Skip to main content

Les Capitals veulent éliminer les Maple Leafs et exorciser leurs démons

Washington peut effacer une trame négative en l'emportant dans le match no 6 dimanche pour passer en deuxième ronde des séries

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

Les Capitals de Washington ne peuvent se permettre de regarder plus loin que les Maple Leafs dans le match no 6 de leur série de première ronde de l'Association de l'Est au Air Canada Centre dimanche (19 h (HE); TVA Sports, NBCSN, Sportsnet, CSN-DC).

Pas dans une série aussi serrée avec un enjeu aussi grand.

Mais après avoir pris les devants 3-2 dans la série à l'aide d'un gain de 2-1 en prolongation dans le match no 5 vendredi, il est temps pour les Capitals de mettre fin à une spirale négative et d'avancer afin de faire face à leur destin.

À partir du moment où ils ont été éliminés par les Penguins de Pittsburgh en prolongation du sixième match de leur série de deuxième ronde de l'Est la saison dernière, ils veulent une autre chance de les affronter, une chance de se racheter. Les Capitals se trouvent maintenant à une victoire d'obtenir cette chance en deuxième ronde de l'Association de l'Est.

Les Penguins, champions en titre de la Coupe Stanley, ont déjà fait leur part en se débarrassant des Blue Jackets de Columbus en cinq matchs en première ronde. C'est maintenant aux Capitals de faire leur part en éliminant les Maple Leafs à leur première tentative.

« Vous avez l'occasion de pousser une équipe en bas d'une falaise, il faut en profiter dès que vous le pouvez », a imagé l'entraîneur des Capitals Barry Trotz au cours d'une conférence téléphonique samedi. « La différence, c'est que nous avons un peu de marge de manœuvre, ce qui n'est pas leur cas. »

Ce n'est pas que les Capitals ne peuvent gagner un match no 7 contre les Maple Leafs s'il devait y en avoir un au Verizon Center mardi (heure à déterminer). Mais ce serait jouer avec le feu contre une jeune équipe comme les Maple Leafs, qui ont presque fait jeu égal avec les Capitals jusqu'ici.

Les cinq premiers matchs de la série ont tous été décidés par la marge d'un but. Quatre d'entre eux ont nécessité la prolongation, chaque équipe l'emportant deux fois en surtemps.

Le total des buts est de 16-15 en faveur des Capitals. Les deux équipes sont à égalité dans la colonne des tirs avec 175 de chaque côté. Les tentatives de lancers sont de 359-352 pour les Maple Leafs.

Après des matchs qui ont été par moments très ouverts, le match no 5 a été celui qui a été le plus serré de la série, et le premier dans lequel l'équipe gagnante n'a pas eu besoin de trois buts pour l'emporter. Washington et Toronto ont tous deux corrigé certains de leurs problèmes en territoire défensif en réduisant le nombre de chances de marquer de qualité qu'elles ont accordées.

« Je crois que les deux équipes étaient probablement dans le même mode, a expliqué Trotz. Le jeu s'est resserré quelque peu. Nous commençons à nous familiariser avec le jeu de l'autre équipe, et cela annule par conséquent certaines de nos forces respectives. Tout le monde commence à être fâché contre quelqu'un, puisque nous disputons une longue série l'un contre l'autre. Plus nous jouons, plus nous connaissons leurs tendances. C'est la même chose pour eux.

« Peut-être que l'attaque va commencer à diminuer quelque peu. Les matchs sont plus hermétiques plus ils sont importants. »

Le match no 6 est le match le plus important pour les Capitals en ce moment.

Dans une série qui a été marquée par plusieurs bonds chanceux, si les Maple Leafs avaient pu en obtenir un de plus, ce seraient eux qui seraient aux commandes de la série 3-2 et qui chercheraient à mettre un terme à la série dimanche. Disputer un match no 7 leur donnerait une autre chance d'obtenir ce bond supplémentaire et de créer une surprise que peu de gens à l'extérieur de leur vestiaire croyaient possible avant le début de la série.

Quelque part en cours de route, Toronto, à l'aide de ses talentueuses jeunes vedettes Auston Matthews, William Nylander et Mitchell Marner, est passé d'une équipe avec un avenir prometteur à une équipe qui est très dangereuse dans l'immédiat. Si les Maple Leafs parviennent à remporter les deux prochaines rencontres et à surprendre les Capitals, les gagnants du trophée des Présidents au cours des deux dernières campagnes, qui va leur faire croire qu'ils ne peuvent pas également éliminer les champions en titre de la Coupe Stanley à la prochaine ronde?

Certainement pas leur entraîneur, Mike Babcock, qui leur a fait croire dès le premier match qu'ils pouvaient remporter cette série et qui a constamment placé la pression sur les Capitals en rappelant à quel point ils devaient ressentir cette pression en tant que grands favoris.

Après avoir perdu le match no 5 vendredi, Babcock a essentiellement garanti que les Maple Leafs allaient revenir pour remporter la série, alors qu'il a déclaré, « Nous avons été en prolongation quatre fois. Il s'agit d'une bonne série, très serrée. Nous croyons que nous avons encore une chance de la gagner. C'est ce que nous allons faire. »

Puis, Babcock s'est assuré de dire, « On se revoit dans deux jours, à chacun des employés du Verizon Center qu'il a croisé alors qu'il quittait l'amphithéâtre.

Les Capitals ont besoin de mettre un terme à cette série le plus rapidement possible, car la guerre de mots va prendre de l'ampleur s'ils devaient disputer un match no 7, eux qui présentent une fiche de 4-10 au cours de leur histoire dans les matchs ultimes. Ils en ont plein les bras avec la vitesse des Maple Leafs et leur pression constante, mais ils ont remporté le trophée des Présidents pour une raison.

Ils ont connu de bonnes séquences dans cette série. Il est finalement temps de connaître un match complet de 60 minutes, et s'ils y parviennent, une autre prolongation ou un match no 7 ne sera pas nécessaire.

« Vous croyez que nous ne voulons pas en finir le plus rapidement possible?, a demandé Trotz. C'est ce que nous avons l'intention de faire. La quatrième victoire est toujours la plus difficile à décrocher. Ils vont fournir leur meilleur effort, et nous devrons disputer notre meilleur match jusqu'ici. »

En voir plus