Skip to main content

Les Capitals tentent d'ignorer l'objectif ultime

Ils ont l'occasion de soulever la Coupe Stanley jeudi, mais ils préfèrent ne pas trop y penser

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

LAS VEGAS -- Depuis qu'ils ont empoché leur troisième victoire de la série finale face aux Golden Knights de Vegas, lundi, les joueurs des Capitals de Washington doivent tenter d'occuper leurs pensées.

Ils ont tous rêvé à la Coupe Stanley en grandissant et ils y ont pensé toute la saison.

Maintenant qu'ils ne sont qu'à une victoire de soulever le Saint-Graal, ils font face à un défi mental difficile : celui de se concentrer sur le cinquième match (20h HE; TVAS, CBC, SN) sans penser à ce qui pourrait survenir au terme des 60 minutes. 

Bref, ils doivent désormais ignorer l'objectif ultime.

« Ce n'est pas fini tant que ce n'est pas fini, mais c'est difficile de ne pas penser à toutes les possibilités et à la bonne situation dans laquelle nous nous sommes placés, a déclaré l'attaquant Lars Eller. Il y a beaucoup de pensées qui te traversent l'esprit et c'est difficile. »

En prononçant cette dernière phrase, Eller a souri. Il est assez facile de s'imaginer ce qui lui a traversé l'esprit à ce moment précis. Pour lui, c'est un combat de tous les instants de tenter de chasser cette image de lui soulevant la Coupe Stanley sur la patinoire du T-Mobile Arena.

Ce combat n'est pas encore terminé et les joueurs des Capitals doivent trouver le moyen de se changer les idées autrement qu'en profitant des plaisirs de Las Vegas.

« Nous jouons aux cartes... Je ne pensais jamais faire ça, mais je me suis aussi acheté une console de jeu vidéo parce que ça permet à ton esprit de décrocher pendant quelques heures, a rigolé Eller. Et c'est ce dont nous avons besoin. Nous devons nous occuper. »

À LIRE : Oshie a le couteau entre les dentsLas Vegas donne une bonne dose d'amour à ses Golden Knights

Les Capitals sont dans une situation différente - il n'y a aucun doute - mais ils ne sont pas nécessairement en territoire inconnu. Après tout, ils ont déjà réussi à éliminer trois équipes au cours de ce parcours. Les Golden Knights seraient simplement la quatrième.

Et puis, les Capitals n'ont jamais eu le luxe de mener 3-1 dans une série. En fait, ils pourraient devenir la deuxième équipe de l'histoire, après les Penguins en 1991, à remporter la Coupe après avoir tiré de l'arrière dans les quatre séries.

Ce n'est pas banal; la troupe de Barry Trotz s'est retrouvée dans plusieurs situations différentes ce printemps et elle a toujours trouvé le moyen de s'adapter.

« Je ne crois pas que les Capitals avaient déjà surmonté un déficit de 0-2 pour gagner une série, a illustré Trotz. Nous avons éliminé les Penguins sans trois de nos neuf meilleurs attaquants. Ensuite, nous n'avions jamais gagné un match à Tampa en séries, et nous en avons gagné trois devant leurs partisans.

« Nous sommes maintenant en Finale de la Coupe Stanley. Nous n'avions jamais gagné un match, à l'étranger ou à domicile, et nous avons présentement trois victoires en poche. »

Ne reste plus qu'à fermer les livres pour ramener la Coupe à Washington pour la première fois de l'histoire. 

Mais, ne leur en parlez pas.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.