Skip to main content

Les conditions gagnantes enfin réunies chez les Islanders

Le nouvel aréna de Belmont Park donnera à l'équipe un nouvel élan dans les gradins et sur la patinoire

par Marc Tougas / Collaborateur LNH.com

Les plus âgés d'entre nous se souviendront de la bonne femme qui rit du Parc Belmont de Montréal. D'ici quelques années, le Belmont Park de Long Island, regroupera des hommes qui sourient : ceux des Islanders de New York.

Le groupe de gens d'affaires à la tête des Islanders a vu l'État de New York accepter sa proposition de bâtir un nouvel aréna dans le cadre d'un vaste projet immobilier au Belmont Park, a-t-on annoncé mercredi, et il y a de quoi donner le sourire à tout le monde qui fait partie de l'organisation des Islanders, ainsi que tous ceux et celles qui gravitent autour.

Même Larry Brooks, le parfois grognon chroniqueur du New York Post, fait partie du lot !

« Vous êtes un partisan des Islanders et ceci est la plus belle journée de votre vie depuis que Denis Potvin a soulevé la Coupe pour la quatrième année de suite le 17 mai 1983 (…) parce que, en cette journée, votre équipe et vous êtes de retour dans les grandes ligues », a écrit Brooks dans sa chronique de mercredi, jour de la grande annonce ci-haut mentionnée.

Pourquoi cet élan d'enthousiasme? Parce qu'en bouclant ce projet, les Islanders ont enfin réuni toutes les conditions pour aligner une équipe de premier plan dans la durée.

Premièrement, parce que la construction d'un aréna de 18 000 sièges au Belmont Park signalera le retour « à la maison » des Islanders, c'est-à-dire à Long Island. Le projet sera bâti à Elmont, qui se trouve à la frontière du quartier de Queens et du comté de Nassau.

Le Nassau Coliseum, aréna que les Islanders ont dû quitter en 2015 parce qu'il était devenu vétuste, se trouve à Uniondale, dans le comté de Nassau. Il a rouvert ses portes l'an dernier après avoir été rénové au coût de 165 millions $, mais il ne compte plus que 14 000 sièges.

Sauf que c'est là que les Islanders avaient écrit leur riche histoire, grâce aux exploits de Denis Potvin et Michael Bossy, notamment. Et c'est là que des liens très serrés ont été tissés avec les amateurs de hockey.

Des liens qui ont été brisés avec un bon nombre d'entre eux quand les Islanders sont allés s'installer à Brooklyn au Barclays Center, leur aréna actuel qui n'est pas bien configuré pour le hockey (il l'est plutôt pour le basketball) et qui se trouve à plus d'une heure de route de Long Island.

Le retour à la maison des Islanders risque donc de signaler le retour au bercail des partisans de longue date - et les plus fidèles de l'équipe - quand on aura construit le nouvel aréna.

« Nous sommes plus qu'heureux, a déclaré Claire Harding, présidente du fan-club des Islanders à l'agence de presse Associated Press. Ça va être formidable. Nous aurons notre aréna à nous. »

« C'est une journée formidable pour les partisans des Islanders, alors qu'ils retrouveront l'équipe chez eux, là où elle a commencé et leur a donné de merveilleux souvenirs », a déclaré Dave Langevin, porte-couleurs des Islanders de 1979 à 1985, au site web de l'équipe new-yorkaise. « Mon plus beau souvenir de mon époque, c'est la complicité qu'il y avait entre les joueurs et les partisans. »

Belmont Park sera également un endroit propice pour renouer avec les partisans les plus anciens des Islanders qui sont maintenant installés ailleurs dans la grande région métropolitaine de New York, estime Jon Ledecky, un des propriétaires des Islanders.

« Quand on pense aux partisans des autres générations qui ont quitté Long Island et qui vivent maintenant au Connecticut, au New Jersey et dans les différents quartiers (de la ville de New York), Belmont est en fait l'endroit parfait, selon les sondages que nous avons réalisés, pour tous ces gens-là par rapport à Brooklyn, a indiqué Ledecky. Nous tentons d'être réceptifs à ce que veulent les partisans. »

L'aréna au Belmont Park aura aussi pour effet d'améliorer la qualité de vie des joueurs des Islanders, qui s'entraînent à East Meadow, non loin du Nassau Coliseum. Une première étape a été franchie quand les propriétaires ont investi 60 millions $ pour faire du centre d'entraînement de l'équipe, le Northwell Health Ice Center, un endroit aux goûts et aux besoins du jour. Et quand le nouvel aréna sera prêt, les joueurs des Islanders n'auront plus à faire la navette jusqu'à Brooklyn pour disputer leurs matchs - dans ce cas-là aussi, ils n'auront que quelques minutes de route à faire.

Voilà de quoi rendre l'équipe plus attrayante aux yeux des joueurs autonomes potentiels en quête d'une nouvelle formation. Et aussi, aux yeux des joueurs des Islanders en fin de contrat, qui constateront que le gazon n'est pas plus vert ailleurs et seront davantage enclins à rester. Comme John Tavares, par exemple, qui pourrait devenir libre le 1er juillet prochain.

« Évidemment, le bouche-à-oreille est important dans le monde du hockey, le mot se passe assez rapidement, et je sais que nos joueurs apprécient beaucoup les efforts que les propriétaires et le personnel ont faits pour mettre en place le bon environnement », a noté le directeur général des Islanders Garth Snow dans un article publié cet automne sur NHL.com.

Snow parlait alors du centre d'entraînement, mais le raisonnement s'applique aussi au nouvel aréna qui, estime-t-on, pourrait être construit en l'espace de 20 mois.

« Nous voulons courtiser les meilleurs joueurs autonomes dans la Ligue, a affirmé Ledecky. De nos jours, un joueur autonome peut aller où il veut. Ça fait partie du processus de recrutement de fournir les meilleures installations possible. »

Alors, voilà pourquoi il y aura tous ces visages souriants à l'aréna du Belmont Park. Parce que la présence d'un plus grand nombre de partisans permettra d'assurer la santé financière à long terme des Islanders. Et par ailleurs, la présence d'un plus grand nombre de joueurs de premier plan dans l'équipe permettra d'assurer la santé « sportive » de l'équipe - et donc à attiser encore plus l'intérêt des partisans.

Le souhait de Ledecky et de ses partenaires de faire des Islanders une des concessions de premier plan de la LNH pourrait donc être en bonne voie de se réaliser.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.