Skip to main content

Les Flames auront besoin de fierté et de profondeur pour vaincre les Hawks

LNH.com @NHL

CALGARY - Mike Keenan a fait appel à la fierté de ses joueurs et le capitaine Jarome Iginla a demandé à ses coéquipiers de prouver que les Flames de Calgary avaient la profondeur pour éviter l'élimination, malgré toutes leurs blessures.

Ces deux qualités seront plus que nécessaires si les Flames veulent pousser à la limite de sept matchs leur série quarts de finale de l'association Ouest face aux Blackhawks de Chicago.

La sixième rencontre sera disputée lundi soir à Calgary, et les Flames tenteront d'éviter de se faire sortir dès le premier tour éliminatoire pour une quatrième saison de suite.

Les Flames auront bien besoin de l'avantage de la patinoire contre des Blackhawks rayonnants d'optimisme à la suite de leur victoire de 5-1, samedi à Chicago. Ce gain leur a permis de prendre une avance de 3-2 dans leur série quatre de sept.

Après le cinquième match, Keenan a assumé le blâme pour la mauvaise préparation de ses joueurs et Iginla, limité à un seul tir au but, a qualifié sa propre performance de "terrible".

Mais dimanche, Keenan a transféré le fardeau de la responsabilité sur les épaules de ses joueurs.

"L'équipe doit être prête à réagir à toute situation potentielle", a rappelé Keenan. "Les joueurs doivent offrir le niveau d'habileté que nous attendons d'eux et plus important encore, celui qu'ils attendent d'eux-mêmes."

Pour restaurer leur niveau de confiance, les hommes de Keenan pourront toujours se tourner vers les deux victoires acquises à domicile depuis le début de la série, et aussi vers leur dossier de 27-10-4 au Pengrowth Saddledome en saison régulière. Mais le bilan de santé des Flames est peu encourageant, ce qui les empêche d'adopter un style aussi robuste que nécessaire pour tenir en échec les rapides patineurs des Blackhawks.

Dion Phaneuf est le dernier joueur des Flames à avoir dû passer par l'infirmerie. Avec environ huit minutes à écouler samedi soir, Troy Brouwer a servi une sévère mise en échec à Phaneuf, qui venait de décocher un tir au filet des Blackhawks. De peine et de misère, le défenseur des Flames s'est rendu au banc des joueurs, et il n'est pas revenu au jeu.

Phaneuf n'a pas rencontré les journalistes dimanche et Keenan a précisé que le cas de son as défenseur serait réévalué sur une base quotidienne. Mais c'est ce que Keenan a dit de chaque joueur blessé depuis le début des éliminatoires.

Les joueurs des Flames n'ont pas sauté sur la patinoire dimanche après être rentrés de Chicago. De leur côté, les Blackhawks ont annulé la séance d'entraînement au programme et se sont envolés vers Calgary.

Les Flames n'ont obtenu que 20 tirs en direction de Nikolai Khabibulin lors du cinquième match, en partie parce que plusieurs attaquants sont amochés. Rene Bourque, Craig Conroy et Daymond Langkow ont revêtu l'uniforme samedi, mais dans une condition physique douteuse.

Bourque aurait aggravé une blessure à une cheville qui l'a contraint à l'inactivité lors des 24 derniers matchs de la saison régulière. Langkow a reçu une rondelle sur une main en troisième période et Conroy n'avait pris part qu'à la première période de la quatrième rencontre.

Les Flames ont d'autres outils dans leur arsenal, mais ils fonctionnent à mi-régime, au mieux. Après avoir obtenu trois points et affiché un différentiel de plus-4 lors du quatrième match, le centre Olli Jokinen a été tenu en échec samedi, et semblait complètement perdu lors de deux séquences ayant mené à des buts des Blackhawks.

De plus, Mike Cammalleri, qui a mené l'équipe avec 39 buts en 2008-2009, n'a fait bouger les cordages qu'une seule fois depuis le début des séries. Phaneuf, un défenseur offensif, Curtis Glencross et Todd Bertuzzi n'ont pas encore trouvé le fond du filet.

"Nous avons de la profondeur, plus que depuis bien longtemps, et il est temps de s'en servir", a avisé Iginla. "Ce n'est pas le temps d'invoquer des excuses. Nous souhaitons tous que Dion soit de retour et en pleine santé mais si ce n'est pas le cas, nous devrons quand même trouver un moyen de l'emporter."

En voir plus