Skip to main content

Les Capitals se contentent des changements dans l'alignement

L'entente avec Evgeny Kuznetsov et l'échange de Marcus Johansson parmi les décisions que Washington a dû prendre pendant la saison morte

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

Les Capitals de Washington sont une équipe en transition après un triomphe de la Coupe Stanley, mais sans la Coupe Stanley.

C'est ainsi que le directeur général Brian MacLellan l'a décrit en expliquant les modifications à l'alignement des Capitals au cours des derniers jours.

« Nous avons passé les trois derniers ans en bâtissant l'équipe jusqu'à la saison dernière et nous avons atteint le plafond vis-à-vis de la masse salariale, et nous attendions certains problèmes en ce moment, a déclaré MacLellan lundi. Je crois que ce n'est pas différent pour les équipes qui ont gagné. Nous souffrons d'un lendemain de veille semblable, mais nous n'avons pas remporté un titre et nous devons faire face aux conséquences. »

Les Capitals se sont occupés de leurs priorités en accordant de nouveaux contrats à l'ailier droit T.J. Oshie (huit ans, 46 millions $) le 23 juin, au défenseur Dmitry Orlov (six ans, 30,6 millions $) vendredi et au joueur de centre Evgeny Kuznetsov (huit ans, 62,4 millions $) dimanche. Mais ces ententes ont eu un prix, coûtant à l'équipe un total de plus de 139 millions $.

Les Capitals n'ont pas eu l'espace nécessaire sous le plafond salarial afin de retenir leurs autres joueurs autonomes sans compensation, et ils ont dû laisser partir l'ailier droit Justin Williams (Hurricanes de la Caroline) et les défenseurs Karl Alzner (Canadiens de Montréal) et Kevin Shattenkirk (Rangers de New York). Shattenkirk allait probablement partir quand même, mais les Capitals auraient souhaité garder Williams et peut-être Alzner s'ils avaient de la marge de manœuvre sous le plafond salarial.

Cette marge de manœuvre est devenue un plus grand problème à la suite de l'entente avec Kuznetsov. À ce moment-là, les Capitals ont eu 15 joueurs sous contrat, mais avec seulement un total de 4 656 560 $ disponible sous le plafond, selon CapFriendly.com, et les joueurs autonomes avec compensation Andre Burakovsky et Philipp Grubauer encore sans contrat.

Le fait que la valeur annuelle moyenne de 7,8 millions $ sur le contrat de Kuznetsov a été plus grande que l'équipe l'avait imaginé n'a pas aidé. MacLellan a expliqué que le fait que Kuznetsov a eu l'option de jouer en Russie pendant deux saisons avant de retourner dans la LNH en tant que joueur autonome sans compensation en 2019-20 a donné l'avantage à Kuznetsov « et donc nous avons dû respecter ses demandes. »

Ayant grand besoin d'espace sous le plafond salarial, les Capitals ont échangé l'ailier gauche Marcus Johansson aux Devils du New Jersey en retour d'un choix de deuxième ronde et de troisième ronde au repêchage 2018 de la LNH dimanche. L'enlèvement de la charge de 4 583 333 $ du contrat de Johansson a fourni aux Capitals une marge de 9 239 893 $ sous le plafond, selon CapFriendly.com.

MacLellan croit que cette marge permettra aux Capitals de donner un nouveau contrat à Burakovsky et Grubauer et de remplir l'alignement des Capitals sans devoir se débarrasser d'autres contrats.

« Je crois qu'au bout du compte, nous avons dû prendre une décision: permettons-nous à Kuznetsov d'aller en Russie et de devenir un joueur autonome dans deux ans, ou échangeons-nous Marcus?, a-t-il expliqué. Notre priorité était de posséder les meilleurs joueurs de centre possible et faire de notre mieux pour combler le vide à l'aile gauche. »

MacLellan a souligné que les Blackhawks de Chicago et les Penguins de Pittsburgh ont dû vivre la même expérience au cours des dernières années. Après avoir remporté la Coupe Stanley pour la deuxième saison consécutive le 11 juin, les Penguins ont perdu le gardien Marc-André Fleury aux Golden Knights de Vegas lors du repêchage d'expansion de la LNH et Chris Kunitz (Lightning de Tampa Bay), Nick Bonino (Predators de Nashville), Trevor Daley (Red Wings de Detroit) et Ron Hainsey (Maple Leafs de Toronto) sur le marché des joueurs autonomes.

Cela dit, les changements chez les Capitals auraient été plus faciles à accepter s'ils avaient pu mettre la main sur la Coupe Stanley, mais dans chacune des deux dernières saisons, ils se sont inclinés face aux Penguins en deuxième ronde dans l'Association de l'Est.

« Nous savions que le moment allait venir où nous ne pouvions pas retenir tout le monde et que nous devions perdre certains joueurs que nous aimions beaucoup, a confié MacLellan. Je n'aime pas le fait que nous avons perdu Justin Williams. Je ne voulais pas perdre Oshie. Nous avons eu beaucoup de bons joueurs ici, alors c'est triste qu'ils soient partis. »

Les Capitals sont maintenant en transition. Ils espèrent que certains jeunes défenseurs combleront le vide laissé par les départs de Nate Schmidt (repêchage d'expansion), Alzner et Shattenkirk, et que l'attaquant recrue Jakub Vrana pourra remplacer Johansson au sein du top-6.

Il y a également la possibilité que Devante Smith-Pelly et Anthony Peluso, qui ont rejoint l'équipe en tant que joueurs autonomes sans compensation, s'avèrent de bons attaquants de profondeur.

Mais les Capitals devront compter savantage sur leurs joueurs d'élite comme Alex Ovechkin, Nicklas Backstrom, Matt Niskanen, John Carlson, Braden Holtby, Kuznetsov, Oshie et Orlov. MacLellan maintient, « Nous sommes encore une bonne équipe. »

« Nous mûrissons, tout simplement, a-t-il dit. Nous sommes un peu plus hierarchisés comme équipe, comme Chicago et Pittsburgh, et il faut payer le prix fort par conséquent. »

En voir plus