletcher a déclaré le 28 janvier que les Flyers pourraient être acheteurs et vendeurs à la date limite. Il croit toujours que ce sera le cas.

« Je ne crois pas que ça ait changé quelque chose », a mentionné Fletcher au sujet de la remontée au classement des Flyers. « Nous tentons de gagner chaque match. Je crois que c'est très important d'adopter les bonnes habitudes. Tout ce que nous faisons, nous le faisons pour bâtir non seulement le présent, mais également la prochaine année. Pour être meilleurs l'an prochain, nous devons être meilleurs cette saison. »

- Le directeur adjoint de la rédaction NHL.com Adam Kimelman a contribué à cet article.

Ducks d'Anaheim

Jakob Silfverberg sait qu'il est l'un des meilleurs joueurs de location disponibles chez les Ducks d'ici à la date limite des transactions, mais l'ailier veut rester à Anaheim, si possible.

Les Ducks (21-26-9, 51 points) ont perdu sept matchs de suite et affichent un différentiel de but de moins-55, le pire de la LNH. Malgré tout, ils ont six points de retard sur les Blues de St. Louis, qui occupent la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries dans l'Association de l'Ouest. St. Louis a toutefois joué trois matchs de moins que les Ducks. En plus, les Ducks auraient besoin de dépasser six équipes au cours des 27 derniers matchs pour obtenir une place en séries.

« Je sais que quand les choses se déroulent de cette façon, des changements peuvent survenir. Mais en ce qui a trait au contrat, je pense que moi ainsi que le DG Bob Murray connaissons ma position », a mentionné Silfverberg à The Athletic vendredi. « Je l'ai dit. Je veux rester. J'aime jouer ici. Mais en même temps, tu dois respecter la décision quand les choses ne vont pas bien.

« Donc tu ne sais jamais. J'imagine que nous verrons ce qui se produira dans une semaine ou deux. »

Selon The Athletic, l'agent de Silfverberg et Murray ont eu des discussions pour une prolongation de contrat avant que le joueur de 28 ans devienne joueur autonome sans compensation le 1er juillet.

Si les Ducks décidaient de rebâtir, Silfverberg deviendrait une précieuse monnaie d'échange qui pourrait rapporter un retour considérable à Anaheim dans un échange.

Video: PIT@ANA: Silfverberg fait mouche en échappée

En comparaison, l'attaquant de 34 ans Brian Boyle a été échangé mercredi des Devils du New Jersey aux Predators de Nashville en retour d'un choix de deuxième ronde au repêchage 2019 de la LNH. Boyle a atteint le plateau des 20 buts une fois (21 en 2010-11) et n'a jamais obtenu plus de 35 points (également en 2010-11), donc le retour serait probablement plus gros pour Silfverberg, qui est plus jeune et pourrait s'insérer au sein du top-9 de n'importe quelle équipe prétendante.

Silfverberg a amassé 20 points et ses 12 buts le placent au premier rang des Ducks à ce chapitre. Il a inscrit en moyenne 20 buts par saison au cours de ses trois dernières saisons complètes et il cumule 229 points (105 filets, 124 aides) en 465 rencontres dans la LNH.

Il joue également dans toutes les situations, ayant inscrit deux buts en avantage numérique et deux buts en désavantage numérique cette saison.

Silfverberg sait que le point névralgique des négociations aura lieu avant le 25 février. S'il n'a pas signé un nouveau contrat avant cette date, il pourrait fort probablement être échangé. Jusque-là, il dit devoir demeurer concentré à bien jouer.

« En ce moment, je prends les choses au jour le jour et j'essaie d'aider l'équipe à s'améliorer et j'essaie de m'améliorer aussi, a-t-il dit. Je ne pense pas trop à mon contrat. »

Tweet from @icemancometh: Jakob Silfverberg has become a fixture with #NHLDucks. He could remain that. Or he could be heading elsewhere at the trade deadline. Either is very possible.https://t.co/tJtX5BLK3E

Golden Knights de Vegas

Les Golden Knights se sont retrouvés dans une position unique la saison dernière, dépassant les attentes et émergeant comme de légitimes prétendants à la Coupe Stanley durant leur saison inaugurale.

Ainsi, Vegas a joué le tout pour le tout, procédant à des transactions pour acquérir les attaquants Ryan Reaves et Tomas Tatar avant la date limite des transactions 2018 dans la LNH.

Reaves a eu un impact positif, ajoutant du poids et de la robustesse à la quatrième ligne. Il a également inscrit le filet vainqueur dans le match no 5 de la finale de l'Association de l'Ouest contre les Jets de Winnipeg ainsi que le filet égalisateur dans un gain de 6-4 contre les Capitals de Washington dans le match no 1 de la Finale de la Coupe Stanley.

Tatar n'a pas connu autant de succès, ne trouvant jamais son rythme après être débarqué à Vegas en provenance des Red Wings de Detroit. Il a obtenu six points (quatre buts, deux aides) en 20 matchs de saison régulière avec Vegas, et deux points (un but, une aide) en huit parties de séries avant d'être échangé aux Canadiens de Montréal le 10 septembre.

Le jeu de Reaves et de Tatar démontre la nature imprévisible des échanges qui sont conclus à la date limite.

Est-ce que les Golden Knights nous réservent une date limite semblable à celle de l'an dernier?

Ça demeure incertain. Le DG George McPhee a mentionné au journaliste NHL.com Nicholas J. Cotsonika, vendredi, qu'il pense que les Golden Knights seront une bonne équipe s'ils demeurent en santé.

Video: VGK@DET: Marchessault fait mouche en A.N.

« Tu essaies de ne pas donner d'excuses, car c'est aux autres joueurs d'élever leur jeu d'un cran, a dit McPhee. Ç'a été une année plus difficile à évaluer. Mais nous pensons savoir ce que nous sommes, et quand tout le monde dans la formation fournit un effort maximal, nous formons une équipe plutôt bonne.

« Nous aimerions voir l'allure de cette équipe quand tout le monde est en santé. Nous aurons peut-être cette chance, mais peut-être pas non plus. »

Le défenseur des Golden Knights Nick Holden et les attaquants William Carrier et Erik Haula font partie des blessés.

McPhee doit également décider si « plutôt bonne » est assez bon dans l'Ouest, qui compte certaines des meilleures équipes de la Ligue, dont les Flames de Calgary, les Jets de Winnipeg, les Shars de San Jose et les Predators de Nashville.

Vegas (31-21-4, 66 points) occupe le troisième rang de la section Pacifique et affrontera probablement les Flames (34-15-5, 73 points) ou les Sharks (32-16-7, 71 points) au premier tour des séries éliminatoires.

Les Golden Knights pourraient-ils se laisser tenter par un peu d'aide pour la fin de la saison et pour les séries, particulièrement en attaque Oui. McPhee sera-t-il aussi agressif que lors de la saison dernière ou durant son passage comme DG des Capitals entre 1997 et 2014? Ça demeure incertain.

Quand on lui a demandé s'il serait plus prudent avant d'échanger des espoirs, McPhee a répondu : « Ça dépend. Ce sont des munitions, et nous ferons ce qui est le plus prudent pour l'équipe à court terme et à long terme. S'il y a une façon d'améliorer l'équipe, tous les DG vous diront qu'ils vont le faire. Mais le prix doit être logique pour nous. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.