Skip to main content

Un lent départ empêche les Flyers d'atteindre les séries

Le carrousel de gardiens et des changements dans l'organisation figurent parmi les raisons pour lesquelles les Flyers sont éliminés de la course aux séries

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

Les Flyers de Philadelphie rateront les séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la quatrième fois en sept saisons.

Les Flyers (37-33-8) ont été éliminés de la course aux séries, samedi, à la suite de leur défaite de 5-2 aux mains des Hurricanes de la Caroline.

À LIRE : Les Canucks ratent les séries malgré la bonne tenue de Pettersson | Les Blues propulsés en séries par Binnington et Berube

Voici un survol de ce qui s'est passé en 2018-19 et les raisons pour lesquelles le vent pourrait tourner pour les Flyers en 2019-20.

Les infos

Potentiels joueurs autonomes sans compensation : Brian Elliott, G; Corban Knight, A; Michal Neuvirth, G; Cam Talbot, G; Phil Varone, A
Potentiels joueurs autonomes avec compensation : Justin Bailey, A; Ryan Hartman, A; Travis Konecny, A; Scott Laughton, A; Ivan Provorov, D; Travis Sanheim, D
Nombre potentiel de choix au repêchage 2019 de la LNH : 10

Ce qui leur a fait mal

Le carrousel de gardiens : Les Flyers ont établi un record de la LNH en utilisant huit gardiens durant la saison, dont six avant la pause de Noël. Ils ne sont pas parvenus à trouver de la constance ou de la stabilité devant le filet jusqu'au rappel du portier recrue Carter Hart de Lehigh Valley, leur club-école dans la Ligue américaine de hockey (LAH), le 17 décembre. Mais à ce moment-là, les Flyers se trouvaient déjà au bas du classement général de la LNH.

Video: PHI@BUF: Thompson contourne Lyon et fait 2-0

Unités pas si spéciales : Les unités en avantage numérique et en désavantage numérique ont figuré chacune parmi les 10 pires dans la LNH pendant la majorité de la saison. L'équipe a affiché un meilleur taux d'efficacité en infériorité numérique après que Scott Gordon eut remplacé Dave Hakstol comme entraîneur le 17 décembre, mais le jeu de puissance demeure inconstant malgré de nombreuses modifications à la composition de chaque unité. Les Flyers ont été blanchis en avantage numérique pendant au moins quatre matchs consécutifs à six reprises cette saison, dont deux séquences d'au moins sept rencontres.

Un autre lent départ : Les Flyers occupaient le 14e rang dans l'Association de l'Est avec une fiche de 9-10-2 à l'Action de grâce américaine. Les équipes ne peuvent pas assurer leur place en séries en novembre, mais elles peuvent se creuser un trou dont il est extrêmement difficile de se sortir. Les Flyers ont ensuite compilé une fiche de 28-23-6, un rythme de 89 points au cours d'une saison complète, ce qui leur aurait permis d'être au coeur de la course pour une place de quatrième as cette saison. Malgré le fait que Hakstol a guidé les Flyers vers une place en séries deux fois lors de ses trois premières saisons derrière le banc, Philadelphie a présenté une fiche inférieure à ,500 au moment de l'Action de grâce américaine dans chacune de ses quatre saisons sous Hakstol (8-9-5 en 2017-18, 9-9-3 en 2016-17, 7-10-5 en 2015-16).

Raisons d'être optimiste

Carter Hart : Les Flyers semblent avoir trouvé un jeune gardien autour duquel ils pourront bâtir leur formation. Le calme de Hart a élevé le niveau de confiance chez les autres joueurs des Flyers, si bien que Philadelphie présente une fiche de 25-18-4 depuis que Hart a effectué ses débuts dans la LNH. Hart a compilé une fiche de 16-11-1 avec une moyenne de buts alloués de 2,76 et un pourcentage d'arrêts de ,920 en 28 matchs, et il a égalé le record de la LNH pour la plus longue séquence de victoires par un gardien ayant moins de 21 ans quand il a collé huit gains du 14 janvier au 9 février.

Video: PHI@CHI: Hart frustre les Blackhawks trois fois

Virage jeunesse : L'embauche de Gordon a mené au développement accru de nombreux jeunes joueurs. Le défenseur Travis Sanheim a passé en moyenne 16:07 de temps de glace par match en 31 rencontres sous Hakstol, passant la plupart de ce temps au sein de la troisième paire défensive. À la suite de l'embauche de Gordon, l'arrière de 22 ans a été promu sur le premier duo défensif aux côtés d'Ivan Provorov, et Sanheim a répondu avec une récolte de 24 points (six buts, 18 passes) en 47 rencontres, tout en étant utilisé en moyenne 21:35. L'attaquant Oskar Lindblom occupait un poste sur les deux derniers trios avec quatre buts en 30 matchs sous Hakstol. L'attaquant de 22 ans s'est transformé en joueur de top-6 avec 10 buts en 47 parties sous Gordon. Philippe Myers, un défenseur de 22 ans, impressionne à titre de joueur régulier dans la LNH depuis ses débuts le 17 février. L'attaquant Nolan Patrick, âgé de 20 ans, pilote le premier trio depuis quelques jours. Le deuxième choix au total du repêchage 2017 de la LNH a obtenu 20 points (huit buts, 12 mentions d'aide) en 42 matchs sous Gordon après avoir passé la majorité du temps au centre du troisième trio sous les ordres de Hakstol (cinq buts, cinq aides). L'attaquant Travis Konecny, 22 ans, a récolté 28 points (14 buts, 14 passes) en 47 matchs sous Gordon après en avoir récolté 19 (neuf buts, 10 mentions d'aide) lors de ses 31 premiers matchs de la campagne.

Video: TOR@PHI: Konecny marque sous la barre

Changement derrière le banc : Les Flyers présentent une fiche de 25-18-4 sous Gordon, la septième meilleure fiche dans l'Association de l'Est, alors qu'ils occupaient le 28e rang au classement général (12-15-4) au moment de son embauche. Gordon a institué quelques modifications structurelles, notamment un échec-avant 1-3-1 qui a permis aux Flyers de réduire leur moyenne de buts alloués par match, passant de 3,74 sous Hakstol à 3,06, et d'afficher un différentiel de moins-3 après avoir été à moins-24 plus tôt dans la saison. Gordon a également modifié une unité de désavantage numérique qui est huitième dans la LNH (83,5 pour cent) depuis son arrivée, alors qu'elle était 30e (73,5) avant qu'il occupe le poste d'entraîneur. Les Flyers ont promis que Gordon allait rester derrière le banc pour le reste de la saison, mais il a fait de l'assez bon travail pour mériter d'être considéré pour le poste à temps plein.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.