Skip to main content

Les Capitals se sont qualifiés grâce à Ovechkin et Trotz

Du jeu fiable en défensive et de la stabilité au centre ont aidé Washington à décrocher une place en séries

par Tom Gulitti @TomGulittiNHL / Journaliste NHL.com

WASHINGTON - Après avoir remporté le trophée des Présidents au cours des deux dernières saisons, les Capitals de Washington devaient faire un pas en arrière cette saison.

Il s'agissait d'une saison de transition à la suite des départs des attaquants Justin Williams, Marcus Johansson et Daniel Winnik, ainsi que des défenseurs Karl Alzner, Kevin Shattenkirk et Nate Schmidt. Les Capitals sont toutefois en position de terminer au premier rang de la section Métropolitaine pour une troisième campagne de suite, et ils ont obtenu leur place en séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour une quatrième saison de suite jeudi. 

Washington (46-24-7) devance les Penguins de Pittsburgh par cinq points au premier rang de leur section avec cinq matchs à disputer. Après avoir éprouvé quelques difficultés et présenté un dossier de 10-9-1 à leurs 20 premières rencontres, les Capitals ont conservé une fiche de 17-4-2 entre le 18 novembre et le 9 janvier pour se hisser au sommet de la section Métropolitaine.

Ils terminent maintenant la saison en force avec cinq gains de suite et neuf victoires à leurs 10 derniers duels (9-1-0) à l'aube de leur match contre les Hurricanes de la Caroline vendredi (19 h (HE); NBCSWA, FS-CR, NHL.TV).

« Nous savions qu'il y aurait des hauts et des bas, et l'un de nos principaux objectifs était de prendre part aux séries, a mentionné le gardien Braden Holtby. Nos objectifs ont changé quelque peu quand nous avons commencé à connaître du succès, mais au début de la campagne, c'était notre principal but, alors c'est réussi. Les gars devraient être fiers.

« Ils devraient être fiers que nous soyons dans cette position, et nous pouvons maintenant passer à notre prochain objectif. »

Voici cinq raisons qui expliquent pourquoi les Capitals ont décroché une place en séries:

1. Ovechkin a bien rebondi

Certains observateurs se demandaient si les jours où Alex Ovechkin était considéré comme un marqueur d'élite étaient révolus, après que ce dernier eut été limité à 33 filets la saison dernière. L'attaquant de 32 ans a répondu avec une saison qui pourrait lui valoir des votes pour le trophée Hart, lui qui mène la LNH avec 45 filets, sa neuvième saison d'au moins 40 buts.

Le capitaine de Washington cherche à terminer au premier rang des buteurs de la ligue pour la septième fois au cours de ses 13 saisons en carrière dans la LNH, et il pourrait atteindre le plateau des 50 buts pour la huitième fois. 

Les 45 buts d'Ovechkin représentent 18,8 pour cent du total de 240 des Capitals cette saison. Washington montre une fiche de 26-6-2 lorsqu'il marque au moins un but, et de 20-18-5 lorsqu'il ne le fait pas. 

« Il est arrivé souvent au cours de l'année que nous tirions de l'arrière par un but ou deux, et qu'il marque une fois, puis une autre, et que le vent tourne, a noté l'attaquant Tom Wilson. Lorsqu'il est au sommet de sa forme, qu'il tire et qu'il patine comme il en est capable, il est difficile de le maîtriser. »

2. De vétérans défenseurs
 
Après avoir perdu les services d'Alzner, de Shattenkirk et de Schmidt, les défenseurs recrues Christian Djoos et Madison Bowey ont joué de manière régulière jusqu'à ce que Michal Kempny (19 février) et Jakub Jerabek (21 février) soient acquis par le biais de transactions. Cela a imposé beaucoup de pression aux vétérans défenseurs de l'équipe - John Carlson, Dmitry Orlov, Matt Niskanen et Brooks Orpik - afin que ceux-ci prennent plus de responsabilités, surtout en début de saison, alors que Djoos et Bowey apprivoisaient le rythme de la LNH.

