Skip to main content

Les Capitals doivent composer avec une situation délicate devant le filet

LNH.com @NHL

ARLINGTON, Virginie - Les Capitals de Washington font la démonstration que la présence de trois gardiens n'est pas évidente dans l'entourage d'une équipe de la LNH.

Jeudi, le nouveau venu Cristobal Huet était en fonction à un bout de la patinoire à son premier entraînement avec sa nouvelle équipe. Le bon vieux Olaf Kolzig était à l'autre extrémité.

Et Brent Johnson, lui? Il s'est contenté d'un rôle de spectateur.

"Je pense que tout le monde réalise à quel point la situation est bizarre actuellement", a souligné Kolzig.

C'est le cas de l'entraîneur Bruce Boudreau, qui a fait allusion à son fils de neuf ans quand il a commenté le dilemme posé par la situation des gardiens alors que les Capitals tentent d'accéder aux séries éliminatoires pour la première fois en cinq ans.

"C'est la raison pour laquelle je ne voulais pas que Brady évolue au sein d'une équipe avec deux gardiens dans le hockey mineur - parce qu'un des deux ne joue pas, a expliqué Boudreau. Avec trois gardiens, ça amplifie le problème."

La confusion demeure à la suite de la transaction surprise qui a amené Huet du Canadien de Montréal. La seule certitude est que Huet entreprendra le match de vendredi contre les Devils du New Jersey, Kolzig agira comme substitut et Johnson n'effectuera même pas le voyage.

"C'est certain que je suis frustré, a avoué Johnson, qui a finalement décidé d'aller rendre visite à sa soeur. Mais je vais essayer de tirer le meilleur de la situation. Les choses pourraient être pires."

Huet et Kolzig ont tous les deux dit que c'est Kolzig qui entreprendrait la rencontre de samedi à domicile contre les Maple Leafs de Toronto, mais l'entraîneur a réagi comme si c'était une nouvelle pour lui.

"Nous prenons un jour à la fois, a ajouté Boudreau. Si Huet est incroyable, nous ferons appel à lui samedi."

Il est donc bien difficile de prédire à quoi s'en tenir d'ici la fin de la saison pour une équipe qui avant les matches de jeudi était à cinq points d'une place en séries. Et pour la suite? C'est encore plus incertain. Kolzig, tout comme Huet, peut devenir joueur autonome sans compensation cet été, ce qui veut dire que ce pourrait être presque la fin pour un vétéran de longue date avec les Capitals.

"Nous avons encore 18 matches à disputer avant les éliminatoires et nous verrons ce qu'il advient, a dit Kolzig. Certaines choses sont hors de notre contrôle. Je vais continuer à faire mon travail et, comme je l'ai dit l'autre jour, si ce n'est pas suffisant, il y aura quelqu'un d'autre pour le faire."

Kolzig est le gardien no 1 des Capitals depuis 1997. Il a mené l'équipe à la finale de la Coupe Stanley en 1998 et il a remporté le trophée Vézina en 2000. Ses statistiques n'ont pas été aussi reluisantes ces dernières années car l'équipe est en reconstruction.

Mais Kolzig a aussi connu quelques mauvais matches plus tôt cette saison, ce qui a permis à Johnson d'obtenir quelques départs. Mais il présente un dossier de 12-4-4 à ses 20 dernières décisions. Quelques heures après la transaction impliquant Huet, celui qu'on surnomme Olie the Goalie a réagi énergiquement avec 34 arrêts dans une victoire de 4-1 aux dépens du Wild du Minnesota.

"J'estime que je peux encore offrir des performance de haut niveau, a mentionné Kolzig, dont les 298 victoires dans la LNH ont toutes été acquises avec les Capitals. Et je continuerai de le croire."

Kolzig, qui aura 38 ans le mois prochain, a un dossier de 22-19-6 cette saison avec une moyenne de 2,98 et un taux d'arrêts de ,890. Huet, qui a partagé le travail à Montréal avec Carey Price, présente une fiche de 21-12-6 avec une moyenne de 2,55 et un taux d'arrêts de ,908.

Le directeur général George McPhee a précisé que les Capitals ne pouvaient laisser passer cette opportunité quand Huet est devenu disponible. Les Capitals ont cédé un choix de deuxième ronde au repêchage de 2009 pour Huet.

Ce qui veut dire que c'est à l'entraîneur de composer avec ce surplus de gardiens.

"Nous avons acquis un gardien no 1 du Canadien. Maintenant, nous avons deux gardiens no 1, a ajouté Boudreau. Et Brent a toujours apporté une contribution importante et il peut jouer. Il va continuer à faire de même."

En voir plus