Skip to main content

Les dg proposent des changements à l'équipement

Les plastrons et les culottes des gardiens parmi les pièces ciblées dans l'espoir qu'il se marque plus de buts

par Shawn Roarke @sroarke_nhl / Directeur de la rédaction NHL.com

BOCA RATON, Floride - L'équipement des gardiens sera probablement plus petit et on mettra davantage l'accent sur l'uniformité à l'occasion de la saison 2016-17 de la LNH. C'est là une orientation qui, selon les directeurs généraux de la Ligue, rendra la compétition plus équitable entre gardiens et mènera peut-être à une augmentation du nombre de buts.

Le directeur principal des opérations hockey Kay Whitmore, qui est responsable des dossiers concernant les gardiens pour la LNH, a déclaré mardi, à l'occasion de la deuxième journée de l'assemblée des directeurs généraux que les dirigeants de la Ligue, de concert avec l'Association des joueurs de la LNH et plusieurs gardiens de la LNH, ont conçu des prototypes de pièces d'équipement qui devraient être prêts d'ici le mois de juin.

Pour que les changements proposés puissent être instaurés la saison prochaine, il faudra l'assentiment du comité des compétitions et du Bureau des gouverneurs.
 

« Je crois que les gardiens eux-mêmes étaient d'avis qu'il devrait y avoir un plus grand écart entre les meilleurs gardiens de la Ligue et les autres, et si cet écart est réduit en raison de l'équipement, ils n'aiment pas ça », a indiqué Whitmore.

Les modifications les plus importantes seront apportées aux plastrons et aux culottes. Chaque pièce d'équipement aura des contours mieux définis et perdra certaines de ses caractéristiques permettant de bloquer des rondelles, tout en restant sécuritaire.

« Nous avons eu l'avis de certains des meilleurs gardiens du hockey et ils croient que c'est justifié, a affirmé Whitmore. Ils veulent que les chances soient égales entre eux. Ils veulent regarder à l'autre bout de la patinoire et voir que le gars qui s'y trouve a une allure appropriée pour sa taille; donc, si un gardien mesure six pieds quatre pouces et pèse 250 livres, il devrait avoir l'air d'avoir ce gabarit-là, et s'il fait six pieds un pouce et 170 livres, on devrait voir une différence. C'est ce que nous visons. »

Cory Schneider des Devils du New Jersey, Devan Dubnyk du Wild du Minnesota et Braden Holtby des Capitals de Washington sont quelques-uns des gardiens qui ont participé aux discussions du côté des joueurs.

Whitmore a déclaré que l'adhésion des gardiens et de l'AJLNH est ce qui a permis de donner de l'élan à ces changements qui avaient été freinés lors de tentatives précédentes.

« Je ne vais pas mentir, il y avait beaucoup de scepticisme dans la salle de la part des directeurs généraux parce que c'était un peu le 'Jour de la marmotte' en ce qui concerne ce sujet, a noté Whitmore. On a d'ailleurs posé la question aujourd'hui, 'Eh bien, qu'y a-t-il de différent cette fois-ci?' Eh bien, nous avons attaqué le problème ensemble. »

Toutes les parties ont dit croire que les changements apportés auront des retombées bénéfiques pour le hockey.

« En fin de compte, il faut reconnaître que la position de gardien de but, les athlètes, la technique, tout ça s'est grandement amélioré au cours des 20 dernières années, a souligné le directeur général du Lightning de Tampa Bay Steve Yzerman. C'est l'élément no 1. Ces gars-là sont grands, ils sont en forme, et l'aspect technique de leur approche s'est grandement amélioré. Mais l'équipement des gardiens a évolué de façon incroyable, alors la combinaison d'avoir de meilleurs athlètes, une meilleure technique et un meilleur équipement ont rendu les choses difficiles. Nous ne voulons pas qu'ils soient de moins bons athlètes ou moins bons techniquement, mais il faut prendre un certain contrôle en ce qui a trait à l'équipement. »

Colin Campbell, le vice-président principal des opérations hockey de la LNH, a rappelé que le livre des règlements régit déjà ce que les gardiens peuvent et ne peuvent pas faire en ce qui concerne la taille des jambières, et on se servira de ces règles pour mettre en vigueur les nouveaux critères.

Si un joueur est pris à transgresser les règles concernant l'équipement, il pourrait écoper d'une suspension de deux matchs et d'une amende de 25 000 $.

Les directeurs généraux ont indiqué mardi qu'ils étaient d'accord avec les changements et les sanctions qui pourraient être nécessaires afin que tout le monde respecte les normes.

On estime aussi que si les changements apportés à l'équipement des gardiens donnent les résultats espérés, cela pourrait régler en partie le problème qui en inquiète plusieurs depuis un certain temps, soit le nombre de buts marqués.

Les directeurs généraux se sont divisés en petits groupes, mardi, pour aborder différents sujets, et un des dossiers étudiés concernait les façons de faire croître le nombre de buts. On a notamment proposé de forcer les équipes à écouler les deux minutes complètes d'une pénalité mineure, même si elle accorde un but, et à empêcher les joueurs en désavantage numérique de dégager la rondelle sans qu'on interrompe le jeu.

Les directeurs généraux veulent voir quel impact auront les modifications apportées à l'équipement des gardiens sur le nombre de buts avant d'évoquer d'autres scénarios.

« Avant d'évoquer d'autres changements radicaux, si nous pouvons régler certaines choses en ce qui concerne le poste de gardien, je crois que nous verrons choses plus clairement pour le reste, a noté le directeur général des Blues de St. Louis Doug Armstrong. Je suis vraiment heureux du projet que Kay a mis en branle et de l'endroit où ça pourrait nous mener. »

Un autre groupe a discuté de la règle 48, qui régit les contacts à la tête d'un autre joueur.

« Le consensus au sein de notre groupe, c'était que nous sommes à l'aise avec la règle telle qu'elle est et nous n'envisageons pas d'autres changements », a déclaré Yzerman.

En voir plus