Skip to main content

Les cinq équipes les plus améliorées de l'Ouest

L'ajout de P.K. Subban et Milan Lucic aide les Predators et les Oilers

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

La Coupe Stanley est décernée en juin, et dès le début juillet, les directeurs généraux de partout dans la LNH ont déjà effectué la majorité de leur travail afin de remodeler leur équipe afin de lui donner une chance de gagner la saison suivante. Il s'agit d'un rite de passage estival annuel.

Même le directeur général dont la formation a remporté la Coupe Stanley - il s'agit cette année de Jim Rutherford des Penguins de Pittsburgh - ne peut demeurer passif alors que tous ses compétiteurs tentent de gruger du terrain de toutes les manières possibles.

Les bons directeurs généraux fondent leurs décisions de la saison morte sur la reconnaissance de certaines tendances qui s'étendent à l'ensemble de la ligue (en ce moment, il s'agit d'avoir de la vitesse et de la profondeur en attaque) et sur les faiblesses qu'ils ont décelées dans leur formation au cours de la dernière campagne.

Voici les cinq équipes de l'Association de l'Ouest qui, du moins sur papier, semblent avoir réalisé les meilleurs coups jusqu'à maintenant (par ordre alphabétique) :

COYOTES DE L'ARIZONA

Principales acquisitions : Mise sous contrat du défenseur Alex Goligoski (5 ans, 23,375 millions $) et de l'attaquant Jamie McGinn (3 ans, 10 millions $); retenu les services du défenseur Kevin Connauton (2 ans, 2 millions $).

Les Coyotes ont ajouté un potentiel de 20 buts ou plus en ajoutant à leur formation McGinn et le polyvalent Goligoski à la ligne bleue, alors que ces deux joueurs devraient apporter leur contribution sur le jeu de puissance. Avec Oliver Ekman-Larsson, Goligoski, Connauton et Klas Dahlbeck, le côté gauche de la brigade défensive de l'Arizona devrait être solide. Michael Stone, Connor Murphy et Zbynek Michalek pourraient évoluer du côté droit. McGinn pourrait être inséré sur l'un des deux premiers trios, ou ajouter de la profondeur sur une troisième ligne d'attaque.

Priorité : S'entendre avec leur capitaine de longue date Shane Doan, qui est joueur autonome sans compensation.

FLAMES DE CALGARY

Principales acquisitions : Acquisition du gardien Brian Elliott dans une transaction avec les Blues de St. Louis; mise sous contrat de l'attaquant Troy Brouwer (4 ans, 18 millions $) et du gardien Chad Johnson (1 an, 1,7 million $); sélection de l'attaquant Matthew Tkachuk avec le 6e choix au total du repêchage 2016 de la LNH; acquisition de l'attaquant Alex Chiasson dans une transaction avec les Sénateurs d'Ottawa, en plus de lui accorder un contrat (1 an, 800 000 $).

Les Flames ont maintenu le pire pourcentage d'arrêts de la LNH la saison dernière (,898). Elliott et Johnson se trouvaient tous deux parmi les 14 premiers gardiens à ce chapitre parmi ceux qui ont effectué 40 présences ou plus : Elliott occupait le premier rang (,930) et Johnson le 14e (,920). Brouwer ajoute de la puissance et de l'expérience à ce qui était considéré comme un groupe d'attaquants léger et jeune. Chiasson pourrait ajouter de la profondeur à l'attaque, lui qui a inscrit six buts en sept matchs lorsqu'il a joué sous les ordres de l'entraîneur des Flames Glen Gulutzan avec les Stars de Dallas au cours de la saison 2012-13.

Priorité : Accorder de nouvelles ententes aux attaquants joueurs autonomes avec compensation Johnny Gaudreau et Sean Monahan. Les Flames disposent d'environ 14,9 millions $ de marge de manœuvre sous le plafond salarial, selon General Fanager.

OILERS D'EDMONTON

Principales acquisitions : Mise sous contrat de l'attaquant Milan Lucic (7 ans, 42 millions $); acquisition du défenseur Adam Larsson dans une transaction avec les Devils du New Jersey (en retour de l'attaquant Taylor Hall); sélection de l'attaquant Jesse Puljujarvi avec le 4e choix au total du repêchage 2016.

