Skip to main content

Les Canucks coulés par un manque d'offensive face aux Golden Knights

La tenue de Demko et l'émergence de jeune noyau offrent des raisons d'être optimiste pour l'avenir à Vancouver

par Mike G. Morreale @mikemorrealeNHL / Journaliste NHL.com

Les Canucks de Vancouver ont été éliminés des séries éliminatoires de la Coupe Stanley par les Golden Knights de Vegas à la suite d'une défaite de 3-0 dans le match ultime de la série de deuxième ronde de l'Association de l'Ouest, vendredi au Rogers Place d'Edmonton. 

À LIRE AUSSI : Les Golden Knights passent en finale de l'Ouest

Les Canucks étaient la cinquième tête de série après avoir vaincu les Blues de St. Louis en six rencontres en première ronde. Vancouver a terminé la saison régulière avec un pourcentage de points de ,565 (36-27-6).

Voici ce qui s'est passé lors de l'après-saison 2020 des Canucks et pourquoi les choses pourraient mieux se dérouler la saison prochaine.
 

Ce qu'il faut savoir

Potentiels joueurs autonomes sans compensation : Tyler Toffoli, A; Christopher Tanev, D; Osar Fantanberg, D; Jacob Markstrom, G; Louis Domingue, G.

Potentiels joueurs autonomes avec compensation : Jake Virtanen, A; Tyler Motte, A; Adam Gaudette, A; Zack MacEwen, A; Troy Stecher, D.

Nombre potentiel de choix au Repêchage 2020 de la LNH : 5
 

Ce qui leur a fait mal

Manque d'offensive : Les Canucks ont décoché en moyenne 24,1 lancers par match contre les Golden Knights (39,0) et n'ont marqué que 2,00 buts par rencontre (Golden Knights 2,71). Vancouver a pris le septième rang en avantage numérique parmi les huit équipes restantes en deuxième ronde avec un rendement de 3-en-27 (11,1 pour cent). Ils avaient pris le quatrième rang de toute le Ligue en saison régulière (24,2 pour cent). Lors du match no 6, les Canucks n'ont pu profiter d'un jeu de puissance de cinq minutes - décochant au passage un seul tir au but - et ont terminé le match avec un rendement de 0-en-4. 

Le match no 4 : Les Canucks repenseront probablement à la troisième période du quatrième affrontement. Après avoir inscrit deux buts sur 12 lancers en deuxième pour prendre une avance de 3-2, ils ont vu les Golden Knights marquer trois buts en l'espace de 5:37 tôt au dernier vingt pour remporter le match 5-3. Vegas a dominé 9-6 au chapitre des buts en troisième période dans la série. 

Markstrom : Le gardien Jacob Markstrom a été le meneur en séries avec 491 tirs reçus, dont 141 contre les Golden Knights avant d'être catégorisé comme « inapte à jouer » lors des trois derniers duels de la série. Markstrom a affiché un pourcentage d'arrêts de ,894 et une moyenne de buts alloués de 3,99 en cinq rencontres face à Vegas. Thatcher Demko, qui est venu en relève, a fait face à 125 lancers (41,6 en moyenne par match) lors de ses trois départs. Il a bloqué 48 tirs lorsqu'il a signé son premier blanchissage en carrière en séries éliminatoires dans le match no 6. 
 

Raisons d'être optimiste

La jeunesse : Les Canucks ont été menés tout au long de la saison par leur jeune noyau. Elias Pettersson (21 ans) a mené l'équipe avec 18 points (sept buts, 11 passes) et Quinn Hughes (20 ans) a pris le premier rang des recrues avec 16 points (deux buts, 14 aides) en séries éliminatoires. Hughes, finaliste au trophée Calder, a mené toutes les recrues de la LNH avec 53 points (huit buts) et 25 points en avantage numérique en 68 matchs de saison régulière. Il est devenu le troisième défenseur de l'ère moderne (depuis 1943-44) à mener les recrues au chapitre des points après Bobby Orr (1966-67) et Brian Leetch (1988-89). Pettersson a mis la main sur le trophée Calder la saison dernière. 

Video: VAN@VGK #5: Pettersson donne les devants aux Canucks

Un Demko dominant : Le jeune gardien de 24 ans s'est levé au bon moment pour aider les Canucks à venir de l'arrière dans la série grâce à des performances étincelantes dans ses trois départs. Demko a conclu les séries avec une moyenne de 0,64 et un pourcentage d'arrêts de ,985 en quatre rencontres, toutes contre Vegas. Il a réalisé 42 arrêts à son premier départ en carrière en séries dans le match no 5, a signé un jeu blanc de 48 arrêts lors du match suivant, et a stoppé 98 tirs consécutifs avant que Shea Theodore ne parvienne à le déjouer en avantage numérique tard en troisième période dans le match ultime. 

Des renforts en vue : Malgré tout le jeune talent déjà en place, il y a encore plus à venir à Vancouver. Les attaquants Vasily Podkolzin (10e au Repêchage 2019 de la LNH) et Nils Hoglander (40e en 2019), les défenseurs Olli Juolevi (5e en 2016) et Brogan Rafferty (joueur autonome, 2019) et le gardien Michael DiPietro (64e en 2017) font partie des meilleurs éléments de la banque d'espoirs des Canucks. Podkolzin pointe au sommet de cette liste, lui qui a disputé 30 matchs avec le SKA de St. Petersburg dans la Ligue continentale de hockey (KHL), où il passera probablement plus d'une saison. Le jeune homme de 19 ans a également inscrit cinq points (un but, quatre passes) en sept rencontres pour la Russie au Championnat mondial junior 2020 de la FIHG. 

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.