Skip to main content

Les Canucks tirent profit de leurs surnombres et gagnent 3-2

LNH.com @NHL

ST. LOUIS - Steve Bernier a inscrit en début de troisième tiers l'un des trois buts des Canucks de Vancouver en surnombre, dimanche, et ces derniers ont battu les Blues de St. Louis 3-2 pour s'emparer d'une avance de 3-0 dans la série.

Mattias Ohlund et Daniel Sedin ont obtenu les autres buts des Canucks, qui perdaient 1-0 après une période. Roberto Luongo a stoppé 24 tirs.

Les Canucks auront la chance d'éliminer les Blues mardi soir, toujours au Scottrade Center.

Andy McDonald a nivelé le score 2-2 en deuxième période, en plus de fournir une passe. David Backes a inscrit l'autre but des Blues, qui ont tout de même été blanchis en cinq avantages numériques. Après trois matches dans cette série, les Blue n'ont marqué qu'une seule fois en 16 supériorités.

Le match a été disputé une salle comble de 19 500 personnes. C'était le premier match de séries à St. Louis depuis cinq ans.

Les Canucks ont laissé de côté le centre Mats Sundin, qui a réussi le premier but des siens dans un gain de 3-0 de l'équipe, lors du deuxième match. Le Suédois est aux prises avec une blessure à l'aine.

Le but de Bernier a donné l'avance finale aux Canucks, à 41 secondes du début de la troisième période. A la suite d'un tir imprécis de Sami Salo, le disque s'est retrouvé directement sur le bâton de Henrik Sedin - ce dernier a passé le disque à Bernier, qui, seul devant le filet, a pu rediriger la rondelle derrière Chris Mason.

Les Canucks ont capitalisé sur le manque de discipline des Blues en début de deuxième tiers, marquant deux fois en surnombre, à 2:25 d'intervalle, pour ainsi prendre l'avance 2-1.

Backes avait réussi le premier but de la rencontre à 3:11 en première période, à l'aide d'un tir du poignet. Les Blues prenaient alors les devants pour la première fois dans la série.

En deuxième période, les Blues étaient dominés 11-3 pour les tirs avant le but égalisateur de McDonald, marqué à 16:13 à la suite d'une passe de David Perron. McDonald avait touché le poteau ou la barre transversale trois fois, lors du deuxième match.

Les Blues n'ont pas créé suffisamment de chances de marquer au fil de la rencontre, ne tirant que trois fois au but en 6:34 d'avantage numérique.

En voir plus