Skip to main content

Les cinq clés du match ultime Blackhawks-Blues

St. Louis devra combattre son propre historique et un adversaire résilient pour accéder à la deuxième ronde

par Amalie Benjamin @amaliebenjamin / Journaliste NHL.com

ST. LOUIS - Nous y voilà, le premier match no 7 des séries éliminatoires de la Coupe Stanley : les Blackhawks de Chicago affronteront les Blues de St. Louis au Scottrade Center lundi. Les Blackhawks ont été en mesure d'éviter l'élimination au cours des deux derniers matchs afin de niveler la série 3-3 après avoir tiré de l'arrière 3-1. Voici les cinq clés du match no 7.

 

1.   Demeurer concentré

Les Blues ont perdu les deux dernières parties après s'être approchés à une victoire de la deuxième ronde de l'Association de l'Ouest. Cependant, ils n'ont pu venir à bout de Chicago en deuxième période de prolongation dans le match no 5 et ont subi la défaite après avoir pris les devants 3-1 dans le sixième match à Chicago.

« C'est frustrant, a confié le défenseur des Blues Alex Pietrangelo aux journalistes lundi. Vous voulez évidemment clore la série dès que vous en avez la chance, mais nous sommes encore dans cette situation en ce moment. Il n'y a rien que l'on puisse faire à part composer avec la situation actuelle. »

Exactement.

St. Louis ne peut s'écrouler maintenant. L'équipe a besoin de se souvenir de ce qu'elle a fait pour prendre les devants dans la série après quatre rencontres, et revenir à cela. Ils ne peuvent être intimidés par les Blackhawks, leur récent historique en séries, et leurs récents succès.

Les Blues possèdent le talent nécessaire pour l'emporter et finalement mettre un terme à la série. Mais vont-ils y parvenir?

2.   La profondeur

St. Louis est l'équipe qui possède le plus de profondeur dans cette série. Les Blues n'ont cependant pas exactement prouvé cette affirmation jusqu'ici dans les six premiers matchs, eux qui ont un peu trop compté sur le trio de Vladimir Tarasenko. Les Blues doivent élever leur jeu offensivement et défensivement, et obtenir la contribution d'autres joueurs que Vladimir Tarasenko, Jaden Schwartz et Pietrangelo, qui ont tous amassé six points.

Ces trois joueurs ont inscrit un total combiné de huit buts, soit la moitié de la production totale de 16 buts de l'équipe.

Comme David Backes l'a dit à l'approche du match no 7 : « L'équipe qui va respecter son plan de match le plus longtemps et qui va le mieux exécuter et demeurer uni en tant que groupe va connaître du succès. Nous allons avoir besoin de tout un effort de la part des 20 joueurs dans l'alignement ce soir. »

Ils en auront effectivement besoin.

3.    À Toews de jouer

Voici une phrase qui semble impossible : Jonathan Toews n'a pas encore marqué dans cette série. Toews a amassé cinq mentions d'aide au cours des six premiers matchs, mais il n'a toujours pas touché la cible contre les Blues. Il s'agit d'un problème pour les Blackhawks.

« Il est toujours comme une bombe à retardement, a noté le défenseur des Blues Kevin Shattenkirk. Je ne crois pas que l'on puisse l'oublier. C'est un joueur auquel nous devons porter beaucoup d'attention, et même lorsqu'il ne marque pas, il fait très bien plusieurs autres choses.

« Nous savons qu'il est un leader important pour leur équipe. C'est un gars qui montre le chemin à ses coéquipiers et nous devrons nous assurer que nous lui rendions la tâche la plus difficile possible et que nous tentions de le déranger le plus possible. »

4.   Bataille des gardiens

La marge d'erreur est habituellement mince dans les matchs ultimes, alors qu'une erreur peut provoquer l'élimination d'une équipe. Si l'un des deux gardiens glisse, freine, reste figé une seconde de trop, cela pourrait entraîner la fin de la saison de l'une des deux formations.

Ce sera donc à Brian Elliott et Corey Crawford, qui ont tous deux été très bons dans la série, d'être au sommet de leur art.

5.   L'histoire changera-t-elle ou se répétera-t-elle?

L'histoire de Chicago suggère que les Blackhawks devraient l'emporter lundi. Celle de St. Louis suggère que les Blues devraient perdre. La question est de savoir si les Blackhawks vont jouer à la hauteur de leur réputation, utilisant leur expérience et leur confiance pour sortir victorieux, ou si les Blues vont exorciser leurs démons et envoyer Chicago à la maison pour l'été.

« Nous avons le sentiment que nous n'avons rien prouvé jusqu'à ce que nous ayons remporté cette victoire, a affirmé Shattenkirk. Pour nous, que ce soit dans le cinquième ou le septième match, nous devions remporter une victoire. Je ne crois pas que nous nous attendions à ce que cette série soit facile, nous ne nous attendions pas à ce qu'elle se termine en quatre ou cinq matchs. Nous avons maintenant la chance de connaître une soirée très spéciale. »

Ou, comme l'a mentionné l'entraîneur des Blackhawks Joel Quenneville : « Nous avons le sentiment que nos meilleurs joueurs jouent mieux plus la situation est importante. Ils répondent bien aux gros défis, et ils rendent les joueurs qui les entourent meilleurs. »

 

En voir plus