Skip to main content

Les choses ne seront pas plus faciles pour les Stars contre les Red Wings

LNH.com @NHL

TORONTO - Imaginez-vous à Dallas, à la mi-mars, avec les Stars qui peinent à gagner leurs matchs et quelqu'un qui fait une proposition pour le moins inquiétante à Dave Tippett, l'entraîneur-chef des Stars: son club aurait besoin de battre les puissances que sont les Ducks d'Anaheim, les Sharks de San Jose et les Red Wings de Detroit pour atteindre la finale de la coupe Stanley. Juste ça.

"Amenez-les, que Tippett aurait répondu. C'est aussi bien comme ça. Si on doit monter au sommet, qu'on le fasse en battant les meilleurs, n'est-ce pas?"

Sans vouloir manquer de respect aux autres formations ayant atteint les séries cette saison, il n'y a pas eu de parcours plus difficile que celui des Stars depuis plusieurs années. Les Ducks, les Sharks et les Red Wings étaient les grands favoris pour remporter la coupe avant que les séries ne commencent. Maintenant, tout ce qui reste à faire aux Stars, qui ont terminé au cinquième rang dans l'Association Ouest, c'est d'éliminer les Wings, vainqueurs du trophée du Président.

Pas une mince affaire, mais battre Anaheim et San Jose ne l'était pas non plus.

"Je me rappelle nos deux premiers matchs à Anaheim, Tippett a dit mardi. En tant qu'entraîneur, on tente de vendre un système. Ces deux premières parties (deux victoires) nous ont vraiment ouvert les yeux et permis d'avoir le vent dans les voiles. Peu importe qui vous affronterez dans les séries, ce sera de bonnes équipes. Mais de vaincre les Ducks et les Sharks alors que personne ne nous accordait vraiment de chances, c'était très gratifiant.

"Maintenant, on doit se frotter à la meilleur équipe de la LNH. On est prêts à accepter ce défi."

Maintenant, imaginez-vous les Red Wings à la mi-mars, sur le point de compléter la saison en première place, qu'ils ont occupée toute la saison, et que quelqu'un ne leur dise qu'ils pourraient atteindre la finale sans affronter les Sharks ou les Ducks.

"Assurément, si vous pensiez vous rendre en finale, vous comptiez affronter un de ces deux clubs, au moins, a admis l'attaquant Henrik Zetterberg. Mais les choses se sont passées autrement cette saison."

Les deux clubs en auront assurément plein les bras de l'un et l'autre. Le premier match sera disputé jeudi, à Detroit.

En voir plus