Skip to main content

Les dg de la LNH se réuniront en Floride et discuteront des combats

LNH.com @NHL

NAPLES, Floride - Le dossier des combats au hockey sera bientôt examiné à la loupe.

Alors que les 30 directeurs généraux de la LNH s'apprêtent à se réunir pour trois jours en Floride, à partir de lundi, les combats à coups de poing seront au centre des discussions.

Les directeur généraux étudieront une panoplie d'aspects concernant les combats au hockey. Notamment, comment rendre ceux-ci plus sécuritaires, ou encore quels genres de combats devraient être tolérés ou non.

Quoiqu'il s'agit d'un vieux débat, l'opinion populaire semble avoir changé dans ce dossier. Plusieurs observateurs ont parlé haut et fort sur le sujet depuis qu'un joueur de la ligue senior d'Ontario, Don Sanderson, est décédé en janvier lorsqu'il est tombé sur la tête durant un combat.

Les dg examineront maintenant la nature des combats de très près. Ce qui pourrait mener à de nouvelles règles.

"Nous aurons de bonnes et franches discussions, a récemment déclaré le commissaire Gary Bettman. Nous n'allons pas réagir sans réfléchir. Nous allons étudier les choses avant de procéder à des changements - si nous décidons d'effectuer des changements."

Le commissaire a déclaré à plusieurs reprises qu'il estime que les combats ont leur place dans le hockey. La majorité des directeurs généraux semblent partager cet avis.

Un sujet qu'ils aborderont en Floride, c'est la pertinence d'instaurer une règle qui oblige les joueurs à garder leur casque durant un combat. Le patron de l'Association des joueurs Paul Kerry et le dur à cuire du Canadien de Montréal Georges Laraque sont parmi les gens qui ont publiquement accordé leur soutien à une telle initiative.

Les dg discuteront aussi des façons de réduire le nombre de combats entre durs à cuire. Kelly, lui, n'est pas entiché des combats qu'il qualifie de "prévus d'avance".

Toute proposition de changement de règle par les dg devra d'abord être étudiée par le comité de compétition et approuvée par le bureau des gouverneurs de la LNH.

Les combats sont un sujet qui a été abordé plusieurs fois par le passé à ce genre de réunion, mais le ton des discusssions risque d'être fort différent cette semaine. Même le directeur général des Maple Leafs de Toronto Brian Burke, un adepte du jeu dur, reconnaît que la mort de Sanderson éclaire le sujet d'une autre façon.

"Je n'ai moi-même jamais vu un joueur se frapper la tête sur la glace durant un combat, a-t-il dit récemment. Je sais que ça arrive.

"Je sais que c'est de cette façon que le jeune Sanderson est décédé. Je ne veux pas minimiser cet incident. Je n'ai jamais vu ce genre d'incident de mes propres yeux, et j'ai vu bien plus de matchs de hockey que l'adulte moyen ne verra jamais dans sa vie.

"Mais quand une tragédie du genre survient, il faut prendre du recul. Nous ne sommes pas des gens sans coeur. Il faut prendre du recul et étudier la mécanique des combats."

D'autres sujets seront également discutés cette semaine. Kelly et Glenn Healy feront une présentation, lundi, pour aborder divers sujets au nom des joueurs. Les dg discuteront aussi de la possibilité de faire des victoires acquises en temps réglementaire le premier bris d'égalité au classement, d'obliger une équipe qui s'apprête à être pénalisée à dégager la rondelle de sa zone avant que l'arbitre ne siffle et d'obliger les joueurs invités à disputer le match des étoiles, entre autres.

Une chose dont on ne discutera pas: les rumeurs d'échange. Ces réunions annuelles étaient habituellement tenues avant la date limite des transactions, mais elles ont été retardées cette année parce que les directeurs généraux estiment que la prolifération de rumeurs était une trop grande distraction.

En voir plus