Le directeur général des Oilers Peter Chiarelli a pris la décision controversée d'échanger Hall contre Larsson, qui n'a pas encore démontré les aptitudes que les Devils avaient vues en lui lorsqu'ils en ont fait le quatrième choix au total du repêchage 2011 de la LNH. Larsson devient le défenseur droitier dont les Oilers avaient désespérément besoin. Il est âgé de 24 ans, et les défenseurs prennent habituellement plus de temps pour se développer, alors Edmonton pourrait l'avoir obtenu au moment idéal. Chiarelli a senti qu'il pouvait remplacer Hall puisqu'il a mis la main sur Puljujarvi et qu'il savait qu'il allait mettre Lucic sous contrat dès l'ouverture du marché des joueurs autonomes le 1er juillet. Lucic a remporté la Coupe Stanley avec Chiarelli à Boston il y a cinq ans, et il est retourné en Finale de la Coupe Stanley en 2013. Il devrait jouer un rôle important dans le changement de culture que Chiarelli et l'entraîneur Todd McLellan tentent d'imposer. Puljujarvi se joint au jeune noyau déjà en place.

Priorité : Rien ne presse. Les Oilers doivent voir de quelle manière leur alignement remodelé va se comporter avant d'y apporter d'autres modifications.

WILD DU MINNESOTA

Principales acquisitions : Mise sous contrat des attaquants Eric Staal (3 ans, 10,5 millions $) et Chris Stewart (2 ans, 2,3 millions $); rachat du contrat de l'attaquant Thomas Vanek, à qui il restait un an sur un contrat de trois saisons.

Le Wild mise sur le fait que Staal a encore beaucoup d'essence dans le réservoir, car ils ont besoin qu'il pivote l'un de ses deux premiers trios (la profondeur au centre a été un problème la saison dernière). Staal vient de connaître sa pire campagne offensive depuis sa saison recrue en 2003-04. Il a amassé 13 buts et 39 points en 83 parties avec les Hurricanes de la Caroline et les Rangers de New York. L'attaquant de 32 ans a indiqué que le Wild lui avait accordé une chance de s'approcher du joueur qu'il a déjà été. Sa saison sera considérée comme un succès s'il amasse 20 buts et 60 points, et qu'il continue à afficher de bonnes statistiques de possession de rondelle. Stewart pourrait fournir de la profondeur à l'attaque. Le rachat du contrat de Vanek a permis au Wild d'économiser 5 millions $ sur la masse salariale cette saison.

Priorité : Accorder une nouvelle entente au défenseur Matt Dumba, qui est joueur autonome avec compensation.

PREDATORS DE NASHVILLE

Principales acquisitions : Acquisition du défenseur P.K. Subban dans une transaction avec les Canadiens de Montréal (en retour du défenseur Shea Weber); retenu les services de l'attaquant Filip Forsberg (6 ans, 36 millions $).

Bien que le prix à payer ait été leur capitaine, doublé d'un excellent défenseur, les Predators ont mis la main sur le joueur le plus talentueux à avoir changé d'adresse au cours de la saison morte : Subban (27 ans) est plus jeune que Weber (30 ans), plus rapide, plus bruyant et plus divertissant. Il permet à son équipe de conserver la possession de la rondelle, et il est légèrement supérieur à Weber au chapitre de la production offensive. Subban a amassé en moyenne 0,670 point par match au cours des cinq dernières saisons (238 points en 355 matchs), Weber a maintenu une moyenne de 0,634 point par rencontre (229 points en 361 matchs). Le nouveau contrat accordé à Forsberg prouve que les Predators ont l'intention de miser sur un solide noyau de joueurs qui sont tous dans la vingtaine, noyau qui pourrait très bien remporter les grands honneurs avant que ces joueurs atteignent la trentaine. Forsberg, Subban, Ryan Johansen, Roman Josi, Craig Smith, Colin Wilson, Ryan Ellis et Mattias Ekholm ont entre 21 et 27 ans. James Neal aura 29 ans le 3 septembre.

Priorité : Accorder une prolongation de contrat à Johansen afin de garantir qu'il fera partie du noyau de l'équipe pour un avenir prévisible. Il reste une saison à son contrat actuel.

 

En voir plus