Skip to main content

Les deux Ryan se font la guerre

Ryan Johansen affirme que l'attaquant des Ducks Ryan Kesler applique un style de jeu « qui n'a aucun sens »

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

ANAHEIM - La guerre entre le joueur de centre des Ducks d'Anaheim Ryan Kesler et celui des Predators de Nashville Ryan Johansen s'est amorcée dès le début du match no 2 de la Finale de l'Association de l'Ouest au Honda Center, dimanche.

Alors que les deux centres attendaient que la rondelle tombe, Kesler a utilisé son bâton pour donner un coup à la jambe de Johansen, lui faisant perdre l'équilibre avant même la mise au jeu initiale.

Lorsque le match s'est terminé avec une victoire de 5-3 des Ducks qui a créé l'égalité 1-1 dans la série, Johansen s'est montré incrédule à l'égard des tactiques utilisées par Kesler.

Le match no 3 aura lieu à Nashville mardi (20h HE; NBCSN, CBC, SN, TVA Sports). 

« Je veux dire si... Il m'épate juste à voir ce qui se passe dans sa tête sur la patinoire, a déclaré Johansen. Sa famille et ses amis, comment font-ils pour encourager un joueur comme ça? Son style de jeu n'a aucun sens.

« J'essaie seulement de jouer au hockey et c'est fatigant quand tu dois tasser un bâton de ton entrejambe à chaque présence. »

Johansen s'est fait demander s'il avait déjà affronté des joueurs qui allaient aussi loin que Kesler au chapitre des tactiques défensives.

« Non, pas du tout, a-t-il lancé. Il n'a aucun sens. Il pense qu'il entre sous la peau de l'adversaire, mais je ne sais pas ce qu'il fait. Pour vrai, je ne peux pas mettre le doigt dessus. »

Kesler a participé à l'émission Hockey Night in Canada après le deuxième match et a dit : « Je joue dur et il n'aime visiblement pas ça. »

Après avoir récolté deux aides dans une victoire de 3-2 des Predators en prolongation lors du premier match, Johansen a connu un bon premier vingt. Il a marqué sur une échappée à 4 :18 et a amassé une aide sur le but de James Neal qui a fait 2-0 à 8 :32.

Johansen a joué durant 19 :22 dimanche et a pris le blâme pour la couverture déficiente de l'attaquant des Ducks Ondrej Kase, qui a créé l'égalité 3-3 en deuxième période.

« Je dois seulement me concentrer sur mon match, a dit Johansen. C'est difficile, sur le but égalisateur, c'était mon homme. Je sens que j'ai coûté le match. J'ai fait une erreur et ils ont marqué. Je vais me reposer et revenir en force au prochain match. »

Johansen, qui a récolté 13 points (trois buts, 10 aides) en 12 rencontres lors des séries éliminatoires, a eu droit à beaucoup de soutien dans le vestiaire des Predators après sa bataille face à Kesler.

« Je crois qu'il joue de manière incroyable, a indiqué l'ailier gauche Filip Forsberg. Vous l'avez vu en première période. Il était de loin le meilleur joueur sur la patinoire. Après ça, il a continué à bien jouer. Son nom est dans toutes les catégories au chapitre des statistiques. Je pense qu'il joue très bien dans cette série. »

L'entraîneur des Predators Peter Laviolette était du même avis et a pris la défense de son joueur pour la punition pour bâton élevé dont il a écopée contre Kesler à 17 :39 de la deuxième période.

« Ryan a été impressionnant, a dit Laviolette. Je pense que Ryan a été complètement calme. La pénalité dont il a écopée, c'était sur une mise au jeu où il bataillait pour la rondelle. C'était plus accidentel qu'autre chose. Il a été excellent. »

En voir plus