Skip to main content

Les espoirs veulent faire bonne impression

104 des meilleurs espoirs feront connaissance avec les dirigeants des 31 équipes de la LNH

par Guillaume Lepage @GLepageNHL / Journaliste LNH.com

Plusieurs des meilleurs espoirs en vue du repêchage de la LNH auront l'occasion de laisser une bonne première impression aux dirigeants des 31 équipes lors de la séance d'évaluation des espoirs qui se tient cette fin de semaine à Buffalo.

Les deux meilleurs espoirs Nolan Patrick, des Wheat Kings de Brandon, et Nico Hischier, des Mooseheads d'Halifax, participeront évidemment aux nombreux tests médicaux et physiques ainsi qu'aux entrevues avec les différentes formations.

Le repêchage de la LNH aura lieu à Chicago, les 23 et 24 juin.

Même s'il a été limité à 33 matchs en raison de blessures, Patrick (6 pieds 2 pouces, 198 livres) a récolté 46 points (20 buts, 26 aides). Il a raté 34 rencontres à cause d'une blessure au haut du corps et a manqué les quatre défaites des siens en séries alors qu'il était aux prises avec une blessure au bas du corps.

Hischier (6 pieds 1 pouce, 176 livres) a quant à lui mené les recrues de la Ligue de hockey junior majeur du Québec avec une récolte de 86 points (38 buts, 48 aides) en 57 matchs. Il a aussi dominé tous les joueurs admissibles au repêchage de 2017 avec sept points (quatre buts, trois aides) en cinq matchs au Championnat mondial junior avec la Suisse.

Parmi les 104 invités de partout au monde, on retrouve sept autres joueurs de la LHJMQ, dont six Québécois.

Le défenseur Pierre-Olivier Joseph, classé 27e en Amérique du Nord, et l'attaquant Maxime Comtois (30e), deux potentiels choix de première ronde, profiteront aussi de l'occasion pour tenter de se vendre.

« Il y a un peu de préparation pour les entrevues, mais je pense que l'important c'est d'être soi-même, a expliqué Comtois. Ils veulent en apprendre sur toi. Il ne faut pas devenir un robot dans nos réponses. Mais il y a des petites questions que tu vas préparer pour trouver les bons mots pour décrire ce que tu veux dire. »

Pas moins de 84 des meilleurs espoirs en Amérique du Nord et 20 des meilleurs à l'échelle internationale seront au rendez-vous. Au total, il y a aura 58 attaquants, 36 défenseurs et 10 gardiens de but.

« Ce que les joueurs doivent garder en tête, c'est que ce sera leur premier contact avec les équipes de la LNH, donc ils ont la chance de faire une bonne première impression, a dit le directeur du Bureau de dépistage de la LNH, Dan Marr. 

« Certains joueurs ne sont pas à l'aise dans un contexte d'entrevue, donc c'est important qu'ils soient prêts à parler d'eux, ce qui est quelque chose à laquelle ils ne sont peut-être pas habitués. Les équipes de la LNH veulent connaître la personne à l'extérieur de la patinoire. »

Les tests physiques auront lieu lors des deux derniers jours de l'évènement.

Lors de la première journée, les espoirs seront évalués grâce à un écran de mouvements fonctionnels, qui permet de révéler certains déséquilibres ou des asymétries dans les mouvements corporels. Ils passeront aussi des tests de force de préhension, d'endurance sur le vélo stationnaire (VO2 max) et d'équilibre.

Lors de la deuxième journée, ils seront mesurés, pesés et ensuite évalués au saut en longueur sans élan, au saut en hauteur vertical, au développé couché, à la force de traction, au test d'agilité - similaire à la course-navette - et au test ergométrique Wingate sur vélo, qui mesure l'explosion d'un patineur.

Les deux meilleurs espoirs québécois ont repris l'entraînement il y a quelques semaines après avoir vu leur saison prendre fin - Joseph en demi-finale de la LHJMQ et Comtois après le Championnat mondial des moins de 18 ans. Les deux joueurs ont cependant admis qu'ils ne modifieraient pas leur plan d'entraînement strictement en fonction des tests qu'ils devront passer à Buffalo.

« C'est plus pour retrouver le rythme, la forme, a expliqué Comtois qui s'entraîne cinq à six jours par semaine depuis près d'un mois. Je ne m'étais pas entraîné depuis un bout avec les séries et le Championnat mondial. Je veux reprendre la forme et arriver là-bas à cent pour cent. »

Avec la collaboration de Mike G. Morreale

En voir plus