Orlov et Niskanen ont formé une première paire très fiable pour les Capitals. Orpik, âgé de 37 ans, a évolué aux côtés de Carlson sur la deuxième paire jusqu'à ce que Djoos soit prêt à assumer ce rôle.

Écoulant la dernière saison de son contrat, Carlson, âgé de 28 ans, a été un véritable cheval de somme, menant les Capitals avec une moyenne de temps de glace de 24:50 par match. Il a établi des sommets en carrière dans la LNH avec 15 buts, 49 passes et 64 points, lui qui est le meilleur pointeur de la ligue parmi les défenseurs.

« Il est l'un des meilleurs défenseurs de cette ligue. Il l'a bien démontré, a soutenu l'entraîneur Barry Trotz. Cette saison, il a passé beaucoup de temps sur la glace et a été utilisé dans plusieurs situations différentes, ce qui illustre bien qu'il a progressé pour devenir un excellent joueur. »

3. Duo de gardiens

Il est peut-être un peu difficile de s'en souvenir aujourd'hui en raison de ses récents ennuis, mais Holtby, âgé de 28 ans, a tenu le fort alors que les Capitals éprouvaient des ennuis en défensive en début de saison. Finaliste au trophée Vézina à chacune des deux dernières saisons et gagnant de ce trophée en 2015-16, il a conservé un dossier de 28-10-2 à ses 40 premiers départs.

Après cela, il a été retiré d'une rencontre à trois reprises à ses huit départs suivants, conservant une fiche de 1-5-2 avec une moyenne de buts alloués de 4,82 et un pourcentage d'arrêts de ,854. Heureusement pour les Capitals, l'auxiliaire Philipp Grubauer, âgé de 26 ans, était prêt à assumer une plus grande charge de travail. 

Depuis le 15 février, Grubauer affiche un dossier de 10-2-0 avec une moyenne de 1,92, un taux d'efficacité de ,936 et deux blanchissages, moussant sa candidature afin d'agir comme partant des Capitals lorsque les séries éliminatoires se mettront en branle.

4. Centres d'attention

Bien que les Capitals aient effectué une importante rotation sur les ailes afin d'obtenir plus de production, leurs quatre joueurs de centre - Nicklas Backstrom, Evgeny Kuznetsov, Lars Eller et Jay Beagle - ont apporté beaucoup de stabilité. 

Avant que Kuznetsov ne rate trois matchs en raison d'une blessure au haut du corps du 18 au 22 mars, ces quatre centres avaient raté un total de quatre matchs au cours des deux dernières saisons - un chacun pour Backstrom et Eller cette saison, et un chacun pour Eller et Beagle la saison dernière.

« Avec tout c que les centres doivent accomplir sur la patinoire, c'est vraiment remarquable », a souligné l'attaquant T.J. Oshie.

Backstrom a affiché un recul au chapitre des statistiques, lui qui était le meneur des Capitals avec 86 points (23 buts, 63 passes) la saison dernière, mais qui n'a pu faire mieux que 65 points (19 buts, 46 passes) jusqu'ici, mais Kuznetsov a fait en sorte d'atténuer cette baisse, passant de 59 points (19 buts, 40 passes) à un sommet en carrière de 77 points (25 buts (sommet en carrière), 52 passes). Eller a de son côté établi des sommets dans la LNH avec 18 buts et 38 points.

5. Barry Trotz

Comme il écoule la dernière saison de son contrat, l'avenir de Trotz est incertain, mais l'entraîneur de 55 ans a calmement ignoré son manque de sécurité d'emploi pour aider les Capitals à dépasser les attentes jusqu'ici avec une formation qui incluait régulièrement quatre recrues -- Bowey, Djoos, l'attaquant Jakub Vrana et le centre Chandler Stephenson.

Plutôt que de tout chambouler après un premier mois difficile, Trotz a donné le temps aux joueurs de se replacer après avoir vécu la déception d'être éliminés par les Penguins en deuxième ronde de l'Association de l'Est pour une deuxième année de suite. 

Après un revers de 6-2 contre l'Avalanche du Colorado le 16 novembre, Trotz a harangué ses joueurs au cours d'une rencontre dans le vestiaire qui a permis aux Capitals de relancer leur saison. 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.