Skip to main content

Choisir parmi les trois premiers est le but du jeu

Le directeur du recrutement des Devils évalue la cuvée 2016 avant la loterie en vue du repêchage 2016 de la LNH

par Mike G. Morreale / Journaliste NHL.com

Quelle est l'importance d'avoir l'un des trois premiers choix lors du repêchage 2016 de la LNH au First Niagara Center de Buffalo le 24 juin ?

« Énorme », a avoué le directeur du dépistage amateur des Devils du New Jersey, Paul Castron. « Ce sera excitant pour quiconque aura la chance d'obtenir l'un des trois premiers choix et cette équipe obtiendra définitivement un joueur qui a le potentiel de devenir une grande étoile. »

Bien sûr, Castron est dans le même état d'esprit que tous les autres dépisteurs de la LNH quand vient le temps de discuter du potentiel des trois premiers de classe en vue du repêchage de cette année.

Après le centre Auston Matthews, de Zurich en Suisse, l'ailier droit Patrik Laine, de Tappara en Finlande, et l'ailier droit Jesse Puljujarvi, de Karpat également en Finlande, il y a plusieurs joueurs fiables dont le classement peut varier grandement au grand tableau de ce repêchage.

Les Devils sont l'une des 14 équipes qui espèrent grimper parmi les trois premiers rangs lors de la loterie en vue du repêchage 2016 de la LNH, qui aura lieu samedi à Toronto. (19 h HE; TVA Sports, CBC, NBC). La loterie déterminera l'ordre des trois premières équipes à parler lors du repêchage à la suite de trois tirages différents.

Castron en est à sa première saison à titre de directeur du dépistage amateur des Devils après avoir passé 16 ans avec les Blue Jackets de Columbus, dont neuf à titre de directeur du dépistage.

Les Devils n'ont jamais eu la chance de repêcher au premier rang, mais ils avaient remporté le tirage de la loterie alors que les règlements étaient différents. Ils avaient alors grimpé de quatre rangs pour passer au quatrième échelon en 2011 et avaient opté pour le défenseur Adam Larsson. Les Devils possèdent trois pour cent de chances de décrocher le premier choix cette année.

« Selon pas mal tout le monde, Matthews sera choisi premier puisque c'est un joueur de centre, a avoué Castron. Mais quand on observe Laine, c'est comme regarder un Brett Hull de 6 pieds, 4 pouces de la façon dont il décoche ses lancers. Je ne dis pas que Laine va marquer 700 buts ou plus comme Hull, mais il est spécial. Selon moi, Matthews est le numéro un et Laine est le 1A. 

« En regardant Puljujarvi jouer pour la Finlande lors du championnat mondial des moins de 18 ans, c'était comme regarder un adulte s'amuser contre des enfants. »

Matthews évoluera avec la formation américaine lors du Championnat mondial 2016 de la FIHG qui se tiendra du 6 au 22 mai à Moscou et Saint-Pétersbourg, en Russie.

Laine et Puljujarvi pourraient également être appelés à représenter la Finlande quand l'alignement final sera dévoilé dimanche.

« Ce serait fantastique de les voir les trois en même temps et de les voir jouer contre des hommes. Cela va peut-être changer la façon de les classer », a indiqué Castron.

Laine et Puljujarvi ont tous deux décroché la médaille d'or avec la Finlande lors du championnat mondial junior 2016 de la FIHG en janvier. Quant à Matthews, il a remporté la médaille de bronze avec la formation américaine.

Matthews, qui mesure 6 pieds, 1 pouce et pèse 210 livres, a terminé sur un pied d'égalité au premier rang du tournoi avec sept buts en autant de matchs. Il a aussi terminé à égalité au premier rang de l'équipe américaine avec une récolte d'onze points et a été choisi au sein de l'équipe d'étoiles du championnat. Il n'était qu'à un seul but du record pour la formation américaine lors des championnats junior établi par Jeremy Roenick en 1989.

Laine, 6 pieds, 4 pouces et 206 livres, a égalé Matthews avec une récolte de sept buts tandis que Puljujarvi, un autre colosse de 6 pieds, 3 pouces et 203 livres, a dominé les marqueurs du championnat mondial avec 17 points et a été proclamé l'attaquant par excellence et joueur le plus utile à son équipe. Son total de points a été le deuxième plus haut pour un joueur de moins de 18 ans au championnat mondial junior, à un point de Jaromir Jagr de la Tchécoslovaquie qui en avait récolté 18 lors du tournoi de 1990.

Après les trois premiers tirages de la loterie samedi, les onze autres équipes recevront leur rang de la position quatre à 14 dans l'ordre inverse de la récolte de points en saison régulière. Castron croit que la profondeur du repêchage de cette année est supérieure à ce que plusieurs croient.

« Si vous enlevez Connor McDavid, le repêchage de cette année est aussi bon sinon meilleur que celui de l'an dernier quand vous regardez les 15 premiers espoirs, a mentionné Castron. Il y aura de bons joueurs même si vous détenez le 11e choix. J'ai hâte de voir qui nous allons repêcher. »

Castron est d'avis qu'outre les attaquants qui devraient être choisis rapidement, dont Pierre-Luc Dubois de Cap-Breton, Matthew Tkachuk de London, Alexander Nylander de Mississauga, Julien Gauthier de Val-d'Or et Clayton Keller du programme américain de développement des moins de 18 ans, il y a aussi quelques défenseurs qui devraient trouver preneur dans la première moitié de la première ronde.

« Je pense que le repêchage sera axé sur les joueurs offensifs, mais les défenseurs Mikhail Sergachev de Windsor, Jakob Chychrun de Sarnia, Olli Juolevi de London et Jake Bean de Brandon devraient être choisis peu importe l'ordre, a révélé Castron. N'importe quel de ces joueurs peut être choisi à tout moment et quand le premier sera choisi, on risque de voir plusieurs défenseurs partir. »

En voir plus