Skip to main content

Les d.g. de la LNH envisagent une p?nalit? pour les coups ? la t?te

LNH.com @NHL

BOCA RATON, Fla. - Les directeurs généraux de la LNH sont prêts à s'attaquer aux coups à la tête.

Ils ont fait un pas de plus vers l'adoption d'un règlement, mardi, alors que le groupe des huit chargé de se pencher sur la question a convenu de proposer une nouvelle pénalité qui concernerait spécifiquement les coups à la tête.

Cette proposition sera soumise mercredi à l'ensemble de leurs confrères, dans la cadre de la réunion annuelle des directeurs généraux des équipes de la LNH. Une recommandation officielle devra ensuite être faite au comité de la compétition du circuit Bettman.

"Nous aimerions en quittant cette réunion que ce dossier soit plus clair ou sur le point de se régler. En tout cas, moi je le souhaiterais, a indiqué le directeur général des Sharks de San Jose, Doug Wilson. Je crois vraiment que nous pouvons mettre en place quelque chose qui dit: 'voici de quelle façon nous allons jouer; ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas'."

Le groupe des huit ne souhaitait pas révéler quelle était la nature exacte de ce qu'ils allaient proposer mercredi, puisque cette proposition pourrait être modifiée. Ils ont toutefois souligné que l'accent sera mis sur les coups d'épaules portés à la tête de joueurs qui ne s'attendent pas à être frappés, exactement comme l'a fait Matt Cooke, des Penguins de Pittsburgh, contre Marc Savard dans un match contre les Bruins de Boston le week-end dernier.

Savard a dû être transporté hors de la patinoire sur une civière et il a subi une commotion cérébrale. Le préfet de discipline de la LNH, Colin Campbell, a dit mardi qu'il n'avait pas encore décidé s'il y avait lieu d'imposer une suspension à Cooke.

Il y a eu quelques scènes de ce genre dans la LNH cette saison, ce qui a convaincu les d.g. de la ligue de passer à l'action. Il y a un an, lors de cette même réunion, ils avaient refusé une proposition de règles pour enrayer ces coups à la tête venant de l'Association des joueurs. Cette année, ils sont en train d'adopter ce qui leur avait été proposé.

"Il y a certaines choses qui nous ont rendus inconfortables, a déclaré Paul Holmgren, directeur général des Flyers de Philadelphie. J'aime bien le hockey physique, il y a beaucoup de d.g. qui aiment ça aussi. Brian Burke en parle beaucoup. Il y a néanmoins des choses qui nous ont rendus inconfortables cette saison. Tous les directeurs, je crois.

"C'est quelque chose que nous croyons devoir régler et c'est ce que nous tentons de faire ici."

Holmgren et Wilson étaient accompagnés de Burke (Maple Leafs de Toronto), Lou Lamoriello (Devils du New Jersey), Joe Nieuwendyk (Stars de Dallas), Darcy Regier (Sabres de Buffalo), Jim Rutherford (Hurricanes de la Caroline) et Ken Holland (Red Wings de Detroit) sur ce comité.

Les autres directeurs généraux étaient divisés en trois groupes qui ont discuté de divers sujets, certains plutôt bizarres, comme la proposition des Islanders de New York de voir les huit derniers clubs de chaque association disputer des matchs éliminatoires pour avoir accès au huitième et dernier rang garantissant une place en séries.

En voir plus