Skip to main content

Les Capitals tenteront de sortir la tête hors de l'eau contre les Flyers

LNH.com @NHL

WASHINGTON - Il y a 20 ans, les Capitals de Washington étaient sur le point d'être éliminés d'une série de première ronde après avoir perdu le quatrième match en prolongation face aux Flyers, à Philadelphie.

Les Capitals ont ensuite remporté les trois matchs suivants, dont le septième grâce au but de Dale Hunter en prolongation. Seulement 20 clubs ont réussi à surmonter un déficit de 1-3 dans toute l'histoire de la Ligue nationale de hockey.

"Vingt?", a demandé le défenseur Steve Eminger. "Pourquoi pas 21?"

L'équipe de Bruce Boudreau a tenu un entraînement optionnel vendredi, au lendemain de leur épuisante défaite de 4-3 en deuxième période de prolongation. L'entraîneur-chef s'est ensuite adressé à son équipe, leur servant le discours d'encouragement d'usage dans de telles circonstances.

"J'ai un dicton favori: 'Ce qu'on dit que vous ne pouvez pas accomplir est bien plus gratifiant quand vous y parvenez'", a déclaré Boudreau, qui vient de perdre trois matchs d'affilée pour la première fois depuis qu'il a atteint la LNH.

Ces mots peuvent sembler vides de sens, mais il ne faut pas oublier que les Capitals représentaient la pire équipe de la LNH quand Boudreau en a pris les rênes, en novembre. Maintenant, ils ont une chance de devenir la 21e équipe à surmonter un déficit de 1-3.

"On s'est trouvés dans cette position avant, a dit l'attaquant Brooks Laich. Les gens nous avaient déjà éliminés. Maintenant, certains n'attendent que noter mort. On ne croit pas être déjà morts. Nous pensons toujours en avoir plus à donner. Nous croyons que ce sera une longue série."

A la lueur du quatrième match, les Capitals ont une chance. Ce match a été leur meilleur de la série, le seul au cours duquel ils n'ont pas tiré de l'arrière par deux buts et qu'ils étaient en mesure de répondre à l'agressivité des Flyers.

C'est pourquoi les Flyers voudront en finir le plus tôt possible, avant que les recrues des Caps ne se sentent finalement à l'aise en séries.

"On veut gagner la prochaine. On ne veut absolument pas leur redonner vie, a admis le centre R.J. Umberger. Si on leur donne une chance de revenir dans cette série, la prochaine chose qu'on saura, c'est qu'ils auront le vent dans les voiles et que nous serons à égalité."

Les Capitals devront résoudre deux énigmes pour espérer revenir dans la série: Daniel Brière et Alexander Ovechkin.

Brière a cinq buts à sa fiche depuis le début de la série; Ovechkin, un seul.

La grande vedette des Caps, qui a marqué 65 buts en saison, avait aussi obtenu le deuxième plus haut total de tirs au buts, soit 446, ou 5,44 par match. Jeudi, il n'en a obtenu qu'un et il n'en compte que 13 dans cette série, pour une moyenne par match de 3,25. Il a vu 14 de ses tentatives bloquées, tandis que 14 autres ont raté le filet.

"La barre est placée si haut dans son cas que les gens s'attendent à des miracles de sa part, a estimé Boudreau. Plus longtemps va durer cette série, le plus de chances il obtiendra. Vous savez qu'il finira par débloquer."

En voir plus