Skip to main content

Les coups à la tête ont endommagé le cerveau d'un ex-joueur de la LNH

LNH.com @NHL

NEW YORK - L'ex-joueur de la LNH Reggie Flemming, qui est décédé en juillet dernier, a subi des dommages au cerveau en raison des nombreux traumatismes à la tête, liant ainsi pour la première fois cet état à celui des boxeurs, a rapporté le quotidien New York Times, vendredi.

Flemming, qui a passé 12 saisons dans la LNH, aurait été victime d'encéphalopathie traumatique chronique (ETC), ont indiqué des chercheurs de l'Université de Boston.

Cette maladie peut causer des troubles cognitifs, des irrégularités comportementales et même de la démence, a précisé le Times. Flemming est le premier joueur de hockey à avoir été diagnostiqué avec cette maladie, qui a également été observée chez d'anciens joueurs de la NFL.

"Nous savions depuis longtemps pour la boxe, nous avons découvert cette condition dans le football récemment - et maintenant le hockey, a dit le médecin Ann McKee, une neuropathologiste de l'Université de Boston, qui a également diagnostiqué l'ETC chez d'anciens joueurs de football. Des blessures répétitives à la tête peuvent causer de graves conséquences à long terme, peu importe la manière dont vous les subissez."

Le commissaire adjoint de la LNH, Bill Daly, a indiqué au Times que la ligue ne ferait aucun commentaire jusqu'à ce qu'elle ait pu jeter un oeil au rapport.

Flemming, qui est décédé à l'âge de 73 ans, a récolté 108 buts, 132 aides et 1468 minutes de pénalité en 749 matchs en carrière avec le Canadien de Montréal, les Rangers de New York, les Blackhawks de Chicago, les Bruins de Boston, les Flyers de Philadelphie et les Sabres de Buffalo.

En voir plus