Skip to main content

Les espoirs de la BCHL veulent marquer l'histoire

Repêchage 2016: Jost, Fabbro et Cholowski tentent d'impressionner les dépisteurs au Combine afin d'être repêchés en première ronde

par Mike G. Morreale @mikemorrealeNHL / Journaliste NHL.com

BUFFALO - Il n'est jamais que trois joueurs de la Ligue de hockey de la Colombie-Britannique (BCHL) soient repêchés en première ronde du repêchage de la LNH.

Cela pourrait changer en première ronde du repêchage 2016 qui aura lieu le 24 juin au First Niagara Center. Le centre Tyson Jost et le défenseur Dante Fabbro de Penticton, ainsi que le défenseur Dennis Cholowski de Chilliwack sont considérés comme des espoirs de premier plan dans la cuvée de cette année.

 

Ils ont été occupés cette semaine au cours du Combine de la LNH au First Niagara Center et au HarborCenter. Jost et Fabbro ont obtenu des entrevues avec 28 équipes de la LNH, tandis que Cholowski a rencontré 29 formations.

« C'est assurément très cool de pouvoir vivre cela avec Tyson, a noté Fabbro. Nous pouvons compter l'un sur l'autre au Combine. Nous sommes aussi co-chambreurs, alors c'est spécial. Nous sommes devenus très proches au cours des dernières années [à Penticton]. J'espère que nous pourrons rendre Penticton fière. »

La dernière fois que deux joueurs de la BCHL ont été sélectionnés en première ronde remonte à 2007 lorsque le centre Kyle Turris de Burnaby a été repêché au troisième échelon par les Coyotes de Phoenix et que l'attaquant de Salmon Arm Riley Nash a été sélectionné au 21e rang par les Oilers d'Edmonton. Turris est encore aujourd'hui le joueur de la BCHL à avoir été repêché le plus rapidement. La dernière fois que deux coéquipiers dans la BCHL ont été choisis en première ronde remonte à 2004 alors que le centre Travis Zajac de Salmon Arm a été repêché au 20e rang par les Devils du New Jersey et que l'attaquant Kris Chucko a été le choix des Flames de Calgary au 24e rang.

L'attaquant Beau Bennett, sélectionné par les Penguins de Pittsburgh au 20e échelon en 2010, est le dernier joueur de la BCHL à avoir été repêché en première ronde.

Fabbro, nommé défenseur par excellence de la BCHL cette saison, s'est engagé auprès de l'Université de Boston en vue de la saison 2016-17. Jost, le joueur le plus utile dans la BCHL, va évoluer avec l'Université du Dakota du Nord la saison prochaine. Cholowski va poursuivre sa carrière St. Cloud State University.

« La BCHL m'a assurément aidé dans ma progression en tant que joueur, puisque j'ai été repêché tardivement au repêchage de la WHL », a mentionné Cholowski, qui a été repêché par Prince George en 10e ronde (200e au total) du repêchage bantam 2013 de la Ligue de hockey de l'Ouest (WHL). « J'ai percé l'alignement de Chilliwack à l'âge de 16 ans, et je suis maintenant accepté dans une université pour jouer au hockey. Je suis très heureux en ce moment. »

Voici quatre histoires qui ont retenu l'attention mardi au Combine :

1. Changement de garde : Kieffer Bellows, qui apparaît au 10e rang du classement final des patineurs nord-américains du Bureau central de dépistage en vue du repêchage 2016, a indiqué qu'il avait la sensation que Jack Eichel et Auston Matthews pavaient une nouvelle voie pour les joueurs de hockey américains.

Eichel a été sélectionné au deuxième rang au total par les Sabres de Buffalo au repêchage 2015, et Matthews devrait être choisi au tout premier rang au prochain encan.

« Jack est un joueur spécial; je l'ai rencontré, et il est vraiment humble et terre-à-terre, a noté Bellows. Je regarde des joueurs comme lui, et j'ai le sentiment que lui et [Matthews] changent le visage de notre génération de joueurs aux États-Unis. Ce sont des joueurs qui appartiennent à l'élite, et ils possèdent cet amour et cette passion du hockey qui se transportent sur la glace en raison de tous les succès qu'ils ont connus. »

2. Les dépisteurs élogieux : Le directeur du dépistage amateur des Devils du New Jersey Paul Castron a affirmé qu'il aimait la profondeur de la cuvée 2016. Les Devils possèdent neuf choix au prochain repêchage, incluant le 11e de la première ronde, deux choix de troisième ronde et deux choix de quatrième ronde.

« Si vous enlevez [le centre des Oilers d'Edmonton] Connor McDavid, cette cuvée est aussi bonne, peut-être même meilleure, que les 15 premiers joueurs sélectionnés l'an dernier au chapitre de la profondeur, a avancé Castron. Il y a plusieurs joueurs dynamiques, des joueurs imposants qui progressent. Même en parlant au 11e rang, je suis très enthousiaste en pendant au joueur que nous pourrions obtenir. »

3. Meilleur espoir sous le radar : Le défenseur Cam Dineen (5 pieds 11 pouces, 183 livres) de North Bay dans la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL) a grimpé de 78 rangs au classement final des patineurs nord-américains du Bureau central de dépistage, passant de la 117e place au classement de mi-saison en janvier à la 39e place.

Le natif de Toms River, au New Jersey, a inscrit 13 buts et 59 points en 68 matchs de saison régulière avant d'ajouter huit mentions d'aide en 11 matchs des séries éliminatoires de la OHL. Il a aussi amassé 25 points en avantage numérique et quatre mentions d'aide en infériorité numérique.

« Cam a connu une excellente saison recrue. Les statistiques offensives qu'il a récoltées sont impressionnantes, et sa progression s'est vraiment accélérée lorsqu'il lui a été demandé d'assumer des responsabilités sur la première paire de défenseurs après le départ de Miles Liberati [dans une transaction avec Kitchener en novembre], a souligné Matt Ryan du Bureau central de dépistage de la LNH. Son sens du hockey est sensationnel, tout comme sa capacité à lire le jeu. Il prend de bonnes décisions avec la rondelle et est en mesure de se placer et de placer ses coéquipiers dans des positions pour connaître du succès. »

4. Question bizarre de la journée : Le centre de Windsor Logan Brown, septième du classement final des patineurs nord-américains du Bureau central de dépistage, a révélé qu'une équipe lui avait demandé quel était son animal préféré au cours de son entrevue.

« J'ai répondu un golden retriever puisque j'en ai un à la maison, mais maintenant que j'y pense, j'aurais probablement dû répondre un ours ou un lion, ou quelque chose d'un peu plus fou comme ça », a blagué Brown.

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.