Skip to main content

Les Devils du New Jersey se disent mieux préparés que l'an dernier

LNH.com @NHL

SECAUCUS, N.J. (PC) - Le défi qui s'offre aux Devils du New Jersey est bien différent de celui qu'ils ont dû relever lors du premier tour éliminatoire. Face au Lightning de Tampa Bay, les Devils ont affronté une équipe qui misait essentiellement sur trois joueurs, soit Vincent Lecavalier, Martin St-Louis et Brad Richards. Les hommes de Lou Lamoriello l'ont emporté en six matchs, non sans difficultés.

Les Sénateurs d'Ottawa présentent un défi autrement plus relevé. Les représentants de la capitale fédérale ont de la profondeur, un atout dont l'entraîneur Bryan Murray a cherché à profiter tout au long de la saison. Les Sénateurs tournent à quatre trios et à six défenseurs. Ils ne seront jamais à bout de souffle si jamais la série se rend à la limite des sept matchs.

Une meilleure préparation

Les Devils se disent quand même prêts à affronter les Sénateurs dans cette demi-finale de l'Association Est qui se met en branle, jeudi soir (19 h 00), au Continental Arena. En fait, ils prétendent que la série contre le Lightning les a bien préparés à passer au deuxième tour, ce qui n'avait pas été le cas il y a un an.

On se rappellera que les Devils ont balayé les Rangers de New York avant d'être écartés à leur tour en cinq matchs par les Hurricanes de la Caroline, éventuels vainqueurs de la coupe Stanley.

"L'an dernier, on n'a pas eu à se forcer pour sortir les Rangers même si la série nous a drainé beaucoup d'énergie en raison de l'intensité des parties, raconte Martin Brodeur. La série n'a duré que quatre matchs mais il y avait beaucoup d'émotion en raison de la rivalité entre les deux équipes.

"Ce fut un peu l'inverse cette année, ajoute le gardien des Devils. Ce fut calme à l'extérieur de la patinoire mais très intense sur la glace. Pour gagner, on a dû trimer dur."

Les Devils ont perdu l'avantage de la patinoire lorsque le Lightning a gagné deux des trois premiers matchs de la série. Les Devils ont pu rétablir l'équilibre en enlevant le quatrième match en prolongation.

"On a dû affronter de l'adversité, ce qui n'est jamais une mauvaise chose", fait valoir Brian Gionta, auteur du but gagnant dans le sixième match. "Il s'agit d'une expérience dont les jeunes pourront profiter."

Après la série contre les Rangers, les Devils avaient dû attendre une semaine avant d'affronter les Hurricanes. Cette année, ils auront bénéficié de trois jours de repos seulement.

"Il arrive de souhaiter que la première série ne se termine pas trop rapidement, note l'ailier gauche Jay Pandolfo. C'est bon de devoir batailler avant de s'imposer."

Les Devils en six

Contre le Lightning, Brodeur n'a pas toujours été à son mieux. Sauf dans le dernier match, là où ça comptait. Dans cette série qui s'annonce chaudement disputée, l'avantage des Devils se situe bien sûr devant le filet. Si Brodeur est supérieur à Ray Emery, les Devils l'emporteront en six.

En voir plus