Skip to main content

Les Capitals frappent fort et au bon moment

Washington a marqué en fin de période dans un deuxième match consécutif contre le Lightning, dimanche

par Hugues Marcil / Réviseur LNH.com

Les Capitals de Washington semblent vouloir faire une habitude de faire mal à leurs adversaires en marquant des buts à des moments critiques.

Washington avait marqué un but crève-cœur avec six secondes à jouer en première période du match no 1 de la finale de l'Association de l'Est contre le Lightning de Tampa Bay, vendredi. 

Ils ont refait le coup au Lightning, dimanche, mais avec deux buts cette fois, les œuvres de Lars Eller et d'Evgeny Kuznetsov. Ces deux filets en 59 secondes ont éventuellement permis aux Capitals de l'emporter 6-2 au Amalie Arena et de prendre une confortable avance de 2-0 dans la série.

À LIRE : Les Capitals marquent six buts et remportent le match no 2 | Le Lightning cherche des réponses

« Je pense que c'est ce qui a changé l'allure de la rencontre aujourd'hui », a estimé Kuznetsov après le match. « C'est toujours difficile quand tu accordes des buts à la fin d'une période. »

Ç'a changé l'allure de la rencontre, certes, mais ça change également l'allure des séries pour Washington, qui est en train de se forger la réputation d'une équipe qui sait frapper au moment opportun.

Depuis le début du tournoi printanier, les Capitals ont marqué 26 buts dans les trois premières ou dernières minutes d'une période. Ils l'ont fait sept fois au premier tour, 13 fois en deuxième ronde et affichent déjà un total de six buts dans de telles circonstances contre Tampa Bay.

Prenez comme exemple le match no 5 de la série contre les Penguins de Pittsburgh. Ces derniers avaient pris les devants 1-0 rapidement au premier engagement, mais les Capitals ont tout de même retraité au vestiaire avec une avance de 2-1 en vertu de deux buts en 33 secondes en fin de première. Les Penguins avaient repris les devants 3-2 au deuxième vingt, mais Kuznetsov avait renvoyé tout le monde à la case départ après 52 secondes de jeu en troisième. Résultat des courses : un gain de 6-3 des Capitals. Quand on parle de buts qui font mal…

Video: WSH@TBL, #2: Kuznetsov marque un but chanceux en A.N.

« Ça fait certainement une différence. Nous avions de l'énergie pour la troisième période et je ne pense pas que c'était le cas pour eux, après deux buts rapides », a mentionné l'entraîneur des Capitals Barry Trotz à propos des buts d'Eller et de Kuznetsov contre le Lightning. « Ç'a été avantageux pour nous d'obtenir ces buts et nous étions confiants pour le troisième engagement. »

En plus de tout ça, ce qui n'a pas aidé le Lightning, c'est ce surnombre bousillé en début de deuxième période juste avant le but de Devante Smith-Pelly, qui égalait la marque 2-2.

« Vous croyez que le vent a tourné [dans les dernières minutes de la deuxième période]? Ce n'est pas là que le match a changé. Ç'a changé quand nous avons obtenu un surnombre et n'avons absolument rien fait sauf créer un revirement qui s'est transformé en but. C'est là que le momentum a changé de côté. Nous avions l'avance 2-1 et c'était soudainement 2-2. »

Video: WSH@TBL, #2: Eller marque de l'enclave

Intraitables à l'étranger

L'autre aspect qui joue en faveur des Capitals, c'est leur domination à l'étranger. La troupe de Barry Trotz a sept victoires en huit occasions sur les patinoires adverses depuis le début des séries. C'est notamment ce qui lui a permis de venir de l'arrière contre les Blue Jackets de Columbus au premier tour après avoir perdu deux matchs à domicile en lever de rideau.

« À l'étranger, je pense que nous jouons de la bonne manière. Nous sommes rapides et nous ne tentons pas d'en faire trop, a expliqué Trotz. Quand tu te crées un trou en tirant de l'arrière 2-0 dans une série, tu dois apprendre à bien jouer sur les patinoires adverses. Il faut faire les bonnes choses et c'est ce que les gars font. »

Chose certaine, les Capitals ont ébranlé le Lightning en remportant les deux premiers affrontements au Amalie Arena, mais Washington préfère ne pas s'asseoir sur ses lauriers.

« Je ne pense pas à ça du tout », a affirmé le gardien Braden Holtby lorsqu'on lui a demandé si son équipe avait joué dans la tête de ses adversaires. « Il faut se concentrer sur ce qui nous permet de connaître du succès contre une excellente équipe. Nous les respectons. Quand tu te mets à penser à ce genre de choses, ça te sort de ton match. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.