Skip to main content

Les Ducks cherchaient le K.O. et gagnent par décision, 3-2

LNH.com @NHL

ANAHEIM, Calif. (PC) - Les Ducks d'Anaheim ont cherché à l'emporter par K.O. face aux Sénateurs d'Ottawa dans le premier match de la finale de la Coupe Stanley. Ils auront finalement gagné par décision, 3-2, lundi soir, au Honda Center.

C'est un but de Travis Moen, à 17:09 de la troisième période, qui a donné ce gain aux Ducks. Andy McDonald et Ryan Getzlaf ont réussi les autres buts.

"Il s'agit d'une grande victoire, a déclaré Moen. C'est aussi un but très important pour moi. Je suis content pour ma famille qui n'a jamais cessé de m'appuyer. Ils sont tous très contents de me voir en séries."

Les Ducks ne se cachent pas pour jouer la carte de la robustesse. Un jeu dangereux quand l'adversaire peut marquer en supériorité numérique. C'est ce que les Sénateurs sont parvenus à faire alors que Mike Fisher et Wade Redden ont fait mouche avec l'avantage d'un joueur.

Ce premier match a été disputé avec beaucoup d'intensité. Il ne sera pas nécessaire d'attendre le troisième match de la finale pour que la série démarre vraiment. Il n'y avait pas 20 minutes d'écoulées que les joueurs des deux équipes avaient déjà eu le temps de faire amplement connaissance. Voilà qui promet.

L'entraîneur Randy Carlyle avait décidé d'opposer le trio de Samuel Palhsson à celui de Jason Spezza. La stratégie a fonctionné dans la mesure où la première unité des Sénateurs a été neutralisée à forces égales.

"Nous avons bien joué à cinq contre cinq, a noté Moen qui complète le trio défensif avec Palhsson et Rob Niedemayer. Toute l'équipe a joué de façon rubuste. Il faudra toutefois éviter les pénalités."

Des Ducks combatifs

Les Ducks sont l'une des équipes les plus pénalisées des séries. Ils ont vite péché lorsque Scott Niedermayer a brandi son bâton. Fisher a profité de son absence pour inscrire le premier but de la finale à 1:38 du premier engagement. Son tir haut a échappé à Jean-Sébastien Giguère qui n'a pu retenir la rondelle.

Cette pénalité n'a eu aucun effet sur le plan de match des Ducks. Ceux-ci ont continué à bousculer l'adversaire chaque fois qu'ils en ont eu l'occasion. Cette combativité a mené au but que McDonald a marqué à la suite d'un revirement causé par une mise en échec d'Andrew Miller aux dépens de Redden. Le tir de McDonald a déjoué Emery à 10:55 de la première.

La combativité ou l'indiscipline des Ducks leur a coûté un deuxième but. Redden a battu Giguère d'un tir voilé à 4:36 du deuxième tiers au moment où Ryan Getzlaf purgeait une pénalité pour double-échec. Giguère se défendait alors sans son bâton qu'il venait de perdre à la suite d'une collision.

Les Sénateurs auraient pu ajouter à leur avance. Ils ont bénéficié d'un cinq contre trois pendant une minute et 35 secondes. Cette fois, les Ducks ont tenu le coup.

Getzlaf a créé l'égalité à 5:44 du troisième vingt. Il a pu s'avancer vers Emery qu'il a déjoué en lui glissant habilement la rondelle entre les jambières. Puis Moen a inscrit le but de la victoire à 17:09 d'un tir de l'enclave. Les frères Scott et Rob Niedemayer ont participé au but.

En voir plus