Skip to main content

Les États-Unis mettent fin au conte de fées des Tchèques

Les Américains ont décroché la médaille de bronze en l'emportant facilement 9-3 contre la République tchèque

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

 

BUFFALO - Le conte de fées de la République tchèque a pris fin de manière assez abrupte, vendredi, quand elle a subi une écrasante défaite de 9-3 face aux États-Unis dans le match pour l'obtention du bronze au Championnat mondial junior.

Les Tchèques, qui ont surpris la Russie et la Finlande au cours de ce tournoi, n'avaient tout simplement plus d'essence dans le réservoir. On l'a senti dès le début du match quand ils ont dû patienter 12:18 avant de décocher un premier tir au but.

La formation au cœur de lion que l'on avait vue à l'œuvre jusqu'à sa défaite de 7-2 face au Canada en demi-finale n'était plus l'ombre d'elle-même.

Les Tchèques ont résisté tant bien que mal en début de rencontre, mais les choses se sont détériorées à partir du moment où les États-Unis ont enfilé leur premier but du match, le premier de quatre de l'attaquant Trent Frederic.

Il est alors devenu clair que l'équipe Cendrillon du tournoi avait perdu son soulier et qu'elle ne le retrouverait plus.

« Je suis très fier de nos gars, a commenté l'entraîneur américain Bob Motzko. Je suis certain que les deux équipes étaient très déçues après la journée d'hier.

« Les joueurs voulaient quitter sur une note très positive pour la dernière fois qu'ils mettaient ce chandail pour cette équipe. Je suis très fier de l'effort qu'ils ont fourni ce soir pour terminer le travail. »

Ironiquement, les Américains ont pris le contrôle du match en marquant deux buts sur le même désavantage numérique au tournant du premier engagement. Ils s'étaient fait jouer le même tour contre la Suède, jeudi.

Frederic s'est échappé avant de déjouer Josef Korenar avec 3,4 secondes à écouler au premier vingt et Ryan Poehling, l'espoir des Canadiens de Montréal, a touché la cible d'un tir sur réception avec neuf secondes d'écoulées en deuxième période.

À partir de là, ç'en était fait des Tchèques qui n'ont quand même pas eu à endurer les moqueries de la mince foule majoritairement canadienne.

« Notre groupe a bien joué tout au long du tournoi, a déclaré l'attaquant Filip Zadina. En demi-finale et aujourd'hui, nous n'avons pas bien joué et c'est la raison pour laquelle nous avons perdu. Mais la quatrième place, c'est bon pour la République tchèque. Nous voulions ramener une médaille, mais nous n'avons pas réussi. »

Kieffer Bellows a inscrit deux buts - dont un sur un tir de pénalité - pour porter son total à neuf, un record d'équipe, tandis que Joey Anderson et Patrick Harper ont complété la marque pour les Américains.

« Cette médaille est énorme, a lancé Bellows. Ça met la table pour les gars qui vont revenir l'an prochain. 

« Ça leur montre à quel point ce tournoi est difficile. Il y a tellement de joueurs élites et d'équipes élites au monde. C'est un grand honneur de récolter le bronze même si ce n'est évidemment pas la médaille que nous voulions. »

Martin Kaut, Radovan Pavlik et Daniel Kurovsky ont battu Jake Oettinger au dernier engagement, mais l'écart creusé par les Américains était tout simplement insurmontable.

Les Tchèques pourront toutefois se consoler avec la quatrième place, leur meilleur résultat depuis qu'ils avaient décroché le bronze en 2005. 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.