Skip to main content

Les Canes savent qu'ils ne peuvent plus se permettre d'autre match de congé

LNH.com @NHL

NEWARK, New Jersey - Après avoir assisté à une performance en demi-teintes de la part de ses Hurricanes de la Caroline dans le premier match de la série contre les Devils du New Jersey, Paul Maurice a été franc quand il a dit qu'il n'a guère été doux dans ses commentaires d'après-match.

Mais Maurice n'y voyait pas que du négatif après que les Devils eurent dominé les Hurricanes au chapitre du travail pour l'emporter 4-1, mercredi soir, et prendre l'avance 1-0 dans la série du premier tour qui se poursuivra vendredi.

"Nous ne nous étions pas préparés en fonction d'une telle performance, a déclaré Maurice, jeudi, après une séance d'entraînement de moins d'une heure au Prudential Center. Une bonne dose de hockey des séries nous a été enfoncée dans la gorge, (mercredi) soir, et ce n'est jamais quelque chose qui fait plaisir. Ils ont été vraiment bons. C'est le fond de l'histoire. Ils ont disputé tout un match."

Le fond de l'histoire, c'est que les Hurricanes n'ont pas du tout été à l'image de l'équipe qui a remporté neuf de ses 11 dernières rencontres du calendrier régulier.

Ils ont commis des erreurs grossières.

Le défenseur Tim Gleason a sauté sur la glace trop rapidement dans la première minute de jeu pour soutirer une pénalité pour avoir eu trop d'hommes sur la glace.

Le gardien Cam Ward a donné la rondelle aux Devils en fin de première période, revirement qui a mené au premier but du match, celui du défenseur Mike Mottau. Ce dernier n'a trouvé le fond du filet qu'une fois au cours du calendrier régulier.

Eric Staal, le meilleur marqueur des Canes, a été physiquement dominé par Zach Parise dans le coin de la patinoire au début de la deuxième période, ce qui a donné le deuxième but des Devils. Et le vétéran Rod Brind'Amour s'est fait dévaliser par Brian Gionta plus tard dans l'engagement, ce qui a mené au but de Patrik Elias.

"Nous avons disputé un match digne de la saison régulière et ils ont joué un match digne des séries, et c'est là la différence, a souligné l'attaquant Tuomo Ruutu. On a pu voir le résultat que ç'a donné. Ce n'était pas beau à voir. Il n'y a pas de temps à perdre. Il faudra être prêt pour le prochain match."

Ward a dit sensiblement la même chose, bien qu'il ait attendu près de 14 heures après la fin du match pour faire connaître sa vision des choses. Il a été abandonné par ses coéquipiers à plusieurs reprises et il a refusé d'en parler après l'affrontement.

Il a abordé le sujet avec calme, jeudi.

"Je ne crois pas que ce soit le temps de paniquer, mais en même temps nous réalisons qu'il faut mieux jouer, a dit Ward. Je suis confiant que nous allons pouvoir rebondir et bien jouer. Nous avons montré, ces deux derniers mois, le potentiel que nous avons. Le premier match, c'est terminé. Il faut aller de l'avant, c'est là la beauté d'une série quatre-de-sept. Au prochain match, nous serons bien meilleurs."

En voir plus