Skip to main content

Les cinq plus grandes surprises des listes de protection

Notre chroniqueur recense cinq joueurs qui ont été protégés au détriment d'options qui semblent plus logiques

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Les listes de protection des 30 équipes de la LNH en vue du repêchage d'expansion ont été rendues publiques dimanche matin. Si la plupart des équipes ont procédé à des choix plutôt prévisibles, d'autres ont surpris en raison de l'identité des joueurs protégés.

En effet, la présence de certains joueurs, ou encore l'absence de d'autres, sur les listes de protection a de quoi faire sourciller. Les Golden Knights de Vegas pourront donc mettre la main sur certains joueurs qui semblaient hors d'atteinte.

Voici les cinq plus grandes surprises que nous réservaient les listes de protection :

Jimmy Howard, Red Wings de Detroit

La plupart des observateurs s'attendaient à ce que Petr Mrazek soit le gardien protégé par les Red Wings. De huit ans l'aîné de Mrazek, Howard a été aux prises avec les blessures au cours des deux dernières saisons, alors qu'il a été limité respectivement à 37 et 26 parties. S'il a conservé un pourcentage d'arrêts de ,927 la saison dernière, il s'agissait de sa première campagne avec un taux d'efficacité supérieur à ,910 depuis 2012-13. Mrazek touche 1,3 million $ de moins que Howard, et il présentait des statistiques supérieures à celles d'Howard depuis son arrivée dans la ligue avant de connaître une baisse de rendement en 2016-17. Il demeure néanmoins étonnant que Detroit préfère protéger un gardien de 33 ans qui sera joueur autonome sans compensation dans deux saisons plutôt qu'un gardien de 25 ans qui sera joueur autonome avec compensation au terme de la prochaine campagne.

Ryan Reaves, Blues de St. Louis

Reaves est l'un des meilleurs joueurs de quatrième trio de la LNH, lui qui est l'un des bagarreurs les plus craints, mais qui peut tout de même trouver le fond du filet à l'occasion. Il n'en demeure pas moins un joueur de quatrième trio qui deviendra joueur autonome sans compensation, et il aurait été surprenant que les Golden Knights le réclament alors qu'ils peuvent maintenant ajouter à leur formation David Perron, Jori Lehtera ou Dmitirj Jaskin. Perron et Lehtera commandent des salaires un peu élevés pour leur contribution, mais ils rendent tout de même de bons services à l'équipe offensivement, alors que Jaskin a montré de belles choses en fin de saison et en séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Adam Pelech, Islanders de New York

L'identité des défenseurs qui seraient protégés par les Islanders faisait l'objet de beaucoup de spéculations. La clause de non-mouvement de Johnny Boychuk semblait problématique, et au moins un arrière important de l'équipe semblait destiné à quitter la formation. Peu d'experts avaient prévu qu'une équipe protège cinq défenseurs, et encore moins avaient prévu que cette équipe allait être les Islanders, alors que Boychuk et Pelech ont été rejoints par Nick Leddy, Ryan Pulock et Travis Hamonic sur la liste de protection de l'équipe. En effet, non seulement Pelech a été préféré à Calvin de Haan à la ligne bleue, il a aussi été protégé au détriment d'attaquants comme Brock Nelson, Ryan Strome et Anders Lee. Le directeur Garth Snow a probablement une entente verbale avec son homologue Georges McPhee, mais sa liste de protection a tout de même de quoi surprendre.

Semyon Varlamov, Avalanche du Colorado

Lorsqu'il est en santé, Varlamov peut être très efficace devant le filet. Il a cependant visité l'infirmerie plus souvent depuis le début de sa carrière, et son salaire de 5,9 millions $ semblait être un brin prohibitif pour les Golden Knights, surtout en sachant que des gardiens de qualité allaient être disponibles. Pickard semble être le gardien d'avenir de l'organisation, lui qui deviendra joueur autonome avec compensation au terme de la saison, alors que Varlamov deviendra libre comme l'air à la fin de la saison 2018-19. 

Mark Pysyk, Panthers de la Floride

La présence de Pysyk sur la liste de protection des Panthers est surprenante pour plus d'une raison. Tout d'abord, lui et Alex Petrovic ont été préférés à Jason Demers, qui a été embauché à titre de joueur autonome l'été dernier par la Floride. Ensuite, son inclusion sur cette liste fait en sorte que les Panthers ont choisi un format de protection de huit patineurs et un gardien plutôt que de sept attaquants, trois défenseurs et un gardien. Résultat : les attaquants Reilly Smith (25 buts et 50 points il y a deux saisons) et Jonathan Marchessault (30 buts l'an dernier) ne sont pas protégés et pourront être réclamés par Vegas. Pysyk, un ancien choix de première ronde des Sabres de Buffalo en 2010, était l'homme de confiance de l'équipe en infériorité numérique la saison dernière, mais il demeure étonnant qu'il ait été préféré à Demers, Marchessault et Smith.

En voir plus