Skip to main content

Les Canucks dévoilent un 'mur des rêves ' en l'honneur de Luc Bourdon

LNH.com @NHL

VANCOUVER - La grande photo sur le mur à GM Place montre un Luc Bourdon souriant qui tient la rondelle de son premier but dans la LNH.

Le jeune défenseur au grand sourire et à l'avenir brillant n'est plus parmi nous, mais les souvenirs restent. "Pour que Luc soit ici pour toujours, ça signifie beaucoup pour nous", a déclaré sa mère Suzanne Boucher.

Les Canucks de Vancouver ont dévoilé le "mur des rêves Luc Bourdon", jeudi, en l'honneur du hockeyeur de Shippagan, au Nouveau-Brunswick, qui est décédé à l'âge de 21 ans dans un accident de moto, au mois de mai dernier.

La cérémonie a eu lieu quelques heures avant que les Canucks ne disputent en soirée leur premier match de la saison contre les Flames de Calgary.

Avant la rencontre, le dernier chandail qu'a porté Bourdon lors d'un match a été remis à sa famille. Une présentation vidéo a suivi, montrant des photos de Bourdon - tout jeune, pendant ses années de hockey junior, et aussi avec les Canucks - sur écran géant, avec comme trame musicale la chanson Big League interprétée et jouée par Tom Cochrane et Ken Greer, du groupe Red Rider.

La mère de Bourdon, sa grand-mère, son oncle, sa tante et son amie de coeur ont assité à l'émouvante cérémonie.

Les Canucks honoreront aussi la mémoire de Bourdon en portant les lettres LB sur leurs casques, cette saison.

Le mur regroupe une collection de photos de joueurs des Canucks en compagnie d'enfants. L'une des photos, qui montre le gardien Roberto Luongo en discussion avec un joueur des ligues mineures en équipement de gardien, a le mot "inspiration" inscrit dessus. Sur une photo du défenseur Mattias Ohlund avec un jeune joueur, il y a le mot "courage".

Et il y a la grande photo de Bourdon qui tient sa rondelle. On peut y lire le mot "passion".

Sous la photo, on a placé les rondelles identifiant ses équipes juniors, en plus de l'équipe canadienne junior qu'il a aidée à remporter deux championnats mondiaux. Le mur est encadré par 191 rondelles provenant de différentes associations de hockey mineur de la Colombie-Britannique.

Mme Boucher a tenté de retenir ses larmes en regardant les photos, alors qu'une tonne de souvenirs lui revenaient.

"Il a toujours aidé les petits garçons et les petites filles, a-t-elle noté. S'il avait vu ceci, il aurait été étonné par toutes ces petites rondelles provenant de toutes ces communautés."

Les Canucks ont dit vouloir célébrer la vie de Bourdon. Cela demeure un défi pour son amie de coeur Charlene Ward et le reste de la famille Bourdon.

"Il n'y a pas de mots pour décrire comment je me sens, a dit Ward d'une voix faible. C'est vraiment difficile. Je ne peux même pas regarder des photos ou une vidéo.

"Je suis contente qu'ils aient fait ça. Je voulais être ici pour Luc."

Ward a réussi à sourire quand elle a parlé du lien de Bourdon avec les amateurs de hockey de Vancouver.

"Luc adorait Vancouver, la façon dont les partisans le soutenaient, a-t-elle affirmé. Quand je venais ici, on se promenait dans les rues et les gens pointaient vers lui. On le reconnaissait.

"Il était vraiment fier. J'espère qu'il voit ce qu'ils ont fait."

Les Canucks ont sélectionné Bourdon au 10e rang du repêchage de 2005. Le hockeyeur de six pieds trois pouces et 211 livres avait tellement impressionné à son premier camp d'entraînement qu'il avait failli être retenu dans l'équipe.

Il est éventuellement retourné dans les rangs juniors et il a aidé le Canada à remporter des médailles d'or consécutives au championnat mondial junior.

Bourdon a passé une partie de la saison à Vancouver et l'autre dans la Ligue américaine, l'hiver dernier. Il a disputé 27 matchs avec les Canucks, marquant deux buts et récoltant 20 minutes de punition.

Chris Zimmerman, le président des Canucks, a déclaré que le mur était un hommage aux succès de Bourdon sur la glace et en dehors.

"Luc venait d'une petite municipalité, d'un endroit où il n'était pas évident d'atteindre la LNH mais il a réussi, a dit Zimmerman. Il a réussi grâce à son travail acharné, à sa calme confiance et à son dévouement sans limite. Il cherchait toujours à être meilleur."

Bourdon n'a jamais oublié d'où il venait. L'an dernier, il a anonymement fait don d'un montant de 10 000 $ à l'association de hockey locale afin d'aider les familles qui ne pouvaient s'acheter de l'équipement de hockey, a fait savoir Zimmerman.

"Le mur des rêves permet de rappeler la joie que le hockey donne aux gens de tous les âges et de tous les niveaux d'habiletés, et ce qu'il a donné à Luc", a-t-il affirmé.

Selon l'attaquant des Canucks Alex Burrows, Bourdon aurait été gêné par toute cette attention.

"Il aurait dit, 'Ne faites pas ça pour moi, je suis juste un gars ordinaire', a dit Burrows, l'un des amis les plus proches de Bourdon chez les Canucks. Evidemment, c'est très gentil ce qu'ils ont fait. Ca montre à quel point l'organisation a de la classe."

En voir plus