Skip to main content

Les Flames et les Blackhawks commencent à se détester

LNH.com @NHL

CALGARY - C'est à la fin du troisième match que la mèche a été allumée en vue du quatrième affrontement de la série du premier tour entre les Flames de Calgary et les Blackhawks de Chicago.

Adam Burish, des Blackhawks, a alors brisé son bâton sur l'épaule de Rene Bourque, ce qui a incité un Jarome Iginla irrité à chercher à s'en prendre à lui. La mêlée qui a alors éclaté devant le banc de la formation de Chicago a donné les dernières images de la soirée qui s'est terminée par un gain de 4-2 de l'équipe albertaine, lundi.

Les Flames tentent de réussir un exploit qui n'a jamais été accompli dans l'histoire de la concession - c'est-à-dire remporter une série après avoir subi la défaite lors des deux premières rencontres.

Après avoir stoppé à six leur série de défaites contre Chicago cette saison, Calgary entend signer une autre victoire au Pengrowth Saddledome, mercredi, pour ainsi retourner à Chicago avec une égalité de 2-2 dans la série en vue de la rencontre de samedi.

Les Blackhawks semblent avoir pour mission de harceler Iginla, le capitaine des Flames. Celui-ci a constamment fait l'objet d'attaques verbales depuis le début de la série. Iginla insiste toutefois pour dire que c'est le double-échec de Bourque qui l'a mis en colère, et non pas les insultes à son endroit.

"Aucune parole ne m'a vraiment atteint, a affirmé le capitaine des Flames. Je peux en prendre. Les attaques verbales, ce n'est rien. Ãa fait partie du jeu."

L'entraîneur des Flames Mike Keenan a indiqué, mardi, qu'il avait discuté de ce sujet avec Iginla, dont le père est originaire du Nigeria.

"Je lui en ai parlé et tant et aussi longtemps que ça ne vire pas au racisme, il s'en fout pas mal, a expliqué Keenan. La ligue s'en chargera si jamais ça devait dépasser les bornes."

Ce qui a ajouté à la frustration d'Iginla, lundi, c'est qu'il a été limité à seulement deux tirs au but. Il a un but et une aide en trois matchs éliminatoires.

Ce sont Bourque, ainsi que les plombiers David Moss et Eric Nystrom qui ont alimenté l'attaque, lundi.

Par ailleurs, l'attaquant des Blackhawks Patrick Kane s'est entraîné, mardi, après avoir raté le troisième match à cause de ce que les dirigeants de Chicago ont qualifié de grippe. Kane, le deuxième marqueur des Hawks, est leur meilleur atout en avantage numérique et le jeu de puissance de l'équipe a connu une soirée de 1-en-7 dans le troisième match.

Certains chuchotaient que Kane était souffrant depuis la dure mise en échec de Bourque à ses dépens lors du deuxième match.

En voir plus